Cinéma : « La planète des singes : l’affrontement »


543961
L’Histoire : Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s’est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.

Dès la séquence d’ouverture de « La planète des singes : l’affrontement » avec ces cerfs poursuivis par une troupe de singes armées de pieux acérés, l’on est saisi par la qualité des effets spéciaux absolument parfaits. L’œil à beau chercher les failles à l’écran, mais là rien à dire on assiste de bout en bout (le film fait près de 2h10mn) à un film de science fiction de haute volée, emmené par un casting quatre étoiles, avec en tête Andy Serkis une nouvelle fois stupéfiant dans le rôle de César et un Gary Oldman toujours aussi impressionnant. Jason Clarke aperçu dans « Zero Dark Thirty » est lui aussi au diapason avec ce rôle de chercheur qu’il épouse avec brio. Spectacle total, mélange subtil de moments d’action pur et d’autres davantage dans le registre de l’émotion, ce second volet s’avère encore plus spectaculaire et touchant que le premier épisode. Jamais manichéen, montrant parfaitement comment la haine peut s’insuffler dans les corps et les esprits, le film rempli à la perfection son cahier des charges. Matt Reeves, le réalisateur de « La planète des singes : l’affrontement », a su mener à bien son projet et nous de nous imaginer déjà trépignant d’impatience à l’idée d’un troisième volet ! Un des blockbusters de cet été à ne manquer sous aucun prétexte. Une réussite qui s’inscrit déjà comme un classique de la SF. Brillant. Ma note:5/5.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19546235&cfilm=206986.html

012673.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 183415.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 358157.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités