Littérature : « J’irai tuer pour vous » de Henri Loevenbruck


DSC02993L’Histoire :
1985, Paris est frappé par des attentats comme le pays en a rarement connu. Dans ce contexte, Marc Masson, un déserteur parti à l’aventure en Amérique du Sud, est soudain rattrapé par la France. Recruté par la DGSE, il est officiellement agent externe mais, officieusement, il va devenir assassin pour le compte de l’État. Alors que tous les Services sont mobilisés sur le dossier libanais, les avancées les plus sensibles sont parfois entre les mains d’une seule personne… Jusqu’à quel point ces serviteurs, qui endossent seuls la face obscure de la raison d’État, sont-ils prêts à se dévouer? Et jusqu’à quel point la République est-elle prête à les défendre?

Avec « J’irai tuer pour vous« , Henri Loevenbruck nous plonge au cœur des services de renseignements et des arcanes du pouvoir politique en France. Nous sommes au milieu des années 1980 et une vague d’attentats sans précédent frappe le pays et notamment la capitale. Au même moment, la France fait tout ce qui est en son pouvoir pour libérer les otages retenus au Liban, un pays alors en pleine guerre civile. Au milieu de ce chaos, des luttes d’influence entre la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) et la Direction Général de la Sécurité Extérieur (DGSE), des querelles politiques et autres jeux de pouvoir, des attentats qui se multiplient, on suit le parcours, la vie d’un homme : Marc Masson. Ce dernier est un idéaliste, un être profondément révolté par l’injustice depuis son plus jeune âge, un homme aux facultés incroyables qui deviendra « Agent », un nom qui désigne une personne extérieure qui ne fait pas partie de la DGSE, chargé des missions les plus périlleuses. La force de ce roman réside dans ce choix judicieux de l’auteur de faire s’entrecroiser plusieurs récits ce qui donne une puissance d’évocation et un souffle à l’histoire qui emporte le lecteur. Henri Loevenbruck use avec maestria de l’échelle multiscalaire pour mieux nous immiscer dans la complexité du règlement de ce conflit contre le terrorisme islamiste. L’incurie des ministres, les jeux de pouvoir, la difficile traque des commanditaires et de leurs exécutants des attentats en France et des enlèvements de journalistes français au Liban, l’auteur ne nous épargne rien afin d’être au plus près de la réalité. Du sommet de l’Etat, aux hommes de l’ombre en passant par les terroristes eux-mêmes, Henri Loevenbruck nous immerge et nous fait découvrir ce monde de l’ombre, du secret d’état. Le personnage central de « J’irai tuer pour vous », Marc Masson, est profondément attachant. On est saisi par le courage de ces hommes qui chaque jour luttent pour que nous vivions encore libres. Henri Loevenbruck s’est inspiré de faits réels et Marc Masson est ainsi le pseudonyme d’un véritable agent avec qui l’auteur a eu de nombreux entretiens. Un auteur qui souhaite par ce livre rendre hommage à ces hommes de l’ombre qui poursuivent des missions d’une rare complexité, n’hésitant pas à mettre leur vie en jeu pour nous protéger. Bien sûr, le contexte même de cette histoire nous fait indéniablement songer à ce que nous vivons aujourd’hui encore, malheureusement. Comme à chaque fois avec Henri Loevenbruck, le style est enlevé, la plume affutée au service de l’action, ce qui fait qu’il n’y a aucun temps mort, mais pas seulement car le récit nous réserve aussi de beaux moments d’émotion. Nulle volonté ici de trop vous dévoilez l’histoire. Je vous laisse découvrir ce thriller d’espionnage qui est aussi celui de la vie d’un homme peu ordinaire : Marc Masson. En cherchant à se rapprocher au plus près des réalités du terrain, du climat de cette période, en ne trahissant pas et en ne masquant pas la complexité des enjeux, Henri Loevenbruck nous envoûte et nous prouve, s’il en était besoin, qu’il est décidément un auteur incontournable, un des maîtres du genre. Le suspense est haletant. C’est, à n’en pas douter, un de ses tous meilleurs livres ! Passionnant.

Je remercie chaleureusement les éditions Flammarion, l’auteur Henri Loevenbruck, merci également à Masse critique ainsi qu’à Babelio pour ce très beau moment de lecture !

Ma note:5/5.

Broché: 640 pages
Editeur : FLAMMARION (24 octobre 2018)
Collection : Thriller

henri-loevenbruck-1080x489

 

Publicités