Netflix : « Unbelievable », la série au message fort et féministe !

2312501.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire : L’histoire vraie de Marie, une adolescente accusée d’avoir menti sur le fait d’avoir été violée, et de l’enquête menée par deux détectives.

Si vous recherchez une série Netflix avec un message fort et féministe, il se peut que « Unbelievable«  devienne rapidement votre série favorite. En huit épisodes, cette mini-série nous raconte deux histoires parallèles qui finiront par se rejoindre. Le premier récit est celui de Marie Adler, une jeune fille de 18 ans, souffrant d’une enfance baladée de foyer en foyer, elle fait partie d’un programme d’aide aux jeunes défavorisés. Une nuit, elle est violée dans son appartement à Lynnwood par un inconnu. La police est prévenu mais très vite la suspicion des enquêteurs (deux hommes) prend le pas sur ce que la victime a confié. La parole de Marie est mise en doute et de victime elle passe au statut d’affabulatrice, de menteuse. Sous la pression de la police, Marie revient sur ses déclarations. Elle est condamnée pour avoir fait une fausse déclaration de viol.. On est révolté par cette succession d’incohérences venant de la police. Les deux hommes en charge de l’enquête ne prennent pas en compte la souffrance de Marie. J’étais abasourdi. Le récit de Marie Adler montre les absences dramatiques dans le suivi des victimes de viol. On met en doute la véracité de leur témoignage et la victime devient la coupable.. C’est une histoire vraie. Le second récit, s’intéresse à l’enquête menée, trois ans plus tard, par deux femmes inspectrices : Karen Duvall et Grace Rasmussen qui sont sur les traces d’un violeur en série sévissant dans le Colorado. Le faisceau d’indices qu’elles ont va les conduire dans une enquête dont on suit pas à pas la progression mais aussi les fausses pistes. Jouant la carte du réalisme, nous ne sommes pas ici face à une série misant sur le spectacle mais bien plutôt sur l’humanité de ces deux inspectrices, leur façon diamétralement opposée d’aborder les enquêtes de viol par rapport à leur collègues hommes qui se sont chargés de l’affaire de Marie Adler. Cette mini série américaine de huit épisodes créée par Susannah Grant nous remue et nous démontre les nombreuses erreurs de la justice américaine sur les affaires de viol. Les deux inspectrices sont d’une rare humanité et en tant que femmes, elles ressentent dans leur chair l’horreur de ce que ces victimes ont subi. « Unbelievable » c’est aussi trois actrices exceptionnelles qui font la force de cette série. Kaitlin Dever qui interprète de façon magistrale une Marie Adler bouleversante. Et puis il y a ce duo d’inspectrices si différentes l’une de l’autre, si attachantes : Toni Collette en Grace Rasmussen et Meritt Wever en Karen Duvall. Je pèse mes mots, elles sont d’une vérité incroyable et donnent à cette série Netflix un statut de série culte. Vous l’aurez compris, j’ai trouvé cette série profonde, courageuse dans sa façon de pointer du doigt les erreurs judiciaires dans cette affaire, en plus elle est magnifiquement interprétée. C’est un énorme coup de cœur pour ma part et c’est très certainement la série à ne pas manquer en ce moment sur Netflix.

Ma note: 5/5

2170918.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx4310993.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx4682871.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx