Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « Là où les lumières se perdent » de David Joy


la-ou-les-lumieres-se-perdent-974161L’Histoire :
Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui fait peur, un nom qui fait baisser les yeux. Plus qu’un nom, c’est presque une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charly McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable. Amoureux de son amie d’enfance, Maggie, Jacob préfère garder ses distances. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve confronté à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer pour ses actes ou bien suivre la voie paternelle ?

« Là où les lumières se perdent« , un titre aussi beau ne pouvait qu’offrir un grand roman porté par la plume incandescente de David Joy dont c’était le tout premier roman. Un polar âpre et crépusculaire, vertigineux de par son éclatante maîtrise. On est saisi, bouleversé par le récit de cette (sur)vie, celle de Jacob, fils de Charles McNeely. Ce dernier est l’incarnation du mal dans cette localité perdue des Appalaches où la drogue et l’alcool coulent dans les veines avec ce sentiment de désespoir consubstantiel à ce trou perdu au milieu de nulle part. On y perd son temps, on y perd souvent la vie mais le plus sûrement son âme. Ce mal-être ronge tout et Jacob va devoir faire un choix dans cette quête existentielle qui l’anime : être le fils de son père, son héritier, avec ce même sang coulant dans ses veines, signifiant le plus souvent d’être la grande faucheuse, où bien sauver ce qui peut l’être : Maggie qui est sa lumière en cette nuit, la seule qui le retient à la vie. David Joy a bâti une véritable tragédie où l’âme des hommes ressemblent aux ténèbres où gisent les épaves impassibles s’élançant en cortèges funèbres. De pauvres hères dont la drogue, les médicaments, l’alcool sont le seul échappatoire face à la vie qui s’offre à eux. D’une grande noirceur, ce roman de David Joy nous saisit à la gorge pour ne plus nous lâcher. Véritable plongée cathartique dans la psyché du jeune Jacob, c’est peu dire qu’on sort sonné par ce coup de poing que représente « Là où les lumières se perdent », plongée abyssale dans les méandres de l’âme humaine. C’est assurément un très grand livre !

Ma note:5/5.
Poche: 288 pages
Editeur : 10 X 18 (7 septembre 2017)
Collection : DOMAINE POLICE

David Joy by Ashley T. Evans

 

Publicités

(32 commentaires)

  1. Merci beaucoup Eléonore ! c’est un roman crépusculaire sur un jeune homme qui a eu la malchance de naître dans la « mauvaise famille ».. le poids du destin, de l’hérédité.. pourtant on ne ressort pas de cette lecture abattu mais plutôt ému par l’intensité de cette histoire, par le style de cet auteur qui est juste sublime. C’est un des livres que j’ai préféré cette année. D’ailleurs, j’ai commandé son second livre. Je te le recommande car tu as une très belle sensibilité. Excellente soirée toi Eléonore ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Hello Fred!
    Comment tu vas ?
    Olala que tu me donnes envie de m’y plonger! Ce livre a l’air génial….noir et tortueux comme je les aime! Je vois que tu te mets au polar ?! C’est chouette 😊 j’avais entendu parler de son dernier, je me permets de noter celui ci. Excellente chronique comme d’habitude ! Merci Et bon week-end à mon Breton préféré 😉 des bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou Gwen ! Merci c’est très gentil. Il me fallait me surpasser pour être à la hauteur parce que ce livre c’est vraiment un énorme coup de cœur ! On ne lit pas souvent d’ouvrage avec une telle histoire et un style d’écriture si renversant. On est bouleversé, touché.. cela ferait un excellent film 😉 David Joy, je viens de commander son second roman et j’ai hâte de m’y plonger. Je pense que tu adorerais cet univers, je te le recommande vraiment ! 😉 J’ai commandé aussi le Javier Cercas et le Gabriel Tallent.. qu’est ce que c’est bon de tomber sur de tels auteurs ! C’est grâce à toi et lire et courir que je me suis mis au polar. Là je fini le Jérôme Loubry « Les chiens de Détroit ».. Très bon weekend à mon Alsacienne préférée 😉 des bisous breizh d’un Breton en pleine forme. Ps: je voudrais développer des partenariats avec des maisons d’édition car je prend un immense plaisir à lire et écrire ces chroniques. Je t’en reparlerais 😉 bizzzzzzzzzz

    Aimé par 1 personne

  4. merci beaucoup Colette ! le livre de David Joy est sublime. C’est un énorme coup de cœur pour moi. Mon préféré parmi les livres lus ces dernières semaines. L’écriture de David Joy est ciselée. J’ai commandé son second roman. Hâte de m’y plonger. Beau dimanche à toi Colette 🙂

    J'aime

  5. Hello!!
    Eh bien tu es clairement à la hauteur, bravo!
    Je pense que j’adorerais aussi, il y a là tous les ingrédients d’un excellent polar. Merci à toi! Ah le Tallent je vais aussi l’acheter, je suis persuadée d’adhérer! J’aime quand c’est dérangeant ….
    Chouette si on a pu te transmettre cette envie 🙂
    Je suis ravie que tu sois en pleine forme Fred! 🙂
    Ah tu as bien raison, je me tâte aussi un peu, mais ne sais pas trop comment mettre les pieds dans le plat ^^
    Bizzzzzzzzzz avec plein de « z » 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Pareil que toi Gwen, j’aime sortir de ma zone de confort et être remué dans mes tripes par un livre. Pour les partenariats, je pense que je vais écrire à certains éditeurs et voir si l’hameçon prend ^^ On en reparlera en MP twitter si tu veux. Il y a des signes très positifs dans ma vie en ce moment. Je pense même que je n’ai jamais été aussi heureux de ma vie. Je te sens radieuse, lumineuse aussi Gwen. Tu sais que mes Bizzzzzzzzz avec pleins de z c’est une signature en mode zzzzoooooooorrrroooo et elle n’est que pour toi et l’Alsace ^^ 😉 . C’est une marque de fabrique bretonne. Je vais manger chez mes parents tout à l’heure. Tu es très clairement à l’origine de mon intérêt nouveau pour les polars et thriller. Tu vois ce matin, j’ai fini le Jérôme Loubry « les chiens de Détroit ». voilà typiquement le style d’ouvrage que j’aurais manqué avant. Mais grâce à toi je l’ai lu et j’ai adoré ! j’en ferais une note prochainement. Merci pour tout ce que tu m’apporte, c’est chouette. Bisous bretons pour toi et l’Alsace 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. merci Julie c’est gentil ! pareil, les blogs permettent de découvrir de vraies pépites. C’est génial d’échanger sur nos passions. Je me fais souvent cette réflexion tant il y a de livres qui me font envie 😉 Bises bien fraîches ici aussi en Bretagne où la canicule n’est plus qu’un lointain souvenir ^^ 😉

    J'aime

  8. C’est un livre envoûtant. Sur la forme, c’est une écriture puissamment évocatrice et sur le fond, c’est passionnant parce que l’un des sujets majeurs de ce livre c’est ce que vous évoquez très justement. Un grand livre signé David Joy que je vous recommande chaudement. Excellente soirée 🙂

    J'aime

  9. Ah c’est gentil ! c’est un énorme coup de cœur pour moi (tellement d’ailleurs que je viens d’acheter son second roman qui vient de paraître). Le style d’écriture, l’histoire, je n’ai pas lu un tel livre depuis longtemps. Je te le recommande chaudement. Belle soirée à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Avec joie, on en reparlera sur Twitter oui 🙂
    Que ça me fait plaisir de lire ces mots là Fred… quels signes ? 🙂 je te sens très heureux effectivement, avenant plein d’entrain et joyeux!
    Je suis effectivement heureuse moi aussi, que j’aime la vie!
    Haha merci Fred Zorro, prince des Breizh 😂
    Super 🙂 j’ai hâte d’avoir ton retour sur le Loubry, j’ai adoré ce livre sombre et dans lequel j’avais le sentiment d’être aux USA!
    Merci à toi Fred, je pense que c’est un apport mutuel 🙂 je t’embrasse!
    PS: tu as vu pour le Brésil ?
    Bisous Alsaciens pour toi mon ami!

    Aimé par 1 personne

  11. J’adore le titre ! Et l’atmosphère, l’histoire semblent envoûtante, en effet. Plus que tentant.
    Merci Frederic pour cette si belle chronique, encore une fois. Des bisous et une belle soirée. A très bientôt. Je repasserai dès que possible. Un peu patraque ce soir.

    Aimé par 1 personne

  12. Bonjour Frédéric.
    Tu me donnes envie de lire ce livre, Eveline ne fait que confirmer cette envie.
    Une nouvelle vie commence pour nous le 9 novembre, je serai moins présente.
    C’est toujours un grand plaisir de te lire.
    Bon week-end, gros bisous.

    Aimé par 1 personne

  13. Bonjour Carole ! oui je répondais à ton message justement, c’est génial pour toi et ta famille ! Etre bien dans son chez soi c’est tellement important. Cela va être le cas aussi vivement le vendredi 9 novembre. Hâte de voir les recettes qui t’inspireront en ce nouveau nid. Merci c’est très gentil, ça me touche toujours tu sais. C’est un livre dans mon top 3 des livres lus cette année. J’ai d’ors et déjà commander son second et dernier roman en date. On est face à un très grand écrivain américain. Maman a beaucoup aimé aussi ! Passe un excellent weekend, gros bisous et encore félicitations pour cet aboutissement qui me fais plaisir pour toi et ta famille Carole ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  14. oui moi aussi je trouve le titre très beau ! alors là Solène c’est un livre sublime, un énorme coup de cœur pour cet auteur américain dont j’ai commandé le second et dernier roman. Je te le recommande chaudement. Bisous bretons, @bientôt chère Solène 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.