Cinéma du Dude Octobre08 : « Tonnerre sous les Tropiques »-« Vicky Cristina Barcelona »

Après la semi-déception du dernier Woody Allen, c’est vers une comédie que je me suis tourné. Cette dernière

« Tonnerre sous les Tropiques » est signée Ben Stiller, elle était précédée de critiques plus que positives pour ce style de film, alors pour oublier ce ciel désespérement gris et ce crachin délicieusement breton, je me suis faufilé dans la salle de mon Cinéville préférée pour voir ce film qualifié par Télérama de « comédie déjantée« , ce dernier qui lui met trois étoiles sur quatre, tout comme Libération, c’est une chose assez rare pour le souligner. Libération qui parle d’un véritable « réglement de compte d’une rare férocité avec Hollywwod, dépeint comme le symposium permanent de la vulgarité milliardaire, de l’ignorance et du cynisme« . N’y allons pas par quatre chemins, nous sommes ici face à LA comédie de l’année, à des années lumières des comédies françaises poussives du type « Bienvenue chez les Ch’tis » et autre « Disco ». C’est bien simple dès le générique et ces cinq trailers nous présentant les cinq stars du films, on se dit que l’on va passer là un vrai bon moment, parce que « Tonnerre sous les Tropiques » est juste irrésistible, on rit d’u bout à l’autre, on en a presque mal aux zygomatiques tant le rythme est soutenu et la satire d’Hollywood juste. C’est bien simple je n’ai pas vu une comédie aussi drôle au cinéma depuis des années. Parce que là pour une fois les meilleurs moments ne sont pas tous présents dans la bande annonce. Si vous voulez vous changer les idées et rire à vous plier en deux, ce film est pour vous. Le casting est juste énorme, Ben Stiller est énorme comme à chaque fois, Tom Cruise est surprenant en producteur véreux et vulgaire carburant au coca light, Jack Black en comique raté sous cocaïne, et surtout l’énorme « actor studio’s », l’homme aux cinq oscars dans le film, celui qui devient noir alors qu’il est blanc et australien, seulement pour le rôle, le formidable et hilarant Robert Downey Jr. dans un personnage d’un grotesque rarement atteint au cinéma 🙂 Les dialogues, les situations sont tous plus énormes les unes que les autres, et le pire c’est que cela fonctionne, parce qu’au delà des clichés qui nous font rire, Ben Stiller nous fais réfléchir sur cette industrie du cinéma tout juste bonne 99% du temps à nous refaire « Pirates des Caraïbes le IV »…lol ou « Rambo V », et bientôt « Je suis une légende II » en attendant « Terminator IV » si si…C’est juste La comédie immanquable de cette fin d’année, les gamins vont adorer, les parents aussi, vraiment on en a pour notre argent. Bravo à Ben Stiller parce que l’idée était formidable : « Cinq comédiens, partis pour tourner un film de guerre, se retrouvent dans un camp d’entraînement militaire pour suivre une préparation au combat, en plein conflit. Tugg Speedman, la star du film d’action, en chute libre depuis ses trois derniers navets. A ses côtés : Jeff Portnoy, spécialiste des comédies (très) bas de gamme, avide de prouver ses qualités de comédien ; Kirk Lazarus, acteur « Méthode » multi-recompensé et 100 % givré ; Chino, superstar pop et fan d’Al Pacino ; et Kevin Sandusky, le fringant petit jeune tout heureux de faire partie de la bande. Cinq egos surdimensionnés au service du « plus grand film de guerre de tous les temps« , mais encore fallait-il en faire un film qui tienne la route pendant plus d’1h40, et c’est le cas, je vous le dis, « Tonnerre sous les Tropiques » c’est juste irrésistible ! ah j’oubliais un second rôle énorme lui aussi Nick Nolte
Ma note:*****/5. Dans le style on ne fait pas mieux, La comédie de l’année !

Boudé depuis bien longtemps outre-atlantique, le plus « européen » des cinéastes américains nous revenaient en ce mois d’octobre avec une comédie prénommée « Vicky Cristina Barcelona » (qui avait été présenté à Cannes en mai). Woody Allen aime l’Europe et le public européen le lui rend bien, après avoir tourné ses derniers films à Londres (Match Point et Scoop notamment), il décide de mettre le cap sur le Sud de l’Europe et la chaleur de la ville de Barcelone en Espagne. Doté d’un casting impressionnant allant de Penelope Cruz à Scarlett Johansson, Rebecca Hall ou encore Javier Bardem, précédé de critiques très positives c’est vraiment avec une grosse attente que je me suis rendu dans la salle de cinéma. Première chose étonnante, ce film était projeté dans une salle immense, de celle où l’on voit Star Wars et autres, alors que je me serais attendu à quelque chose de plus intime pour ce style de film. Nous étions un lundi madin à la séance de 11 heures, autant dire qu’il n’y avait pas foule…Woody Allen a décidé de s’accorder une pause au soleil, nous avons ici affaire à une pure comédie sentimentale dont le réalisateur à le secret. L’histoire est toute simple, Vicky (Rebecca Hall), Cristina (Scarlett Johansson) sont deux amies qui décident de passer l’été à Barcelone. Un soir, dans une galerie d’art, Cristina tombe sous le charme du sensuel peintre Juan Antonio (Javier Bardem). Plus tard au restaurant Juan Antonio aborde les deux jeunes femmes pour leur demander d’allez à Oviedo avec lui pour visiter la ville et surtout faire l’amour avec lui. Vicky qui va bientôt se marier est choqué alors que Cristina la persuade de tenter l’aventure. Mais les choses ne sont pas aussi simple puis que voilà que débarque à l’improviste à Oviedo, l’ex femme de Juan Antonio, Maria Elena (Penelope Cruz), ses deux derniers ayant faillit s’entre tuer lors de leur dernière rencontre… L’histoire qui est somme toute assez simple repose entièrement sur le talent du casting qui arrive à nous embarquer dans cette situation ubuesque. Les amateurs de Woody Allen seront tout de suite dans leur élément, pour les autres vraiment un conseil éviter ce film tant les « tics » habituels des films de Woody Allen sont présents. J’ai toujours été un grand amateur de son oeuvre et j’attends toujours ses films avec impatience. Javier Bardem est parfait dans son rôle (confirmant tout le bien que je pensais de lui depuis le film des frères Coen), le trio d’actrices est l’atout majeur du film, Penelope Cruz met littéralement le feu, Scarlett est lumineuse et sublime, mais moi c’est surtout la prestation de Rebecca Hall (dont nous reparlerons soyez en sûr) qui m’a particulièrement plue. On peut presque dire selon moi qu’elle vole la vedette aux deux autres stars. Maintenant c’est aussi un peu le problème de ce film, certes le casting est parfait mais Woody nous l aissent quelque peu sur notre faim au niveau des dialogues, du scénario. On sent que les acteurs se sont bien amusé, ça respire le soleil, la chaleur de Barcelone mais il y a ce petit quelque chose de superficiel qui m’a empêché de véritablement entrer dans le film. Nous suivons les péripéties assez attendus des protagonistes, sans jamais sortir de notre confort. J’aurais souhaité que Woody prenne plus de risques. Si vous demandez si ce cru 2008 est aussi exceptionnel que le laisse penser certains critiques ? je vous répond que non. Nous avons affaire ici à un film qui sur l’échelle des films du réalisateur est juste mineur, un intermède en quelque sorte en attendant un cru un peu plus soutenu pour l’année prochaine. La fin dont je ne vous dévoile bien évidemment rien est à l’image de ce film qui m’a laissé quelque peu sur ma faim. Bien sûr un Woody Allen, même lorsqu’il est plutôt moyen restera toujours meilleur que bien d’autres films. Mais pour résumer quelque peu mon avis sur ce film, je dirais que le casting est très certainement son point fort, mais il n’arrive malheureusement pas à nous faire oublier la minceur du scénario et l’aspect superficiel qui émane de ce film d’un Woody Allen en petite forme, que je trouvais bien plus inspiré sous la pluie fine de la Tamise que sous le soleil de Barcelone. Ma Note:***  /5.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s