Sélection livre du Dude : « Artefact » Maurice G Dantec -« Ecrits en Huronie » Jean de Brébeuf

Artefact

Les amateurs de ce génial écrivain vont se régaler.« Artefact » se compose de trois récits formant une « Trinité » : « Vers le nord du ciel », « Artefact » et enfin « Le monde de ce prince ». Le premier texte a pour toile de fond le « ground zero », les attentats du 11 septembre contre les deux tours du World Trade Center. Un extra-terrestre ou un schizophrène (on ne le saura jamais vraiment) décide de sauver une petite fille prisonnière d’une des deux tours; par la suite, ils seront tous deux poursuivis par de mystérieux « hommes en noirs ». Un premier récit très agréable à lire, mêlant science fiction et émotion. Le second texte, qui a donné son titre au livre, est certainement celui qui partagera le plus les lecteurs. Les critiques de l’oeuvre de Dantec souligneront l’aspect inepte de certains passages, l’absence d’intrigue, alors que d’autres y verront un texte philosophique sur le rôle de l’écrivain, le sens de l’écriture, l’origine de l’inspiration, Dieu et la réflexion sur la Révélation. Certes il ne faut pas se le cacher, ce texte est difficile à appréhender, les références sont nombreuses mais les dernières pages de ce « mini-roman » sont superbes et justifient à elles seules l’effort de lecture. Dantec y parle notamment de Grégoire de Nysse un théologien catholique du IVème siècle, abordant la difficile question de  » l’habitation de la Trinité dans l’âme par la grâce « . Dieu apparaît à Moïse dans la lumière, puis dans la nuée, enfin Moïse contemple Dieu dans « la ténèbre » (écrit comme ceci dans le livre). Nous avons là la source de l’inspiration de Dantec pour l’écriture de ces trois « mini-romans ». Selon Grégoire de Nysse, l’âme doit emprunter trois grandes voies principales afin de s’élever :

– La première voie, celle de la lumière s’adresse aux nouveaux initiés (qui inspire le texte « Vers le nord du ciel » ). Elle s’oppose aux ténèbres de la Chute.

– La seconde voie est celle de la connaissance de Dieu dans le miroir de l’âme. C’est une expérience directe de la grâce, de la « présence » divine (qui inspire « Artefact » ). Le fondement de cette expérience c’est précisément la troisième voie.

– La troisième voie est celle de la connaissance de Dieu dans et par « la Ténèbre » (qui inspire le texte « Le monde de ce prince » ). Ce dernier texte est habité d’une violence qui n’est pas sans nous rappeller les meilleurs moments de son chef d’oeuvre « Les racines du mal ». Certainement le plus réussit des trois, le plus troublant aussi, tant son propos va à l’encontre des systèmes de pensée généralement admis par la « bien-pensance ».

Vous l’aurez compris, Maurice G Dantec dénote terriblement avec le reste de la production littéraire française : sur la forme, avec un style d’écriture exigeant mêlant théologie, philosophie, politique mais aussi bien sûr Science Fiction, des livres imposant (encore que ce dernier soit plus court qu’habituellement, avec tout de même 580p.) qui tranche avec les romans de moins de 200 p. si courant en cette rentrée littéraire. Mais Dantec dénote aussi (et surtout) sur le fond, par les idées qu’il défend, le courage de ses prises de position, son attitude si particulière dans les médias. Quoi qu’il en soit, tout cet aura sulfureux qui entoure chacune des apparitions de l’écrivain, ne doit pas faire oublier que Maurice G Dantec est l’un plus grands écrivains actuel en langue française. Ne pas lire Dantec, sous prétexte de désaccord politique serait une erreur, vous passeriez à côté de grands livres.

Alors pour conclure, si je n’ai qu’un conseil à vous donner, c’est de lire « Artefact » afin de vous forger une opinion par vous même, en faisant fi de l’image du Dantec polémiste, pour ne retenir que celle de l’écrivain de génie qu’il est, de visionnaire.

Note: **** /5.

Jésuite français, né le 25 mars 1593, à Condé-sur-Vire, Jean de Brébeuf débarque en Nouvelle France en 1625. Il séjournera vingt années dans le Nouveau Monde, dont quinze parmi les Hurons. Ce missionnaire catholique, mystique et ethnologue, nous a laissé sa longue correspondance écrite à ses supérieurs demeurés en France. Dans ces lettres, Jean de Brébeuf nous conte la vie qu’il a mené durant ces longues années au coeur du peuple Huron. Il est le témoin précieux d’une culture aujourd’hui disparue. Jean de Brébeuf s’inscrit dans la tradition jésuite d’évangélisation, mais ces lettres sont dénuées de préjugés sur les Amérindiens. Il observe et il note scurpuleusement dans ces écrits, les moindres détails de la vie des Hurons au XVIIème siècle. Il s’installera chez eux à trois reprises pour plusieurs années: de 1626 à 1629, de 1634 à 1641, et enfin, de 1644 au 16 mars 1649, date de sa mort. Il maîtrisait parfaitement la langue huronne. Le 16 mars 1649, il est capturé au cours d’une attaque iroquoise. Il préfère demeurer avec ses fidèles au lieu de s’échapper. Emmené au campement iroquois, il est accueilli par une pluie de pierres, bâtonné et lié au poteau de torture. On lui  verse de l’eau bouillante sur la tête dans une parodie de baptême, un collier de cognées de tomahawks chauffées à blanc est passé autour de son cou et un fer rouge lui est enfoncé dans la gorge sans qu’il pousse un seul gémissement. Il meurt en martyr sur le bûché. Le feu a été allumé sous lui et son corps lacéré de coups de couteaux. A sa mort, son cœur a été arraché et mangé. Dans les semaines qui suivent, la Huronie s’écroule. C’est un livre passionnant qui nous permet de mieux appréhender la culture huronne,

Ecrits en Huronie

mais également de voir comment l’on menait la politique d’évangélisation dans ces terres du Nouveau Monde.

A recommander. Note: *****/5.

-Brébeuf de (Jean), « Ecrits en Huronie », bibliothèque québécoise, 2003, 359 p.

Autre ouvrage passionnant sur ce thème, celui d’un autre missionnaire français du XVIIème siècle Gabriel Sagard :

-Sagard (Gabriel), « Le grand voyage du pays des Hurons », bibliothèque québécoise, 1999, 270 p.




Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s