BD et Romans graphiques

BD-thèque : « Shangri-La » de Mathieu Bablet (Ankama Editions)

L’Histoire : L’espace infini. L’Homme et Tianzhu Enterprises. Tianzhu TV, TZ-Phones, Tianzhu-Tab, Tianzhu Fitness, Tianzhu Burgers, Tianzhu Immobilier, Tianzhu Bank… Le monde est parfait car Tianzhu Enterprises veille à votre bonheur.

Ma Note :

Note : 4 sur 5.

Shangri La est la seconde BD que je lis de Mathieu Bablet après Carbone et Silicium. Une nouvelle fois, j’ai été conquis par le scénario, les illustrations qui sont très belles, ainsi que par le message délivré même s’il est profondément désenchanté. Thianzhu enterprise veille à tout pour « le bonheur » de ses habitants. Ces derniers habitent dans une gigantesque station orbitale au dessus de la Terre. Celle-ci est devenu invivable depuis la grande catastrophe du XXIeme siècle. le consumérisme est devenu le mantra des habitants de cette station. Thianzhu contrôle tout dans une sorte de « dictature de la consommation » poussée à son paroxysme. L’entreprise fabrique tout ce dont à besoin la population afin de les détourner de l’envie de les renverser. Travailler, consommer, faire un crédit puis travailler à nouveau pour le rembourser, consommer, etc. Ce cercle se répète indéfiniment, sans perspective apparente de fin. Thianzhu a tout pensé, la minorité Animoide cristallise autour d’elle toute la haine des humains. Leurs frustrations sont ainsi détournées. La colère gronde lorsque Thianzhu annonce que sur Titan ou Saturne, on va créer une nouvelle espèce d’humains pouvant y vivre : l’homo stellaris. Un mouvement de résistance très minoritaire existe. Qui sont ces derniers ? Pourquoi laisse t’on agir la résistance ? Qui dirige Thianzhu ? Un autre modèle de société est-il possible ? Mathieu Bablet signe une charge féroce et pleine de justesse contre la société de consommation à outrance, contre la société du profit, l’obsolescence programmée étant poussée ici à son paroxysme. Même s’il manque parfois de nuances dans son message, Mathieu Bablet a le mérite de vouloir réveiller les consciences dans ce qui s’apparente à un pamphlet contre le modèle néo libéral. Politique, cette BD l’est assurément. Comment ne pas voir en Thianzhu les GAFA d’aujourd’hui ? On peut ne pas souscrire au message, et prendre tout simplement du plaisir à suivre l’histoire de cette BD SF intelligente et réussie. Mathieu Bablet prouve une nouvelle fois son talent avec Shangri La.

(17 commentaires)

  1. « Travailler, consommer, faire un crédit puis travailler à nouveau pour le rembourser, consommer, etc » cela ressemble bien au système actuel… alors malgré un petit manque de nuance dans le message, j’avoue être bien intriguée et curieuse de découvrir cette BD.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Frédéric, comment vas tu ? Je ne sais pas si je me laisserais tenter par celle ci mais Carbone et Silicium me fait envie a chaque fois que je la vois passer sur un blog ! Alors si je dois découvrir l’auteure, je me pencherais certainement plus sur la première 😊 Passes une belle soirée !

    Aimé par 1 personne

  3. bonjour, comment vas tu? j’ai découvert cet auteur en lisant la bd collective midnight tales. j’avoue avoir du mal avec son style graphique. passe un bon mercredi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

  4. Bonsoir Frédéric ! Ah la pluie, on est servi cette année 🤭 J’avais vu ta chronique sur Carbone et Silicum et elle m’avait beaucoup plu. Et depuis je ne vois que de belles chroniques à son sujet, c’est prometteur. 😊 Super, j’ai hâte de lire ton retour en espérant quelle te plaise ! Belle soirée et belle lecture 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. je vais en rester à « Carbone et Silicium » car ta chronique m’avait plu…
    Celui-ci me dérange plus, l’idée d’aller créer une nouvelle espèce d’humains sur une autre planète, quand on voit ce qu’ils ont fait de la nôtre… homo sapiens, erectus ou autre… Homo consomarius, ou homo destructus parfois il m’arrive de penser que c’est une espèce qui devrait disparaître car trop nuisible
    ce serait maintenant on donnerait leur chance à nos cousins les singes dans l’Evolution 🙂
    je préfère en rire sinon je vais m’énerver

    Aimé par 1 personne

  6. « Carbone et silicium est une BD plus aboutie, c’est celle que je conseillerais plus volontiers. « Shangri La » est un pamphlet contre la société de consommation et tout ce que la science peut faire quand elle est uniquement tournée vers le profit. Bablet critique très vertement cette création d’une nouvelle espèce d’humains. Je partage ton avis, « l’homme nouveau » on a vu ce que cela a donné dans l’histoire.. L’homme est la seule espèce capable de s’autodétruire et de saboter la planète à un point tel qu’il hypothèque son avenir mais surtout celui de toutes les espèces.. cela me mets en colère aussi, ça me révolte😠 ! Passe un excellent weekend Eve 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. J’ai vu à 13h aux infos que le festival interceltique débutait….
    on croise les doigts car avec ses gouttes froides, et l’anticyclone qui préfère s’occuper de la Sibérie et certains doutent du dérèglement climatique 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Bah je te surnome Tentateur car tu en es un tout simplement ! Surnom bien mérité et qui te ca comme un gant si tu veux mon avis ! Belle journée également Frédéric 🤩📚

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :