Musique : « Chasing Yesterday » Noel Gallagher


816FmBWcCiL._SL1400_
Août 2009, Paris, festival de Rock en Seine, Oasis se séparait avec pertes et fracas dans un énième pugilat dont les frères Gallagher avaient le secret. Les Abel et Caïn du rock anglais allaient dorénavant suivre des chemins différents : Liam Gallagher et les autres membres d’Oasis sous la bannière des « Beady Eye » et Noel Gallagher sous celle des « High Flying Birds ». Six ans plus tard, à l’heure de compter les points, l’issue du match ne fait plus guère de doute. Beady Eye n’existe plus, la faute à deux albums médiocres, la recette n’a pas fonctionné et ce que tout le monde prédisait c’est réalisé. The Chief était bien celui qui tenait la baraque dans feu Oasis. En Octobre 2011, Noel Gallagher sortait «  Noel Gallagher’s High Flying Birds ». Un premier Lp salué par la critique et couronné d’un succès public indéniable avec près de 2,5 millions de copies écoulées dans le monde. « Everybody’s on the run », « If I Had a Gun » et « Aka What a life » démontraient par leur qualité le savoir faire de l’aîné de la fratrie terrible. La tournée mondiale qui s’en suivra, de plus de 140 dates, confirmera que le projet solo du Gallagher tenait vraiment route. La tournée mondiale qui s’en suivra, de plus de 140 dates, sera elle aussi un succès. Depuis, le calme plat précédant la tempête à venir. Noel-Gallagher_3197134cQuelques démos font surface ici et là sur les réseaux sociaux et Noel de confirmer qu’il enregistre et mixe entre Londres et New York un nouveau disque. Mars 2015, l’aîné des frères Gallagher est enfin de retour pour un second round avec son « Chasing Yesterday » au titre délicieusement nostalgique. Nulle présence de Dave Sardy cette fois-ci, les dix nouveaux titres sont produits par Noel lui-même, dont la grande gueule légendaire s’est rappelée à nous ces dernières semaines avec des attaques médiatiques à tout va dont il a le secret et des interviews tordantes sans langue de bois. Tout le petit monde de la musique ne bruisse que de cela et comme à chaque fois, on allait voir ce qu’on allait voir. Oasis n’est plus mais rien ne change au fond dans la façon que Noël a de promouvoir un album qui sera on s’en doute « the fucking masterpiece ! ». Alors, qu’en est-il réellement de ce « Chasing Yesterday » tant désiré ? Une première réponse s’ébauche autour de la cohérence d’un ensemble très bien produit. Les instrumentations utilisées sont plus variées et il se dégage de ce Lp le sentiment d’une grande sérénité. Sûr de sa force, The chief nous assène d’entrée un « Riverman » qui ouvre le disque de la plus belle des manières avec son solo de guitare et son saxophone fou. « In the Heat of The moment », premier single de « Chasing Yesterday » est plus anecdotique même s’il joue les classiques de service avec son refrain entêtant. « The girl with X ray eyes », « The Dying of the light » et surtout « the right stuff » sont justes sublimes et sonnent comme autant de sommets de pop anglaise délicieusement produits. Des ballades mais aussi des titres jouissifs à souhait, plus électriques et rythmés comme « Lock All The Doors », qui aurait eu tout à fait sa place sur un disque d’Oasis période Be Here Now, ou bien encore « You Know We Can’t Go Back » aux accents très pop US. Pour « Chasing Yesterday », les riffs sont bien là et d’une précision chirurgicale. Pas de réel temps mort mis à part « The Mexican », titre le plus faible à mon sens. Un disque abouti et plus ambitieux aussi au niveau de la production avec des sonorités très Pink Floyd et un rendu final assez cinématographique. « The Ballad of the mighty and I », second single choisi, clôt le Lp de la plus belle des manières avec à la guitare l’autre gloire de Manchester, Johnny Marr. Noel Gallagher prouve une nouvelle fois, s’il en était besoin, qu’il a sa place dans le panthéon du rock anglais. Ce second effort solo enfonce le clou et nous fait dire que décidément la carrière solo lui sied bien. A découvrir en live, le 12 mars à 20h au Zénith de Paris.

Ma note:5/5.

Noel Gallagher's High Flying Birds in concert, The Dome, London, Britain - 02 Feb 2015noel-gallagher-oasis-rock-nouvel-album_0

Publicités