Cinéma : « Le Bon Gros Géant » Steven Spielberg

167530.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx


L’Histoire : L’incroyable histoire d’une petite fille et du mystérieux géant qui va lui faire découvrir les merveilles et les dangers du Pays des Géants. Mais lorsque les méchants géants dévoreurs d’hommes envahissent le monde des humains, la petite fille, la reine d’Angleterre et le bon gros géant (le BGG) se lancent dans une grande aventure afin de les arrêter…
Steven Spielberg adapte ici « Le Bon Gros Géant« , le livre éponyme écrit par l’auteur britannique Roald Dahl (déjà auteur de « Charlie et la chocolaterie« ). Spielberg signe un film proche, dans sa filmographie, d’un certain « Hook« . Une œuvre profondément naïve, empli de « bons sentiments » où même les méchants ne font guère illusions tant ils sont inoffensifs. S’ajoute à cela, un scénario, une histoire très (trop) linéaire manquant de réelles péripéties. Les effets spéciaux ont un côté « vieille école », ce qui n’empêche pas Spielberg de signer ici et là des plans d’une réelle beauté esthétique (cf. l’arbre des rêves). Si l’on fait fi de tout cela et que l’on accepte ce parti pris très enfantin, ce film peut séduire les enfants les plus jeunes ainsi que les adultes nostalgiques d’un divertissement à l’ancienne. S’il ne retrouve pas la magie de ses films cultes, l’auteur d’ET renoue, même si c’est avec des maladresses, avec le merveilleux. Ce Bon Gros Géant est attachant avec son langage bien à lui et il fera sans nulle doute rire les plus petits avec sa boisson provoquant des pets. Un Spielberg en mode mineur en somme.
Ma note:♥♥♥1/2  /5.

079867.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

266420.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

383217.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités