Concert : Liam Gallagher au Zénith de Paris, 21 Février 2020 !

20200224_102101

 

C’est au Zénith de Paris, en ce vendredi 21 Février 2020, que Liam Gallagher avait donné rendez vous aux nombreux amateurs de rock présents ce soir là dans une salle archi-comble, le tout dans une ambiance joyeusement bordélique et rock’n roll. Liam Gallagher, la moitié de feu Oasis, le frère cadet de Noel Gallagher, le chanteur et l’âme du groupe Oasis, celui qui fait vibrer, au son de sa voix reconnaissable entre toutes, les fans du Mancunien. A l’heure où Noel explore avec plus ou moins de réussite différents territoires sonores, c’est auprès de Liam que le public orphelin remonte le cours du temps pour un concert où ferveur et nostalgie furent de mise. La carrière solo de l’ex Oasis a accouché de deux albums solo qui ont très bien fonctionné : « As You Were » en 2017 et « Why Me Why Not ? » en 2019. Le premier point que l’on remarque ce soir là, c’est que Liam Gallagher fait toujours recette près de 11 ans après l’avoir vu à Bercy avec Oasis. La salle voit se côtoyer un public varié avec tout de même une forte présence de trentenaire, de quarantenaire ayant connu les heures de gloire d’Oasis. Après une première partie plutôt dispensable, sur les coup de 21h tapante, on entend le public se déchaîner au son « Fuckin’ In The Bushes », l’intro imparable de tous les concerts d’Oasis puis de ceux de Liam en solo depuis trois ans. Les verres de bière volent avec leur contenu tandis que le public scande le nom de l’idole. Dans la salle, un autre King mancunien, Eric Cantona himself venu assister au triomphe de son pote Liam Gallagher. Ce dernier, rentre sur scène avec ce charisme, cette présence, cette attitude qui ont fait sa réputation de légende du rock. L’ambiance est énorme et Liam de démarrer par l’hymne « Rock ‘N’ Roll Star ». Oui ce soir, Liam est heureux d’être là à Paris pour la dernière date de sa tournée européenne. Il y a 11 ans avec Oasis, j’avais vu un artiste faire un concert carré mais sans la flamme, l’envie d’échanger avec le public. Là, au Zénith de Paris, on se rend compte tout de suite de ce changement. Il parle avec la foule, il blague, bref il est heureux et nous aussi. Suivront cinq titres issus de ses deux albums solo. Le public les connait par cœur mais c’est l’irruption de « Morning Glory » puis de « Columbia » et « Stand by Me », trois morceaux des trois premiers albums d’Oasis qui font monter la température d’un cran. Le public chante en cœur. « Once » et « The river », auront eux aussi beaucoup de succès. « Once » est ma chanson préférée du dernier album de Liam. C’est un hymne pop ! Autre titre que j’adore par dessus tout « Gas Panic » extrait du quatrième album studio d’Oasis. A noter que Gene Gallagher son fils joue sur « The River » de la batterie et le moins que je puisse dire c’est qu’il assure. Liam blague avec le public « Two Gallagher for the price of one.. » Mais le grand moment de cette soirée c’est l’enchaînement de « Live Forever », l’hymne d’Oasis, suivi de « Acquiesce », « Roll With It » et de la très rock « Supersonic ». Déjà les premières notes de « Champagne Supernova » résonnent. Une version piano-voix à tomber. Le public applaudit à tout rompre et scande des « Liam » à tout va. A côté de moi, deux jeunes femmes italiennes déchaînées qui danseront et chanteront pendant tout le concert. Un beau moment de partage et de communion entre fans. Liam quitte la scène. Est-ce terminé ? Mais il revient quelques minutes plus tard nous donner le coup de grâce avec « Wonderwall » ou « Cigarettes & Alcohol ». Choisissez l’une ou l’autre nous dit-il et puis décidément cette soirée était particulière puisque Liam nous dit « c’est noël, je vous chante les deux ». « Wonderwall » est reprise en cœur, tout le monde est debout. « Cigarettes & Alcohol » clôt le concert de façon magistrale. « Merry Christmas » nous dit-il avec cet humour, cette gouaille mancunienne qu’il a toujours eu. En partant, comme un symbole, il attend Bonehead, guitariste et légende d’Oasis, et nous de les voir s’en aller main dans la main comme au bon vieux temps d’Oasis. Au final, vous l’aurez parfaitement compris, c’était un concert marqué par la ferveur du public, une grosse ambiance et un Liam apaisé, très heureux de partager ce moment avec le public du Zénith de Paris. De la nostalgie bien sûr mais surtout beaucoup de joie car la musique d’Oasis continue de vibrer dans le cœur des gens et Liam de porter haut le flambeau de ce rock anglais qu’on aime tant. Un grand moment rock’n’roll avec le sentiment d’avoir assisté au concert dont je rêvais depuis des mois. J’avais pris mes places en juillet. Le Zénith de Paris est une belle salle. Rendez-vous en 2021 ou 2022 pour la prochaine tournée de Liam Gallagher. D’ici là, je pourrais me remémorer ce très beau moment. « BIBLICAL » comme dirait Liam ! 🎸

ps: Toutes les vidéos de cette chronique sont faites par moi 😉

20200222_06524920200222_065307

SETLIST

Fuckin’ In The Bushes
Rock ‘N’ Roll Star
Halo
Shockwave
Wall Of Glass
Be Still
For What It’s Worth
Morning Glory
Columbia
Stand By Me
Once
The River
Gas Panic
Live Forever
Acquiesce
Roll With It
Supersonic
Champagne Supernova
Wonderwall
Cigarettes & Alcohol