Musique : London Grammar – Babyshambles – Goldfrapp – Alela Diane

Le Disque du Mois de Septembre :

london grammar if you waitPortée par la voix sublime et entêtante de Hannah Reid, le titre « Wasting my young years » m’a permis de découvrir ce trio anglais qui s’est rencontré sur les bancs de l’université et qui n’a pas fini de faire parler de lui. « London Grammar » possède cette évidence mélodique, cette présence, cette voix qui font d’eux les dignes héritiers des Bat For Lashes et autres Florence and The Machines. Ainsi, leur version revisitée du « nightcall » de Kavinsky tutoie les sommets. Très pop, « If you wait » nous démontre l’immense talent de cette jeune chanteuse dont la voix fait toute la différence. La perfide Albion, n’a pas fini de nous emporter avec des groupes d’une telle qualité musicale. A découvrir d’urgence.  C’est mon coup de cœur du mois ! Ma note :5/5.

http://www.deezer.com/fr/artist/4771546

http://www.youtube.com/watch?v=pkeDBwsIaZw

Babyshambles-Sequel-to-the-Prequel-1024x1024Après six années d’attente, les amateurs du destroy et incontrôlable trublion du rock anglais Pete Doherty vont pouvoir souffler. Non l’événement n’est pas ici une énième cure de désintoxication ou une escapade avec charlotte Gainsbourg, non le bougre signe son retour avec, tenez vous bien, un nouvel album des Babyshambles, le premier depuis 2007. Produit par Stephen Street (Blur, The Smiths), ce LP est volontiers enlevé et primesautier avec toujours ce savoir faire rock’n roll qui a fait leur réputation. Efficace et doté de mélodies évidentes, ce disque devrait bien fonctionner en France où ces derniers bénéficient toujours d’une large audience auprès du public. Pas novateur pour deux sous, jouant sur la carte des retrouvailles joyeuses avec leur fans, qu’ajouter de plus sinon que c’est dans l’ensemble un plutôt bon album qui comblera les amateurs de rock anglais .

Ma note :3/5.   

http://www.deezer.com/fr/album/6868237

GOLDFRAPP-TALES-PACKSHOTSoporifique et vain ? Malgré tout leurs efforts le duo Goldfrapp peine à convaincre avec ce nouveau disque « Tale of Us » qui n’est pas sans rappeler leur album « Seventh Tree », la grâce en moins. Mais où sont donc passées les mélodies entêtantes ?  la voix reste un atout majeur mais je reste pourtant sur le seuil. Alors, certes tout n’est pas à jeter et ce n’est pas à proprement parler un mauvais album loin de là, cf. « Annabel » excellent single s’il en est (à noter que le clip est vraiment chouette lui aussi). Il manque pourtant quelque chose pour que l’ensemble m’emporte totalement. Peut-être une sensation de redite, un essoufflement déjà perceptible sur le précédent LP. A conseiller avant tout aux amateurs des albums les plus calmes de Goldfrapp. A noter, que plusieurs écoutes sont vraiment nécessaires pour s’imprégner au mieux de cet univers très apaisant et mélancolique. Car même un cru moyen de Goldfrapp reste quand même meilleur que bien des piquettes dont nous tairons le nom ici. Ma note :3,5/5.

http://www.youtube.com/watch?v=-Vnk_j1iKMA

Alela-Diane-About-Farewell-726x729Alela Diane, ce nom ne vous dis sans doute pas grand-chose et pourtant la musicienne américaine signe ici son quatrième album. Au croisement de Cat Power ou encore Lia Ices se trouve cette auteure de néo folk particulièrement inspirée pour ce disque « About Farewell ». Un LP entièrement consacré à sa rupture amoureuse et donc empli d’une douce mélancolie qui sonne pourtant comme une incantation aux jours meilleurs qui ne sauraient tarder. En effet, l’artiste n’a pas besoin d’alourdir ses mélodies avec des effets superficiels et inutilement plombant, pour nous faire partager ses émotions à fleur de peau. S’il n’est pas exempt de certains défauts comme celui d’être assez linéaire dans son minimalisme volontiers assumé, « About Farewell » n’en demeure pas moins particulièrement juste et suffisamment humble pour être qualifié de réussite. A découvrir. Ma note :4/5.

http://www.deezer.com/fr/album/6614539

alela-diane-to-be-still« To be still » est le second album signé de la jeune californienne Alela Diane. Il est sorti en 2009 et c’est à mon sens son disque le plus abouti. On y retrouve en effet quelques pépites comme « White as diamonds » ou bien encore « Take Us Back ». C’est à un folk délivré de toute forme de contingence que nous sommes conviés. Doux et illuminé par la voix de l’artiste, difficile de rester insensible face à autant de talent, de mesure, de sincérité artistique. Ma note :5/5.

http://www.deezer.com/fr/album/274522

Publicités