Cinéma : « Star Wars: L’Ascension de Skywalker » de J.J. Abrams

3326733.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire : La conclusion de la saga Skywalker. De nouvelles légendes vont naître dans cette bataille épique pour la liberté.

Depuis que Disney a racheté « Lucasfilms », on peut affirmer, sans peur de se tromper, que les fans de Star Wars passent par tous les états d’âme. L’épisode VII était attendu comme le Messie en 2015.. l’attente était énorme et la déception à la hauteur du mythe de la Trilogie originelle. L’épisode VIII avait, de ce fait, suscité moins d’attente et divisé les cinéphiles en deux camps irréconciliables. L’épisode IX, le dernier.. est sorti dans un climat bien calme. On est loin de la folie Star Wars de l’époque dorée. Est-ce à dire que les spectateurs se sont lassés du filon Disney ? Il ne faut pas être trop catégorique. A mon avis, on assiste à un basculement et il est clair que désormais Disney va capitaliser l’héritage de la saga en créant des séries originales tirées de cet univers, à l’image de ce qu’ils ont fait et réussi avec « The Mandalorian ». Cette dernière est une vraie réussite et je suis certain qu’elle va exploser les compteurs en mars prochain pour sa sortie sur Disney+. On en reparlera à ce moment là sur le blog mais je peux d’ores et déjà vous confier que j’ai adoré « The Mandalorian ». Résultat de ce repositionnement stratégique, on peut penser que cet épisode IX pompeusement intitulé « Star Wars: L’Ascension de Skywalker » n’était pas vraiment une priorité, en ce sens où les décideurs de Disney ont bien constaté l’érosion au box office des résultats de ces derniers épisodes. Mais assez parlé d’argent, il est comment cet épisode IX dont apparemment tout le monde se fout.. Malheureusement, ce n’est pas avec ce film boursouflé que la saga va s’enorgueillir d’accueillir un nouveau chef d’œuvre. Las, le spectateur assiste à un spectacle n’osant pas choisir entre la carte nostalgique de l’hommage et celle du choix de fonder une nouvelle trilogie, quitte à faire table rase du passé. Le soucis, ce manque de décision claire, de cohérence, entre ces deux voies conduit à un échec, une déception de plus. Disney ose tout et souvent le pire. Ressusciter Palpatine n’était sans doute pas la meilleure idée. Pas de cette façon en tout cas. On suit les querelles familiales entre Rey et Kylo Ren avec ennui, sans que jamais l’action ne gagne en dramaturgie. On devrait être ému, souffrir sur son siège.. mais c’est tout l’inverse. Faute d’enjeu dramatique réel, on s’en remet aux sempiternelles apparitions de la princesse Leia et de Luke Skylwaker. L’histoire manque d’un scénario qui nous fasse vibrer. J.J. Abrams tente de conclure, comme il le peut, cette saga. Mais l’âme, l’envie n’y est plus. Je n’adhère toujours pas au choix de Daisy Ridley que je trouve bien fade dans son jeu d’actrice. Oscar Isaac cabotine comme jamais. Reste Adam Driver, parfait, qui lui arrive à nous faire ressentir des émotions. On ne peut que regretter qu’un tel acteur n’ai pas eu un vrai scénario entre les mains. On suit donc les péripéties de nos héros sans que jamais le facteur d’émotion n’entre en jeu. Les effets spéciaux sont plutôt réussis c’est vrai, mais ils n’ont pas le charme des débuts. Disney a transformé Star Wars en attraction pour parc à thèmes, pire encore, la saga est devenu une franchise parmi d’autres. Ni plus, ni moins. Sans ligne directrice claire, le résultat ne pouvait être que chaotique. Un produit calibré qui peine à décoller, à réveiller l’âme du cinéphile que je suis et qui se souvient, nostalgique, de l’attente autrefois générée dans le monde entier, par l’annonce de la sortie d’un nouveau Star Wars..

Ma note: 3/5

nullnullnull