Cinéma : « Exodus : Gods and Kings » de Ridley Scott


425795
L’Histoire :
Ridley Scott nous offre une nouvelle vision de l’histoire de Moïse, leader insoumis qui défia le pharaon Ramsès, entraînant 600 000 esclaves dans un périple grandiose pour fuir l’Égypte et échapper au terrible cycle des dix plaies.

Ridley Scott aime les défis, l’histoire et les grands mythes fondateurs. Une nouvelle fois, le réalisateur se confronte à une épopée, et quelle épopée puisqu’il s’agit ni plus ni moins que d’évoquer l’exode biblique du peuple Hébreu mené par Moïse. Pour remplacer l’immense Charlton Heston des « Dix commandements » on retrouve Christian Bale dans ce travail de dépoussiérage d’une œuvre ayant plus d’un demi siècle ! Mais les comparaisons s’arrêtent là car Ridley Scott apporte son regard neuf sur ce thème. Dieu prend ainsi les traits d’un enfant capricieux, colérique. Moïse ou Christian Bale voit le buisson ardent suite à un choc à la tête, hallucination ou non, il nous laisse libre de nous forger notre propre opinion sur le sujet. A ce titre, je ne comprends pas le débat autour de l’interdiction dans les pays musulmans de cet « Exodus : Gods and Kings », rien d’infamant ici, Ridley Scott ne cherchant nullement à nous orienter vers telles ou telles thèses. Alors que nous soyons croyants ou non, quelle importance au fond, ceci est un divertissement pas une thèse d’Histoire ou de théologie ! Alors oui, il y a des libertés avec le récit tel qu’il est définis dans la Bible, oui ce Moïse semble un peu trop actuel pour être authentique, mais par pitié oublions les mines sombres pour profiter pleinement des 2h30mn de spectacle offert. La reconstitution peut prêter à sourire, les propos placés dans la bouche de Moïse sont délicieusement anachroniques, oui le film s’embourbe en son ventre mou, l’ensemble manque de souffle, Ramsès n’est pas joué par Al Pacino mais quel plaisir dans cette dernière heure où l’on narre le passage de la mer Rouge. Morceau de bravoure qui vaut toutes les excuses du monde pour les imperfections de cet « Exodus » qui au final remplis son contrat de façon honnête. Alors oui, ce film n’est rien face aux « Dix commandements », Ridley Scott ne réalise pas ici son meilleur long métrage mais ce dernier ne méritais en aucun cas le lynchage critique dont il a été victime notamment aux États-Unis. Un grand divertissement à défaut d’être un grand film. Ma note:3/5.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19548884&cfilm=208430.html

060432.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 148305.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 508642.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités