CINEMA

Cinéma-VOD : « VIVIAN ET JOHNNY, LA LÉGENDE DE NASHVILLE » (Destiny Films) Date de sortie VOD : 23 Juin 2021

L’Histoire : L’histoire de Vivian Liberto, première femme de Johnny Cash et mère de ses quatre filles. Dans les années 50, une jeune lycéenne rencontre un bel élève-officier de l’Air Force, qui ensuite, restera posté en Allemagne pendant 3 ans. Après des centaines de lettres, ils se marient à son retour en 1954. Commence alors, pour celui qui va devenir la légende de Nashville, une carrière incroyable. Entre les tournées, la drogue et les affres de la célébrité, leur histoire d’amour n’y survivra pas… Pour la première fois, et grâce à un accès exclusif et sans précédent à des images et des photographies inédites, les filles de Vivian et Johnny retracent le voyage romantique, déchirant et vertigineux du couple mythique.

Je remercie chaleureusement Destiny Films pour cette séance VOD et leur confiance !

Date de sortie VOD : 23 Juin 2021

Ma note :

Note : 4.5 sur 5.

« VIVIAN ET JOHNNY, LA LÉGENDE DE NASHVILLE » vient de sortir en VOD grâce à Destiny Films, ce documentaire élégant, sensible, empli d’une forme de pudeur, de sobriété sur la vie de la première épouse de Johnny Cash, Vivian Liberto, est une jolie réussite. Vivian rencontrera au tout début des années 1950 celui qu’elle épousera en 1954 alors que Cash revient de trois ans d’affectation en Allemagne en tant qu’élève officier de l’US Air Force. Ensemble, ils auront quatre filles : Rosanne, Kathy, Cindy et Tara. Les parents de Vivian sont originaires de Sicile. Son père était un catholique fervent et surtout violent, tandis que sa mère était alcoolique. L’enfance de Vivian fût très chaotique, aussi l’irruption dans sa vie de Johnny Cash sonna comme une nouvelle naissance, celle d’un amour fusionnel et partagé par Cash qui fût éperdument amoureux de la belle Vivian. Oui mais voilà, le succès arriva et avec lui son lot de désagréments. Cash allait irrémédiablement changer avec les tournées incessantes, le succès et la drogue (les amphétamines notamment), l’alcool, ces infidélités puis sa rencontre avec June, chanteuse country avec qui il bâtira une partie de sa légende. Le film « Walk the Line », très beau est aussi et surtout faux dans la façon dont il dépeint Vivian. Celle-ci est évincée et l’on fait comme si plus d’une décennie de vie commune était oublié d’un claquement de doigt. Les filles de Vivian témoignent dans ce documentaire signé Matt Riddlehoover. On ressent une sourde colère face à l’oubli dont fût victime leur mère qui était une femme ne souhaitant pas vivre avec un tel degré de célébrité. On voit très bien, dans les images exclusives et encore jamais vu de la star Cash, combien cet homme a changé la célébrité et l’argent affluant. Artiste de génie, personne n’en doute, mais c’est aussi un homme qui oublia sa première famille, un homme qui partait de long mois en tournée en laissant son épouse et ses quatre enfants seuls. Vivian devait s’occuper de tout. Et puis, il y eût une vie brisée par l’amour de Johnny Cash pour June. Vivian demanda le divorce mais elle aima toute sa vie, de façon profonde, cet homme qui l’a fait tant souffrir. La presse à scandale de l’époque et le Ku Klux Klan allèrent jusqu’à soupçonner Vivian d’être en réalité métis.. On imagine le degré de folie de ces gens préoccupés de savoir si Cash n’était pas avec une femme noire. Il y eût un procès où l’on prouva les ascendances italiennes de Vivian. Cet événement l’a bouleversé. Matt Riddlehoover ne déballe pas tout à la façon d’un bateleur de rue. Il y a la forme et le fond, la manière, la pudeur, l’authenticité visant à rétablir la vérité sur un Johnny Cash qu’on méconnaît et qui n’était pas encore l’homme en noir drogué et alcoolisé que l’on connût par la suite. Ce Cash, intime, souriant, vrai, beau et jeune on peut l’entrevoir dans cet émouvant documentaire, d’une grande sincérité qui plaira autant aux néophytes, qu’aux amateurs de Cash. La légende de Nashville n’eût pas que June dans sa vie. Avant elle, il y eu un autre Johnny Cash qui aimait ses enfants et envoya des centaines de lettres d’amour enflammées à Vivian. Les excès de la star, son épuisement face aux tournées incessantes, son entourage, ses mauvaises fréquentations, c’est un peu de tout cela qui eurent raison de l’amour de Vivian et Johnny. « My Darling Vivian » le titre original en Anglais est révélateur de cette vérité qui ne doit pas être oublié. Jonnhy Cash aima June mais avant elle, il eût une vie avec Vivian et quatre enfants, quatre filles qu’il adorait. J’ai été touché par le destin de cette femme très digne, pudique qui ne s’étala jamais dans la presse et fût une mère aimante faisant de son mieux pour donner un semblant de normalité à la vie de ses filles. On s’intéresse ici à l’envers du décor, à cette femme qui fût effacée, oubliée par l’histoire et ses filles tentent aujourd’hui, après la tornade « Walk the line » de rétablir la vérité sur cet amour partagé. On ne s’ennuie pas et on redécouvre tout un pan de l’histoire américaine, une part du mythe américain et de la légende de Nashville mais aussi et surtout de son épouse Vivian.

23 juin 2021en VOD / 1h 30min / Documentaire De Matt Riddlehoover Titre original « My Darling Vivian »

(22 commentaires)

  1. Je note ce documentaire, déjà parce que j’aime bien ce genre, pour Johnny aussi!
    je sens que je vais d’ailleurs en regarder beaucoup vue la qualité des programmes de la TV
    j’ai bien profité de Roland Garros dans mon fauteuil of course, et samedi vive le tour de France (j’aime beaucoup et l j’ai pratiqué!)
    en attendant les JO parce que le foot et moi… Et les séries (ou films) rediffusées X fois je ne peux plus 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Un joli documentaire où l’on découvre une autre facette de la légende de Nashville. C’est un beau portrait de femme.
    Le vélo j’adore. Je fais du VTT. En plus, le tour de France passe par Lorient cette année. C’est génial ! Je ne regarde plus le foot, ça m’ennuie. C’est vrai que les programmes tv sont assez affligeants. Je me réfugie sur Netflix ou Disney plus 🙂 Je te souhaite une excellente soirée Eve, Merci de ta visite sur le blog 🙂

    J'aime

  3. Bonsoir Frédéric,
    je ne connaissais pas du tout Vivian LIBERTO, maman des quatre filles de Johnny Cash. ( Il faut dire que les années 50… ça date !)…
    Et pourtant, j’ai eu ma période country music il y a une petite décennie, pendant laquelle j’étais fan de Johnny Cash ( je le suis toujours, sauf que je l’écoute beaucoup moins souvent). Mais Cash avec June Carter, sa deuxième épouse.
    Je découvre, donc.
    Merci mon cher Frédéric pour ce billet très intéressant. Je l’ai partagé ce matin sur Facebook.
    Des gros bisous et une bonne soirée à toi.
    PS: je reviens de me faire vacciner contre la covid ( Moderna). Rien senti. Pour le moment, tout est normal. On verra demain. Et dans les jours suivants.

    😘❤🌹

    Aimé par 2 personnes

  4. Bonsoir Solène,
    C’est un joli documentaire qui permet de découvrir un autre pan de la vie de Johnny Cash. Merci beaucoup ma chère Solène pour le partage sur Facebook !
    Prend bien soin de toi. Je vais le 28 juin pour ma seconde injection du vaccin Pfizer. Je n’ai rien senti la première fois, aucun symptôme. J’espère que ce sera pareil pour la suite. Repose toi bien et je te dis @très vite sur nos blogs ! De gros bisous, belle soirée à toi ! 😊🌞✨

    J'aime

  5. Je t’avoue que je ne connais Johnny Cash que de nom, et je n’avais jamais entendu parler de Vivan ou je ne m’en souvenais pas.
    Le documentaire a l’air intéressant et la preuve que la célébrité peut faire changer les gens et venir à bout des plus belles histoires d’amour.

    Aimé par 1 personne

  6. C’est le film « Walk the line » qui m’a fait découvrir Johnny Cash. On y parle surtout de June et Cash, le couple mythique mais avant cette histoire, il y eût une autre très belle histoire d’amour entre Cash et Vivian. Ce documentaire s’attache à rétablir certaines vérités sur la mère de ses quatre filles. Elle fût injustement oublié à la mort de Cash.
    Oui tu as raison, malheureusement la célébrité et tout ce qu’elle entraine brise même les plus belles histoires d’amour. Passe une belle journée 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Tu m’as bien fait mordre à l’hameçon avec cette excellente chronique sur un documentaire qui s’annonce passionnant. On a retenu en effet le couple June Carter/Johnny Cash car tous deux partageaient la scène et ne se quittèrent plus jusqu à la mort (de June d’abord, puis de Johnny quelques mois plus tard). Un duo qui éclipse effectivement la pauvre Vivian qui a élevé les les enfants de Johnny, dont Rosanne qui deviendra elle aussi une fameuse chanteuse de country.
    Ça m’a aussi donné envie de revoir « Walk the line », tiens. 😉

    Aimé par 1 personne

  8. Merci beaucoup ! Tu as raison Walk the line est un très beau film😉. June et Johnny Cash s’est mythique. Ce documentaire est passionnant parce qu’il nous montre un autre Cash, au début tout du moins, avant que drogues, alcool et tournées incessantes ne le changent de façon définitive. Vivian et lui se sont aimés passionnément et puis le succès arrivant, les choses se sont gâtés. Vivian ne s’est jamais étalée dans les médias. C’est rare. J’ai découvert un beau portrait d’une femme discrète, humble. Passe une belle journée 😊

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :