LITTERATURE ET HISTOIRE

Rentrée littéraire 2021 : « L’embuscade » de Emilie Guillaumin (HarperCollinsTraversée)

L’Histoire Nuit d’août. Dans la chambre flotte le parfum de Cédric. Un mois et demi que ce soldat des forces spéciales est en mission. Un mois et demi que Clémence attend son retour avec leurs trois garçons. Au petit matin, une délégation militaire sonne à la porte. L’adjudant Cédric Delmas est tombé dans une embuscade avec cinq de ses camarades. Aux côtés d’autres femmes, épouses de soldats elles aussi, Clémence se retrouve malgré elle plongée dans la guerre secrète menée par la France au Levant. Avec ces questions lancinantes : que s’est-il réellement passé lors de l’attaque ? Et pourquoi l’armée garde-t-elle le mystère ? L’Embuscade dessine avec justesse et émotion le combat d’une femme, mère et épouse puissante et courageuse, pour découvrir la vérité.

Je remercie chaleureusement les éditions HarperCollins ainsi que Babelio pour cette lecture et leur confiance.

Mon Avis : Coup de 💙

Note : 5 sur 5.

Emilie Guillaumin, après des études de lettres à la Sorbonne, a passé deux ans dans l’armée de terre française. Son second roman, « L’embuscade« , publié aux éditions Harper Collins, est une immersion plus vrai que nature au sein de la grande muette. Le style d’écriture est d’une rare sensibilité, beau, mélancolique, poignant à l’image de ce récit, sur une opération des forces spéciales de l’armée française qui tourne mal. Nous sommes en Syrie, dans un lieu indéterminé, Cédric Delmas et cinq de ses camarades soldats, tous membres du 13ème RDP (régiment de dragons parachutistes), unité d’élite s’il en est, chargée des missions les plus périlleuses, sont attaqués par une katiba de l’EI aux effectifs bien trop important pour que les soldats français puissent décrocher. Nous sommes en août, en Syrie, l’Etat islamique ou l’EI est en train de perdre la guerre mais les plus fanatiques d’entre eux refusent toute idée d’être pris vivant. Voilà un mois et demi que Cédric est parti et que Clémence son épouse vit dans l’attente de son retour. Elle a trois enfants de Cédric et elle vient d’apprendre qu’elle est toute juste enceinte d’un quatrième petit bébé. Un matin, une délégation du 13ème RDP, vient frapper à sa porte. On lui annonce ce que toute femme de militaire redoute le plus. L’adjudant Cédric Delmas est tombé dans une embuscade avec cinq de ses camarades. Cédric et Clémence connaissaient les risques inhérents à ce métier des armes pas tout à fait comme les autres. La douleur est atroce et Clémence souhaite épargner aux enfants la réalité de ce qui s’est passé pour leur père. Une cérémonie est organisée avec les officiels politiques et militaires. Mais Clémence apprend que seuls quatre corps ont été rapatriés. Cédric et un autre de ses camarades sont portés disparus. Il s’en suit une vertigineuse plongée dans les méandres des Opex, les opérations extérieures secrètes des forces spéciales française menées en Syrie contre l’EI. Ce livre est incandescent, un brûlot sur le courage de ces femmes prêtent à tout pour connaître la vérité. Clémence ne vit plus, ne dort plus et pourtant il faut tenir pour les enfants. Ne rien montrer ou presque. Elle va se battre contre la hiérarchie militaire pour connaitre la vérité sur ce que l’on lui cache. J’ai trouvé ce roman d’une puissance d’évocation folle. J’ai rarement lu une histoire aussi forte, poignante, juste, réaliste sur ce qui se passe lorsqu’un homme est disparu en Opex. Je vous laisse découvrir toute la teneur de cette histoire qui va vous mener très loin, aux confins de la vérité, du mensonge, de ce que la grande muette souhaite cacher à tout prix. Le prix accordé à la vie de ces hommes, tous préparés à mourir, à se sacrifier pour leurs camarades, leurs pays. Emilie Guillaumin ne nous décris pourtant pas des machines de guerre façon héros américains, mais des hommes au plus près de leurs convictions, de leurs sacrifices le cas échéant. « L’embuscade » m’a énormément touché, ému. La langue de Emilie Guillaumin est d’une justesse, d’une précision exceptionnelle. J’ai dévoré ce livre en trois jours. Ce n’est surtout pas un récit d’action, mais bien une plongée dans l’envers du décor et le poids du manque, du deuil pour ces femmes de militaires. C’est aussi et surtout une quête de vérité ainsi qu’une belle leçon de courage face à l’adversité. Un des grands romans de cette rentrée littéraire, « L’embuscade » signé Emilie Guillaumin et qui vient de paraître aux éditions Harper Collins dans la très belle collection « Traversée. »

Éditeur ‏ : ‎ HarperCollins (25 août 2021)

Broché ‏ : ‎ 304 pages

(40 commentaires)

  1. Bonjour Frédéric ! Ta chronique est très alléchante. Ce livre est sûrement très proche de la réalité, surtout si l’écrivaine est une ancienne militaire, elle sait de quoi elle parle. C’est une bonne idée d’aborder ce sujet par le biais des épouses de militaires qui sont elles aussi très courageuses. Bon week-end à toi 🙂

    Aimé par 2 personnes

  2. D’actualité, en plus. Cela dit, sans ta chronique, je ne suis pas du tout certaine que j’aurais été tentée par cette lecture Et un de plus, sur ma liste ! Et même que celui-là, j’en fais une priorité ( parmi les priorités). Le fait qu’il soit écrit par une femme, déjà. Car oui, au départ, dans mon idée, c’était un livre d’homme. Limite pour les hommes. Non mais sérieux, la façon dont tu en parles a balayé toutes hésitations.
    Merci à toi, mon cher Frédéric. Je te souhaite une bonne soirée, ainsi qu’un bon week-end. Bisous, à bientôt.

    Aimé par 1 personne

  3. bonjour, comment vas tu? meme si ce genre de livre est intéressant, je t’avoue que je préfère la lecture évasion. le quotidien est bien assez rude comme ça sans s’en infliger une couche supplémentaire. et depuis la crise sanitaire, c’est encore pire. je ne peux tout bonnement plus lire de témoignages ou livres trop durs. passe un bon week end et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

  4. Je l’ai reçu en Service Presse. Magnifiquement écrit, une histoire poignante, c’est un énorme coup de cœur. On commence à en parler de plus en plus sur la blogosphère. Gérard Collard de la librairie La Griffe Noire a complimenté lui aussi de formidable roman. Excellent weekend à toi Cécile ! 😊

    Aimé par 1 personne

  5. Touchante chronique d’autant qu’elle fait miroir à l’actualité récente. Je ne suis pas sûre d’avoir envie de le lire justement parce que l’actualité nous plonge déjà dans cet univers du sacrifice et des guerres dont on ne parle que lorsqu’un des nôtres tombent….. 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Coucou ma chère Solène, Oui un thème d’actualité malheureusement avec ce pauvre soldat tué au Mali. Un livre poignant et cette autrice a un talent d’écriture impressionnant. Gérard Collard de la Griffe Noire a adoré aussi. On commence à en parler de ce roman passé inaperçu à sa sortie. J’ai adoré. Pluie ici en Bretagne. Je te souhaite un beau weekend, bisous bretons et à très bientôt Solène 😊☀️🌊

    Aimé par 1 personne

  7. Coucou mon cher Frédéric 😀. J’espère que tu vas bien. Moi, ça va très bien. Et puis j’apprécie la saison de l’automne avec toutes ses couleurs chaudes… Je trouve ça joli…
    En ce qui concerne cette oeuvre littéraire, ça me donne vraiment envie de m’immerger dans cette histoire… Car oui, elle me parle un peu…. Dans le sens où je suis la sœur d’un militaire de l’armée de Terre… Mon frère est parti en mission dans de nombreuses contrées… Notamment, en Afghanistan à Kaboul où il a perdu certains de ses amis, frères d’armes… Il a d’ailleurs été très marqué par tous ces décès…
    Et moi de mon côté en France, j’étais constamment inquiète pour lui… Je ne suis que sa soeur mais c’était très dur pour moi de le savoir là-bas loin de moi…
    C’était dans les années 2005 et je m’en souviens encore comme si c’était hier…
    Aujourd’hui, il est en mission au Gabon et ce depuis déjà 4 ans…
    Ce n’est pas facile à vivre la distance et il me manque beaucoup…. Heureusement il habite là-bas avec son épouse et ses 3 enfants… C’est bien mieux pour son moral…
    Alors oui, je note ce livre dont tu nous parles si bien car il me parle….

    Merci encore pour tous tes partages culturels qui me font toujours plaisir à lire et bien-sûr à découvrir…
    Je te souhaite un très bon weekend mon cher Frédéric 😀. Gros bisous et à très bientôt 👍😁.

    Aimé par 2 personnes

  8. Exactement le genre de roman qui m’interpelle en ce moment car j’ai besoin de mettre des mots sur une actualité qui me choque et que je ne comprend pas toujours. Merci pour cette précieuse chronique, je note donc ce roman précieusement 😉😊 Bon week-end!

    Aimé par 2 personnes

  9. Ton analyse, la puissance de cette écriture que tu évoques m’incite à me précipiter dans ma librairie… Et ce thème m’interpelle…
    Je note dans ma booklist ce roman
    Merci et très bon week-end

    Aimé par 2 personnes

  10. Un article et un roman qui se prennent dans la rafale de l’info. La question de nos morts au combat est toujours un sujet sensible et terrible, pas toujours traité comme il devrait. Celui-ci me semble au contraire hautement recommandable (en tout cas chaudement recommandé par toi).

    Aimé par 2 personnes

  11. je ne l’avais pas remarqué …
    Je vais attendre car Maxime Blasco un soldat émérite, caporal chef, de la caserne de Varces (à 5 km de chez moi) vient de laisser sa vie dans cette guerre qui n’en finit pas, alors c’est trop d’actualité je ne sais pas si j’y arriverai 🙂

    Aimé par 2 personnes

  12. Quel drame atroce se doit-être de vivre ce moment où l’on sonne à la porte pour nous annoncer la mort de l’être aimé.. les conjoints et conjointes de militaire, marin et de tous ces soldats doivent vivre dans la peur a chaque départ, je n’ose imaginer le courage qu’il doivent déployer ! Et à travers ta chronique ont ressent les émotions vive qui traversent la femme de Cédric. Et cette recherche de vérité, quel courage ! Un livre qui semble poignant, tu m’as donné des frissons avec ce retour. Encore un beau coup de coeur de ton côté Frédéric 😊

    Aimé par 1 personne

  13. C’est un beau compliment que tu me fais là, merci infiniment ! 😊 Mon père a été pendant 35 ans dans la marine nationale, c’est sans doute aussi pour ça que ce livre m’a touché à ce point. C’est un bel hommage aux soldats, à leurs familles, à ces femmes qui appréhendent à chaque mission. C’est un roman qui sera assurément dans mon top 5 des livres de l’année ! Je te souhaite une belle journée Ludivine 😊🌞

    J'aime

  14. Oui c’est un livre qui est passé un peu inaperçu. Je l’ai reçu en service presse et Gérard Collard de la Griffe Noire en a parlé également. Un roman sublime. Je comprends ton émotion Eve. C’est dramatique. Mon père a été militaire pendant 35 ans, dans la marine nationale. Il a beaucoup navigué sur les porte-avions, sous marin nucléaire, sous marin classique, bâtiment de surface.. ça m’a d’autant plus touché du coup. J’ai été profondément peiné par la mort de ce soldat héroïque🙏. La dignité de sa famille mérite le plus profond des respects.🙂

    Aimé par 1 personne

  15. Oui tu as raison, en fait c’est le plus pur des hasards car j’ai publié cette note sans savoir que ce soldat héroïque était mort au combat. On est en plein dans ce que raconte ce livre. La dignité de ces femmes meurtris par le deuil. Un livre que je recommande et qui sera certainement dans mon top 5 des livres de l’année. Je te souhaite une belle journée 😊

    Aimé par 1 personne

  16. Merci beaucoup !😉 Oui malheureusement ma chronique coïncide avec une actualité tragique suite à la mort de ce soldat au Mali. Un livre en forme d’hommage pour ces hommes et femmes. C’est poignant et magnifiquement écrit. Je te souhaite une belle journée 😊🌞

    J'aime

  17. Un grand roman qui commence à faire parler de lui ce qui me réjouis car il le mérite. Gérard Collard de la Griffe Noire en a parlé et il a adoré lui aussi. C’est moi qui te remercie pour tous ces échanges toujours fort agréables. Belle journée à toi 😊🌞

    J'aime

  18. Coucou ma chère Cécile 😊, je vais bien, le soleil est de retour enfin sur la Bretagne. Mon père a été militaire pendant 35 ans mais dans la marine nationale. Je comprends d’autant mieux ton inquiétude pour ton frère courageux. Il en faut du courage pour aller se battre en Afghanistan ou faire parti de la force Barkhane en Afrique. Ce livre va te toucher d’autant d’autant plus Cécile. Un très grand roman, d’une grande justesse sur ce que vivent nos soldats et leurs épouses. Je ne sais pas si les gens se rendent compte du sacrifice de ces hommes, j’ose espérer que oui. Nous en tout cas nous mesurons ce que cela représente. Ton témoignage me touche beaucoup Cécile. Un immense merci !!🙏 Je te souhaite une très belle journée ma chère Cécile, gros bisous et @très vite sur nos blogs et WordPress 😊🌞

    Aimé par 1 personne

  19. Merci également à toi de m’avoir mentionné que ton père avait été Militaire dans la marine Nationale… Comme quoi nous avons quelques points communs…
    Et ça c’est grâce à ta chronique ! Alors encore merci à toi cher Frédéric 😀👍. Gros bisous et à très bientôt 😁😀.

    Aimé par 1 personne

  20. Coucou Frédéric ! J’espère que tu vas bien 🙂
    Oh oui, j’imagine que ton vécue personnel a dû jouer dans ton ressenti, et donner à ce roman un côté intense ! 35 ans, quel belle carrière ! 👏
    Merci, passes une belle journée également 🙂 a bientôt !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :