LITTERATURE ET HISTOIRE

Littérature : « L’étoile brisée » de Nadeije Laneyrie-Dagen (Gallimard)

L’Histoire : Dans la Cantabrie du XVe siècle, un massacre antijuif s’annonce. Pour sauver ses deux fils, un couple les envoie sur les routes. Leurs chemins les conduisent à travers l’Europe de la Renaissance, en Afrique du Nord et jusqu’en Amérique. Ils croisent une esclave canarienne devenue la maîtresse puis l’épouse de son maître, un marchand siennois voyageant entre Blois, Séville et Londres, une demoiselle d’honneur aux mœurs assez libres, des ecclésiastiques peu recommandables, et une foule d’individus aussi singuliers qu’émouvants. L’un devient marin et cartographe, intime d’Amerigo Vespucci — le navigateur dont le nom fut donné au Nouveau Monde —, l’autre médecin de Luther — le réformateur et initiateur du protestantisme — en Allemagne.

Ma Note : Coup de 💙 !

Note : 5 sur 5.

Je remercie très chaleureusement les Éditions Gallimard ainsi que Babelio pour cette lecture et leur confiance !

Nous sommes en Cantabrie (le royaume de Castille), en septembre 1472, dans un petit port prospère nommé Santona. Un soir, la rumeur gronde, un massacre de juifs sera perpétré le lendemain. Les parents de deux frères juifs aux noms de Yehohanan (Yehia) et Yehoyakim Cocia vont pousser leurs enfants à fuir afin de sauver leur vie, et échapper ainsi aux persécutions qui secouent cette région d’Espagne. Leur père leur demande d’oublier qu’ils sont juifs : dorénavant ils s’appelleront Joaquin et Juan. Mais leur mère, avant qu’ils ne partent, dissimule à chacun des deux frères, dans la doublure de leurs capes, un triangle en cuivre doré, la moitié d’un sceau de Salomon, la figure en étoile qui formait le symbole des juifs. L’un et l’autre des frères devra partir dans une direction différente et suivre leur propre destinée, à commencer par l’oubli de leur judaïté. L’un deviendra marin et cartographe du célèbre Amerigo Vespucci, (le navigateur qui donna son nom au Nouveau Monde). L’autre sera médecin de Luther, (le réformateur et initiateur du protestantisme) en Allemagne. C’est leur vie chargée de la fureur de cette période qui nous sera contée mais aussi celle d’Amerigo Vespucci qui ramènera de l’archipel des Canaries, une fillette indienne guanche. Nous allons voir l’évolution et les chemins qu’emprunteront la destinée pour celle qu’on appelait jadis « la guanche. » Elle deviendra l’épouse de Vespucci, autrefois son maître. On y croise également un marchand siennois Guido Liuciardi qui développera son activité commerciale de Blois à Séville en passant par Londres. Guido rencontrera une demoiselle d’honneur, un personnage attachant, en la personne de Doucine de Saubonne, une femme au cœur libre. En toile de fond de la vie de nos personnages, nous suivrons les grands événements de cette période, de l’exécution de Savonarole en mai 1498 à Florence, (une scène marquante du livre) jusqu’au Camp du Drap d’Or, rencontre entre le roi d’Angleterre Henry VIII et François Ier en 1520 mais aussi en 1525, la défaite à Pavie, en Italie, de François Ier qui y est fait prisonnier. L’auteure nous dépeint les coulisses des grands événements historiques de ce premier quart du XVIème siècle : les mariages, les trahisons, les ambitions des différentes familles régnantes. En creux, cette question lancinante : les deux frères pourront-ils se retrouver un jour ?

De mémoire de lecteur, je peux vous affirmer, sans crainte de me tromper ou d’exagérer, que j’ai rarement lu un livre aussi érudit, brillamment écrit et passionnant à lire, que « L’étoile brisée » de Nadeije Laneyrie-Dagen paru aux éditions Gallimard. Érudit parce que l’auteure est professeure d’histoire de l’art à l’ENS et spécialiste de la Renaissance. Elle détaille avec un talent d’écriture rare, elle cisèle ses phrases comme on taille la pierre, au cordeau. Un style recherché, pointu, sublime. On songe pour parler de celui-ci à des auteures aussi talentueuses que Françoise Chandernagor ou bien encore Olga Tokarczuk. Je me suis délecté des 750 pages qui composent ce roman historique, sans jamais perdre de l’intérêt pour son intrigue. A aucun moment, le lecteur n’est perdu en route tant le récit, pourtant si riche en personnages, lieux où se déroulent l’action, est limpide. Une fresque historique grandiose, embrassant un monde très vaste, et abordant énormément de thématiques différentes, éclairant une période historique aussi importante en bouleversements majeurs que fût la Renaissance.

Clair, précis, ne souffrant d’aucune baisse de l’intérêt du lecteur, c’est peu dire que cette histoire va vous tenir en haleine. N’ayez crainte, les 750 pages défilent en un rien de temps car très vite vous allez vous attacher à ces différents personnages qui ont tous leur part d’ombre et de lumière. Cela s’appelle « L’étoile brisée », c’est paru chez Gallimard et c’est signé Nadeije Laneyrie-Dagen. Un roman historique brillant, ambitieux, pleins de bruits et de fureur ! C’est un coup de 💙

Auteur : Nadeije Laneyrie-Dagen

Éditeur : Gallimard

Date de parution : 01/05/2021

Collection Blanche

Nombre de pages : 752

(24 commentaires)

  1. Tes mots mettent du vent dans les voiles de l’Histoire et tu as la manière de nous embarquer avec ces romans pour lesquels tu t’enthousiastes. Celui-ci ne fait pas exception, loin s’en faut ! Encore un dont je dois retenir le titre. Merci Frédéric. 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :