Blu-Ray : « Ex Machina »

467751L’Histoire : À 26 ans, Caleb est un des plus brillants codeurs que compte BlueBook, plus important moteur de recherche Internet au monde. À ce titre, il remporte un séjour d’une semaine dans la résidence du grand patron à la montagne. Mais quand Caleb arrive dans la demeure isolée, il découvre qu’il va devoir participer à une expérience troublante : interagir avec le représentant d’une nouvelle intelligence artificielle apparaissant sous les traits d’une très jolie femme robot prénommée Ava.

Pour son premier long métrage Alex Garland nous plonge dans les arcanes de l’intelligence artificielle. Un thème qui n’est pas novateur puisqu’il est un grand classique des films d’anticipation depuis longtemps déjà. Prix du jury au festival de Gerardmer c’est avec une certaine curiosité que j’ai appréhendé ce « Ex Machina ». Est-il à la hauteur de sa réputation plutôt flatteuse ? Une idée certes pas neuve qui méritait un traitement pour le moins non conventionnel. Or c’est là que le bas blesse, le scénario est cousu de fils blancs, les dialogues se veulent intelligents mais ils ne suscitent au mieux qu’un ennui poli, au pire un sauve qui peut. Sous ce fatras philosophique de bazar, les décors, les effets spéciaux, tout semble froid et suffisamment calculé pour procurer telle ou telle réaction chez le spectateur. L’ensemble vous l’aurez compris ne convainc pas et ce n’est pas la performance des acteurs qui sauvera la mise ici. On la qualifiera de terne. Je reste poli. Une mise en scène ampoulée et par trop démonstrative, le film virant carrément au grotesque dans son dernier quart d’heure. A trop vouloir nous démontrer sa maestria, l’auteur sombre corps et âme dans cette succession de poncifs sur l’IA, nous livrant une œuvre suffisante, infatuée d’elle même. C’est évidemment rageant car ce sujet méritait mieux qu’une énième relecture en mode Télérama. Au secours !

Ma note:2/5.

335536 441889448296

Publicités