Littérature : « Hôtel de Paris » de Adèle Solann (les éditions Du Seuil)

143004_couverture_Hres_0L’Histoire : Les grandes vacances sont arrivées. Christophe accompagne à la gare ses quatre enfants et Justine, avec qui il forme un couple heureux depuis une vingtaine d’années. Dans le pavillon de bord de mer de ses parents, commence pour elle une retraite estivale entre souvenirs enjolivés et infantilisation vexante. Au chômage depuis près de deux ans, Christophe poursuit quant à lui sa recherche d’emploi, sans conviction. Un soir, un ami le traîne à l’Entre-Deux, et, très vite, il prend l’habitude de fréquenter ce cabaret gay où il se sent soudain plus léger. Et si la découverte de cet univers marquait un tournant dans sa vie, tandis que Justine, sans qu’il n’en soupçonne rien, s’abandonne à la dérive des sentiments ? Et si le doute s’emparait d’eux ? Après tout, se connaissent-ils vraiment ?

Je remercie chaleureusement les éditions Du Seuil ainsi que Babelio pour cette lecture et leur confiance.

« Hôtel de Paris«  est le tout premier roman d’Adèle Solann. Un récit à deux voix qui alterne à chaque chapitre. L’histoire d’un couple qui voit son amour se transformer peu à peu alors qu’il vivait en harmonie depuis vingt ans. Il y a tout d’abord Christophe, une quarantaine d’années, papa de quatre jeunes enfants, fruit de son amour pour Justine qui a le même âge que lui. Christophe est au chômage depuis deux ans. Il n’y arrive plus, il est dépassé et il voit le départ en vacances de Justine et les enfants chez ses beaux parents (qui le méprisent ouvertement) comme une bouffée d’oxygène, lui qui se sent de plus en plus à l’étroit dans cette union avec elle. Un ami l’invite à l’Entre-Deux, un cabaret gay où Christophe se rend à contre-coeur. Là-bas, il éprouve une forme de révélation, décidant alors d’y passer de nombreuses soirées en attendant le retour de sa famille. L’emploi qu’il recherchait va se cristalliser sous les traits d’une offre de réceptionniste à l’Hôtel de Paris. Un lieu où aime se retrouver la communauté gay. Christophe doute, il sent les choses bouger en lui, il se sent troublé par l’irruption d’un jeune metteur en scène de théâtre Andreas Witner. Lorsqu’il le voit, il y a une forme d’évidence, une attirance irrépressible pour le corps de cet homme. Par amour, il va mettre en danger son couple avec Justine. Justine justement, parlons en, car elle est tout aussi importante dans ce récit. Justine est médecin anesthésiste à l’hôpital. Elle a réussi dans sa vie. Elle aime son mari mais elle sent cet éloignement. Christophe ne la désire plus. C’est un choc. Elle rencontre Laurent, un amant de passage qu’elle n’aime pas vraiment mais qui comble sa soif d’être aimée et désirée. Dans ce portrait doux amer d’un couple en perdition, il y a beaucoup de tendresse entre Justine et Christophe même si le désir, l’amour fusionnel lui, à disparu. Ils aiment leurs enfants et cela donnent lieu à des scènes très touchantes en famille. Un roman qui aborde des thématiques très actuelles, avec un style d’écriture agréable et un réel talent pour brosser les hauts et les bas d’une relation. Justine voit Christophe s’éloigner peu à peu. Les deux êtres souffrent de ces mots que Christophe ne peut prononcer, lui qui se mure dans le silence et la déprime. J’ai aimé les descriptions des crises qui succèdent aux périodes de rémission où le quotidien réconforte, rassure. Christophe et Justine ont tous les deux leurs raisons de s’éloigner mais ils ne se haïssent pas. Jamais. Car la tendresse demeure même si elle est davantage de l’ordre de l’amitié. « Hôtel de Paris » est publié aux éditions Le Seuil et c’est un joli roman, signé Adèle Solann, décrivant les méandres de l’amour, les affres de la passion puis sa transformation dans un quotidien à réinventer, à réenchanter pour faire durer la flamme du désir dans un couple. Un désir qui est ce continent mystérieux où Christophe et Justine expérimentent, s’interrogent. A découvrir.

Ma note: 4/5

Broché : 336 pages
Éditeur : Le Seuil (12 mars 2020)
Collection : Romans français (H.C.)

logo-16-copie

Liens-utiles57a45ba11759c

20200320_105058