Littérature : Claire Favan « Les cicatrices » (Harper Collins)

9791033904489_1_75L’Histoire : Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion. En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle. Mais alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

Vous la connaissez tous, Claire Favan est une autrice qui a obtenu de nombreux prix pour ses thrillers et un public fidèle la suit à chaque nouveau projet. Elle nous revient avec « Les cicatrices » paru chez Harper Collins. Nous suivons deux histoires en parallèle. Celle d’un serial killer surnommé Twice qui enlève et séquestre chez lui des jeunes filles pour les violer, les avilir.. Il a une façon de procéder bien à lui. L’autre récit, s’est celui d’Owen Maker, un vendeur de voiture travaillant chez son beau-père et qui a eu la malchance d’épouser Sally. Cette dernière souffre de problèmes psychiques importants qui la rende dangereuse pour elle-même mais aussi pour Owen. Celui-ci divorce. Sa vie est un enfer mais la descente n’est pas fini car la police et le FBI retrouvent sur une scène de crime, qui rappelle furieusement les procédés de Twice, des traces d’ADN d’Owen. Qui est Owen ? Que cache t’il lui qui est amnésique ? Ne vous attendez pas à une banale histoire de tueur en série car Claire Favan sort ici l’artillerie lourde avec cette histoire machiavélique qui mettra vos nerfs à rude épreuve. Violence, sexe et manipulation sont au menu, le tout dans une atmosphère perverse à souhait alors attention, âme sensible s’abstenir. Pour les habitués de Claire Favan c’est la garantie d’avoir un page turner efficace. Ma seule limite pour ce livre réside dans le côté « too much » de l’histoire. J’aime être surpris mais là le flot de révélations toutes plus folles les unes que les autres m’a empêché d’adhérer pleinement à ce thriller. Malgré cet écueil, cela ne vous empêchera pas, je le sais, d’être encore très nombreux et fidèle au rendez-vous pour ce nouveau Claire Favan, « Les cicatrices » paru chez Harper Collins.

Ma note: 3,5 /5

Broché : 368 pages
Éditeur : HarperCollins (4 mars 2020)
Collection : HarperCollins

ebdbe4cbb1841ec06f49de4b3050252ae4fe7731