Cinéma : « Total Recall Mémoires Programmées »

L’Histoire : Modeste ouvrier, Douglas Quaid rêve de s’évader de sa vie frustrante. L’implantation de souvenirs que propose la société Rekall lui paraît l’échappatoire idéale. S’offrir des souvenirs d’agent secret serait parfait… Mais lorsque la procédure d’implantation tourne mal, Quaid se retrouve traqué par la police. Il ne peut plus faire confiance à personne, sauf peut-être à une inconnue qui travaille pour une mystérieuse résistance clandestine. Très vite, la frontière entre l’imagination et la réalité se brouille. Qui est réellement Quaid, et quel est son destin ?

La rentrée approche à grand pas, vos vacances se terminent ou bien au contraire elles vont bientôt débuter, vous voulez oublier la morosité ambiante et mettre votre cerveau en mode « stand by » pendant 2h en avalant goulument du pop corn et en sirotant une bonne bouteille de boisson pétillante à souhait, alors ce « Total Recall Mémoires Programmées » est fait pour vous ! C’est l’exemple typique du petit plaisir coupable qu’on s’offre de temps à autre en semi clandestinité cinéphilique, une sorte de régression pas vraiment assumée mais qui fait un bien fou. Comme vous le savez très certainement, « Total Recall » est le remake du film du même titre sorti il y a plus de vingt ans avec à l’époque dans le rôle titre mister governator of california Arnold Schwarzenegger, remplacé ici par Colin Farrell. C’est à l’origine l’adaptation d’une nouvelle de Philip K Dick publiée pour la première fois en 1966 et intitulée « Souvenirs à vendre » en version française. Pas de temps à perdre ici, l’action est en mode non stop avec une foule de séquences de poursuites, notamment, assez mémorables. Les effets spéciaux sont parfaits, les acteurs bien choisis, le méchant improbable ( attention je ne vous ai pas dis non plus que c’était The Dark Night), les gadgets SF utilisés dans le film reprennent sans complexe ceux des classiques du genre nous donnant ainsi l’effet d’un grand patchwork. La pilule aura sans doute du mal à passer pour les fans du premier film qui ne se reconnaîtront pas dans celui-ci. Mais si comme moi, vous n’avez qu’un intérêt mesuré pour le total Recall de Schwarzenegger, ou bien encore si vous êtes trop jeune pour avoir vu ce dernier, ce film avec un Colin Farrell au top de sa forme, réussira à vous en mettre plein les mirettes. Quand je vous parle de pop corn movies de l’été..   Ma note :♥♥♥♥  /5.

Publicités

4 réflexions sur “Cinéma : « Total Recall Mémoires Programmées »

  1. Je ne sais pas… Je ne peux dire que j’étais si attaché que cela au premier opus, mais je trouvais une vague odeur de réchauffé. Il se peut que toutes ces adaptation plus ou moins boiteuses de Philip K Dick se fondent dans ma tête…

    J'aime

    1. Salut longeyesamurai ! ce film m’a bien détendu, effets spéciaux nickels, actions non stop, moi j’ai apprécié après c’est certain que cela n’atteint pas les sommets d’un batman 😉 passe une bonne soirée, @plus tard sur wordpress !

      J'aime

      1. Le hasard faisant bien les choses, j’ai eu la chance de lire une entrevue avec monsieur Farrell sur le site de la BBC. Et je vais probablement me laisser tenter.

        Merci à toi et au plaisir!

        J'aime

Les commentaires sont fermés.