Cinéma : « Conjuring : les dossiers Warren » – « Elysium »


Conjuring-Les-Dossiers-Warren-Affiche-France
L’Histoire :
Avant Amityville, il y avait Harrisville… Conjuring : Les dossiers Warren, raconte l’histoire horrible, mais vraie, d’Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux réputés dans le monde entier, venus en aide à une famille terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolée… Contraints d’affronter une créature démoniaque d’une force redoutable, les Warren se retrouvent face à l’affaire la plus terrifiante de leur carrière…

Patrick Wilson le retour.. après « Insidious » et en attendant « Insidious 2 », l’acteur est à nouveau à l’affiche d’un film d’épouvante « Conjuring : les dossiers Warren » de James Wan (auteur de Saw et Insidious justement). Si vous voulez vous faire peur en cette fin d’été, c’est Le film qu’il vous faut ! L’intensité des événements, le jeu des acteurs, les effets dignes des classiques de l’horreur, rendent ce dernier film très recommandable. James Wan filme comme personne ne sait plus le faire aujourd’hui dans le film de genre épouvante. Les portes claquent, les miroirs révèlent des visages qu’ont aimeraient oublier, les médiums voient des pendus, des meurtres d’enfants et autres joyeusetés des partisans de l’antéchrist, rien de révolutionnaire me direz vous et pourtant l’on a franchement la frousse devant ce spectacle à coup de « vade retro satanas.. » (si si ça ne s’invente pas). Nullement pastiche, jamais racoleur ni gratuit, les effets d’épouvantes de ce long métrage en font d’ors et déjà un classique et une jolie réussite qui c’est confirmée au box office US avec un très joli score. Dans son style, on a pas fait mieux cette année. Alors, dans l’attente quasi mystique de « Insidious 2 », jetez vous comme les suppôts de Satan que vous êtes (ou pas..)  sur cette gourmandise que l’on oublie pas de sitôt. Ma note :5/5.

21015598_20130626154254015.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 21015599_20130626154254311.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 21015611_20130626154441145.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxElysium-afficheL’Histoire : En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, il hésite à prendre part à cette mission des plus dangereuses –  s’élever contre la Secrétaire Delacourt et ses forces armées – mais s’il réussit, il pourra sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre.

Signé par Neill Blomkamp auteur du désormais célèbre « District 9 », c’est avec une certaine effervescence que les amateurs de SF attendaient le retour de celui qui s’était fait un nom avec ce premier film en tout point réussit. Avec Matt Damon en tête d’affiche, l’essentiel était sauf avec au moins pour sa part, un jeu d’acteur à la hauteur. Car, c’est malheureusement par là et par un scénario d’une insignifiante consistance que le bas-blesse. Porté par la présence charismatique en diable de son acteur star, on en oublierait presque, les défauts stupéfiants à ce niveau là d’énormité. L’histoire, manichéenne comme jamais, peine à nous convaincre avec une vision tellement simpliste des luttes sociales à l’échelle de la planète qu’ont n’en restent pantois. Le pire cependant est à venir avec une Jodie Foster que je peux d’ors et déjà élire comme le bidet d’or de cette année 2013, tant la performance de l’actrice ici est hors catégorie dans le domaine de la nullité. Mais où est donc passé celle que l’on aimait ? pas dans ce film en tout cas où elle est visiblement venu cachetonner. Quelques séquences d’actions sortent le spectateur de sa torpeur mais bien trop peu pour celui que l’on désignait comme un petit génie du nouvel Hollywood. Ici, rien ne fonctionne et rien n’est à sauver hormis Matt Damon qui s’échine vraiment à relever le niveau et qui le réussit plutôt bien. Présenté comme le dernier blockbuster de cet été 2013, cet « Elysium »  ne restera pas dans les annales du cinéma, c’est une certitude. Ma note :3/5.

20354652.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 20536972.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 21006123_20130515155628864.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Publicités