LITTERATURE ET HISTOIRE

Littérature : « La route du Lilas » de Eric Dupont (Éditions HarperCollins)

81hcEsuYp6LL’Histoire : Chaque printemps, Shelly et Laura traversent les États-Unis pour suivre la floraison du lilas. En plus de leur offrir quelques mois de lilas supplémentaires, ce périple leur permet de faire passer clandestinement la frontière canadienne à des femmes en fuite qui veulent refaire leur vie. Cette année, elles accueillent Maria Pia, sexagénaire brésilienne, à bord de leur camping-car. Initiée au rite de l’écriture sous l’influence du parfum enivrant du lilas par ses deux compagnes de voyage, Maria Pia dévoile au fil des jours et des pages les raisons de sa cavale, son histoire ainsi que celle des femmes qui ont marqué sa vie. Entre passé, présent, mythe et réalité, du Tennessee à Montréal en passant par Rio et Paris, ces histoires enchevêtrées dessinent une ode à la résilience et à toutes les femmes du monde.

Je remercie chaleureusement les Éditions HarperCollins ainsi que Babelio pour cette lecture et leur confiance !

« La route du Lilas » est un roman foisonnant et détonnant, une sorte de feu d’artifice pour une histoire, ou plutôt des histoires, qui résonnent en nous comme autant de portraits de femmes engagées, volontaires, soucieuses de porter bien haute les valeurs du féminisme. Eric Dupont est un écrivain québécois et il manie l’écriture avec un humour, un sens inné du récit qui lui permet, sans jamais ennuyer son lecteur de multiplier les approches tantôt historiques, sociologiques ou bien encore psychologiques. C’est drôle, enlevé, volontiers provocateur par moment. Il y est aussi beaucoup question des violences subies par les femmes, ce qui rend cette histoire très touchante également et très actuelle. Il réussi à nous faire aimer ces différentes femmes qui traversent « La route du lilas », avec chacune leur grain de folie, leurs espoirs, leurs drames. L’auteur du bestseller « La Fiancée américaine » récidive et nous prouve qu’il est un des auteurs majeurs du Québec. L’histoire voit Shelly et Laura emmener dans leur camping-car Maria Pia, une sexagénaire brésilienne qui doit rejoindre le Canada clandestinement. Cela tombe bien car les loufoques Shelly et Laura sont des spécialistes de ces opérations visant à faire passer la frontière canadienne à des femmes qui souhaitent refaire leur vie. Shelly et Laura ont également une autre particularité : elles chérissent le Lilas, son histoire, son parfum et elles sont intarissables sur ce sujet. Eric Dupont peut tout aussi bien nous parler de l’histoire du lilas, que de l’histoire du Brésil et notamment de Marie-Léopoldine (impératrice du Brésil, reine du Portugal de 1797 à 1826), ou bien encore nous faire rejoindre le Paris de la fin des années 1960 en pleine effervescence. Vous allez peu à peu découvrir qu’elle a été la vie de Maria Pia, ses secrets, ses combats, la raison de son voyage. On ne se perd jamais dans cette profusion de sujets abordés. Cela donne un ensemble riche et profondément vivant alors si vous aimez les portraits de femmes, les récits féministes, nul doute que « La route du Lilas » paru chez HarperCollins va vous emporter pour ne plus vous lâcher.

Ma note: 4,5 /5

Poche : 512 pages
Éditeur : HarperCollins (27 mai 2020)
Collection : HarperCollins Poche

1571908-eric-dupont

logo-16-copieHarperCollins.svg

(24 commentaires)

  1. je viens de l’avoir sur NetGalley, j’ai hésité avant de le solliciter car je redoutais un « feel-good » mais en général les éditions HarperCollins me déçoivent rarement 🙂
    « un pique-nique presque parfait  » récemment a été une jolie découverte 🙂
    bon week-end à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Comme d’habitude une belle découverte, Merci Fred … 3 livres m’attendent déjà, la partition de Diane brasseur, le silence d’Isra d’etaf rum et Toutes Les histoires d’amour de Tonino benacquista… Des bisous. Du sud

    Aimé par 1 personne

  3. Génial pour NetGalley. Écoute Eve je craignais un peu cela aussi, mais là on est vraiment dans une histoire mélangeant admirablement le côté décalé et des aspects de l’histoire beaucoup plus sombre. Les portraits de ces femmes sont très touchants. Je te rejoins, avec HarperCollins on est rarement déçu. 🙂 Passe un excellent weekend Eve, avec ce beau soleil ici en Bretagne 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Super belle chronique, comme toujours. Comment résister? Eh bien, c’est impossible. Je note.
    Grand MERCI cher Frédéric. Des bisous, une belle journée de mercredi ( qui risque d ‘être chaude sur notre cote) A bientôt!

    Aimé par 1 personne

  5. Moi qui m’intéresse ces derniers temps aux écrivains québécois, j’ai lu ta critique avec intérêt et plaisir ! Les livres féministes écrits par des écrivains hommes peuvent aussi avoir leur charme … Merci Frédéric ! Bonne soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :