Les Albums du Dude pour 2009 !

L’année 2009 s’achève et c’est avec un grand plaisir que je participe pour la seconde année consécutive à cette sélection de nos disques préférés (sur une idée d’Aurelio) afin de désigner d’ici le 30/12/09 l’album de notre planète voxienne, une fois qu’Aurelio aura terminé les décomptes de ce jeu qui m’amuse beaucoup 🙂 Le choix fût des plus cornéliens pour certains LP, d’autres m’ont paru évident. J’en ai certainement oublié, mais disons que ce choix se base avant tout sur le nombre d’écoutes d’un disque et le plaisir procuré à chaque fois, l’émotion ou l’énergie ressentie, à présent place au classement :

BAT FOR LASHES - Glass (Live)
Bat for Lashes

1 Bat For Lashes : « Two Suns« 
Bat for Lashes qui signifie littéralement « Battre des cils » pourrait tout aussi bien être le rassemblement de Chan Marshall, Björk, PJ Harvey et Kate Bush tant le timbre de voix de la chanteuse Natasha Khan rappelle étrangement les quatre glorieuses artistes susnommées. N’y allons pas par quatre chemins, cet album est une pure merveille, une réussite totale, Bat for lashes prouve s’il en était besoin, qu’elle fait dorénavant partie des artistes de tout premier plan par le talent.  L’ensemble est d’une cohérence rarement atteinte, « Two Suns » est un disque « trippant », tribale… les mélodies et la voix enchanteresse de Natasha Khan nous transportent dans un univers onirique propice à l’évasion. On pourra parler de l’excellent « Daniel » premier extrait du nouvel album, ou encore de « Good love », « two planets », difficile de ressortir des titres de ce disque en tout point réussis. Natasha Khan, magicienne à la voix sensuelle et envoûtante ou Bat For lashes confirme tout le bien que l’on pensait d’elle avec ce disque d’exception, à découvrir d’urgence pour ceux qui ne la connaisse pas encore. C’est l’album de 2009  pour The Dude 🙂

Norah Jones - Tell Yer Mama
Norah Jones

2 Norah Jones : « The Fall« 
Norah Jones, mon Dieu que je la trouve belle♥, elle me fait fondre littéralement dès que je la vois. Je lui voue une passion qui reste somme toute très « Dudesque » :)) Notre chère Norah  à décidé de changer d’équipe en obtenant les services de musiciens talentueux dont les batteurs Joey Waronker (Beck,R.E.M.) et James Gadson (Bill Withers), le claviériste James Poyser (Erykah Badu, Al Green) et les guitaristes Marc Ribot (Tom Waits, Elvis Costello) et Smokey Hormel (Johnny Cash, Joe Strummer). Le LP a été produit par Jacquire King (Tom Waits, Modest Mouse, Kings of Leon). Du beau monde donc pour une évolution vers un univers plus pop, moins de piano mais plus de guitares mais je vous rassure ce n’est point la révolution annoncée, on reste ici avec du Norah Jones comme on l’aime, une voix ensorcelante et douce, des mélodies pop très classieuses. En attendant de la voir peut-être sur scène en 2010 (je croise les doigts) je ne peux que vous inciter à vous procurer ce très bon disque. « Norah The Dude is very open, and free for you, I play music, a little, so …:))) » ♥♥


Biolay -   Brandt rhapsodie
Benjamin Biolay

3 Benjamin Biolay : « La Superbe« 
La critique est unanime des Inrocks à Télérama, Biolay vient d’écrire ici un disque qui porte bien son nom. Conçu comme un film musical, ce voyage au pays de Biolay est un régal, les orchestrations, les musiques sont comme à chaque fois particulièrement travaillées, les textes sont poétiques à souhait. C’est incontestablement, à mon sens, un surdoué, une tête à claque sincère, arrogant certes mais cachant au fond de lui une profonde sensibilité, et puis cette mélancolie qui nous offre un premier disque bouleversant. Au delà de l’image publique qu’il peut donner de lui, il convient de juger l’homme avant tout sur ce qu’il produit, hors là avec « Trash Yéyé » en 2007 et « La Superbe » en 2009, Biolay nous démontre s’il en était besoin qu’il se trouve à des années lumières des piètres Bénabar et autres Renan Luce. Biolay aime la pop anglaise et cela se sent, son don inné à dénicher des mélodies entêtantes est bel et bien là.  Oser sortir un double album en 2009 et en plus tenir ce pari haut la main, on ne peut que s’incliner devant cette évidence, Biolay est un génie !

"Volontaire" Live
Alain Bashung

4 Alain Bashung : « Dimanches A L’Elysée« 
Bashung nous a quitté en mars dernier nous laissant quelque part orphelins. Pour combler quelque peu ce vide, est sorti il y a quelques semaines un live de sa dernière tournée. Ce dernier est absolument éblouissant, à l’image du talent hors norme de cet homme qui aura vécu sa vie intensément, la brûlant jusqu’à son dernier souffle. L’énergie, l’émotion, la qualité de sa voix (unique en son genre) et de son interprétation, l’excellente set list et ces mots qui résonnent dans nos têtes encore et encore…

Where Did All The Love Go
Kasabian

5 Kasabian : « West Rider Pauper Lunatic Asylum« 
Dès les premières notes de « underdog » on est dans le style Kasabian avec cette voix reconnaissable entre toute de Tom Meighan. Le son est très rock, les guitares puissantes bien mises en avant, le rythme sait se faire tantôt énergique ou lancinant. Ils sont à mon sens, dans la nouvelle vague anglaise, les seuls à pouvoir être comparé vraiment au style d’Oasis. Leur look 70’s est excellent, leur côté grande gueule fait plaisir à entendre 🙂 Ici point de nouveauté à l’horizon, les Kasabian creusent leur sillon rock.  Du rock anglais comme on l’aime !  « West Rider Silver Bullet »  nous fais indéniablement songer à une Bo de western complètement barrée, un des moments forts du disque avec la très chouette « Vlad the impaler » au riff de guitare démoniaque 🙂 « Fire » qui délivre tous ses charmes après plusieurs écoutes. Longue vie à ces Lads ! Live Forever Kasabian !

6 Soap and Skin : « Lovetune for Vaccum« 
Cette jeune autrichienne âgée de seulement 18 ans a déjà tout d’une grande, sa voix, son univers peuplé de fantômes à mi-chemin entre les films de Tim Burton et les écrits d’Edgar Poe est une pure merveille. Un disque dérangeant tant l’intensité de l’interprétation est palpable. J’attends la suite avec impatience. C’est ma découverte de l’année 2009 et tout cela grâce à Aurelio. Gracias mon pote 🙂
7 Phoenix : « Wolfgang Amadeus Phoenix« 
Ce LP contient vraiment quelques pépites électro-pop qui vont faire chavirer les cœurs, à commencer par le tubesque premier single « Lisztomania« , suivent aussi la jolie « fences » et surtout la véritablement trippante « love like a sunset » avec 7 minutes presque entièrement instrumentales et cette montée en puissance divine. La production de Philippe Zdar (membre du groupe Cassius) est juste incroyable et met vraiment en valeur ses très bons titres. Le succès de Phoenix dans sa patrie d’origine demeure relativement confidentiel si l’on se réfère à leur réussite à l’étranger (surtout aux Etats-Unis), ils sont par exemple devenus le premier groupe français à passer au show télévisé Saturday Nigh Live, une véritable institution, ayant accueilli tout ce qui se fait de mieux sur la planète rock. Leur nouveau bébé est venu se placer directement en tête des téléchargements dès sa sortie aux Etats-Unis. Succès mérité.
8 Michael Jackson : « This is It« 
Bien sûr, on ne peut parler d’un bilan musical de l’année 2009 sans aborder Michael Jackson et la disparition prématurée du King of Pop. Ce n’est qu’une compilation de plus mais je l’ai écouté en boucle et je trouve l’inédit « this is it » parfaite (tout comme le film hommage du même nom mais de cela on n’en reparlera pour les meilleurs films de l’année 2009 :).

9 Scarlett Johansson and Pete Yorn : « Break Up »
Doux et beau, glamour et cool, avec en plus un single et un clip très chouette « Relator« , qu’ajouter de plus sinon merci Scarlett !
10 Air : « Love 2« 
J’ai toujours aimé Air, certes cet album n’est pas aussi bon que Moon Safari (loin s’en faut) mais bon je l’écoute tout de même régulièrement, surtout deux titres « Heaven’s light » et « so light is her footfall« .
11 Nirvana : « Live Reading 1992« 
Ce live à Reading est resté dans toutes les mémoires, élu même par le NME concert rock ultime, on y voit et entend un Kobain dément, à l’image de son arrivée dans un fauteuil roulant… et puis ses titres que nous connaissons tous et toutes, véritable pater du rock indé, Nirvana et Kurt Cobain à jamais dans la légende ! Le cadeau de noël idéal pour faire découvrir à nos chères petites têtes blondes nourris aux daubes MTV style Tokio Hotel, que dans le rock il n’y a pas besoin de se grimer ou de porter des tatouages pour l’Etre. Kurt Cobain a rejoint depuis Jim Morrisson et autres Hendrix et à ce qu’on me dit ils foutent un drôle de bordel live in Paradise 🙂
12 Indochine : « La république des Météors« 
Je ne vous cache rien si je vous dis que je suis loin d’être un grand fan d’Indochine, j’ai vis à vis de ce groupe une attitude respectueuse pour sa longévité (près de 30 ans) mais j’avoue n’avoir acheté aucun disque d’Indochine jusqu’à présent. J’ai aimé des titres de ci de là mais jamais un album dans son ensemble. Lorsque j’ai glissé le LP dans ma chaîne, je ne m’attendais pas à grand chose de spécial, j’étais simplement curieux de voir l’évolution de Nicolas Sirkis et d’Indo. Mais dès la première écoute j’ai été scotché par la cohérence de l’ensemble, un disque impeccablement produit, un véritable LP-concept qui démarre sous les hurlements et les bruits de botte du premier morceau « Republika meteor » avant d’enchaîner avec l’entraînante « Go Rimbaud Go !« , de l’indochine pure sucre, c’est aussi cela le secret de la réussite d’Indochine sur ce disque, ne jamais chercher à se renier, être tel que l’on est sans s’occuper des modes. Emmené par un premier single entêtant « Little Dolls » (tube en puissance), Indochine nous prouvent qu’il n’a rien perdu de sa capacité à composer des mélodies imparables.
13 Lily Allen : « It’s not me, It’s not you« 
C’est presque irrationnel, ne me demander pas pourquoi mais j’avoue qu’il y a deux titres sur son dernier LP qui trottent régulièrement dans ma tête, et puis je dois reconnaître que son attitude assez rock’n roll me fais bien rire, fou ce qu’un Dude peut-être bête parfois… :))
14 Muse : « Résistances« 
Certainement plus difficile d’approche que ses prédecesseurs, il faudra plusieurs écoutes pour se faire une idée plus juste de ce « concept album ». J’ai l’impression en l’écoutant qu’il est avant tout taillé pour la scène. 54mn et 11 titres (8 en réalité puisque « Exogénésis » est divisé en trois parties) plus tard, je peux dire que l’on est tour à tour irrité et séduit par ce disque (quelle sublime idée que d’utiliser Chopin pour clore « United States of Eurasia »). Irrité par l’aspect pompeux et grandiloquent de titres comme « Guiding Light » , par l’aspect lassant de la voix du chanteur (qui se dope à l’hélium c’est sûr…). Prétentieux Muse ? ce n’est pas ce disque qui fera changer d’avis les détracteurs. Séduit aussi reconnaissons le, par cette volonté de poursuivre ce choix esthétique discutable, quitte à sombrer corps et âmes dans le kitsch. Je trouve ce morceau « Exogenesis », près de 13mn divisé en trois parties, sacrément gonflé et ambitieux.
15 Nolwenn Leroy : « Le cheshire cat et moi« 
Un petit clin d’oeil pour ma maman♥ (oui le Dude est sensible aussi:)) Un disque soigné, mention spéciale à la pochette et au clip décalé (à voir dans ma partie vidéo) qui nous entraînent de fort jolie façon dans cet univers farfadesque très Nolwenn « in wonderland ». Arrangements (aux cordes un des musiciens de Goldfrapp) et voix jouent la carte de la sobriété et l’on se surprend à aimer ce LP, qui nous plonge dans un monde aux ambiances oniriques empli d’airs qui trottent dans la tête. Je pense notamment au rafraichissant et sans prétention « Faut-il faut-il pas » et puis noël approchant, je m’imagine assez bien, assis dans un fauteuil faisant face à une cheminée où crépiterait un bon feu, bercé par la douce mélopée de cette « Valse au sommet » totalement habitée par la voix de Nolwenn, qui en plus est bretonne et jolie alors forcément… :)))
16 Miossec : « Finistériens« 

Le breton sort ici, à mon sens, l’un de ses albums les plus aboutis depuis « 1964 » (Mon préféré). Tiersen s’est vraiment mis au service de Miossec en lui offrant des musiques qui font réellement corps avec les textes toujours aussi beaux, désabusés et mélancoliques de Miossec. L’atmosphère générale de ce disque est douce amère, un peu à l’image de cette pochette où l’on voit Miossec la mine sombre, le regard perdu… Une véritable réussite !
17 Charlotte Gainsbourg : « IRM« 
L’association de Beck et de Charlotte Gainsbourg nous offre un disque détonnant. Il est à mon sens moins bon que 5:55 mais il reste malgré tout agréable à écouter.
18 Etienne Daho :  « Live Pleyel »
Un live reprenant la plupart des très beaux titres de son dernier LP. Mention spéciale à « Cap Falcon ».
19 Gossip : « Music For Men »
20 U2 : « No line on the horizon »







Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

Une réflexion sur “Les Albums du Dude pour 2009 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s