Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « La fabrique des salauds » de Chris Kraus

La Fabrique des salaudsL’Histoire : Une poignée de douleur et de chagrin suffit pour trahir, et une seule étoile scintillant dans la nuit pour qu’un peu de lumière brille par intermittence dans toute cette horreur. Dans la lignée des Bienveillantes de Jonathan Littell ou de Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez, un roman hors normes, une fresque exubérante et tragique, pleine de passion, de sang et de larmes, qui retrace tout un pan du XXe siècle, de Riga à Tel Aviv en passant par Auschwitz et Paris. À travers l’histoire de Koja, Hubert et Ev Solm, deux frères et leur sœur, sorte de ménage à trois électrique, Chris Kraus nous entraîne dans des zones d’ombre où morale et droiture sont violemment bafouées, et dresse en creux le portrait d’une Europe à l’agonie, soumise à de nouvelles règles du jeu.

112413003index

Je remercie les éditions Belfond ainsi que NetGalley pour leur confiance.

« La fabrique des salauds » est le tout premier roman paru en France, aux éditions Belfond, d’un auteur allemand dont vous allez entendre parler : Chris Kraus. Une fresque monumentale d’une acuité saisissante, un tourbillon romanesque, une tragédie grecque à l’échelle d’un continent meurtri par la déflagration que fût l’irruption du nazisme et de ses velléités hégémoniques destructrices qui aboutirent au second conflit mondial. La plume de Chris Kraus est ciselée, délicate, sensible, non dénué d’un humour qui fait du bien car il s’agit ici de plonger dans les méandres de la folie, de la colère, de la trahison, un monde où les ténèbres obscurcissent l’horizon d’une humanité à l’agonie. Ce roman dantesque, à tout point de vue, est une réussite totale et le fruit d’un travail prodigieux sur la montée du nazisme, ses crimes, les complicités, les lâchetés, petites et grandes, qui ont pu entraîner ces hommes et femmes dans un immense brasier. Début des années 1970, dans la chambre d’un hôpital allemand, Koja est l’homme de toutes les compromissions, de tous les rouages de la machinerie des services secrets. De la SS en passant par le KGB, la CIA et même le Mossad, notre homme sera telle une anguille capable de se faufiler dans les moindres interstices pour suivre son instinct premier et grégaire : survivre à tout prix. Ce vieil homme avec une balle logée dans la tête qui ne l’a, ô miracle, pas fait succomber, se décide enfin à se confier pour dire ce qu’il n’a jamais pu raconter jusque là. C’est à un vieil hippie qui est dans le lit d’à côté qu’il va vouer ces quelques jours à libérer sa conscience de tous les méfaits qu’il a commis au nom d’une propension à changer les règles selon les préceptes politiques, idéologiques du moment. Oui, Koja est un salaud mais c’est surtout un homme qui s’est perdu, d’identités factices en mensonges éhontés, il traverse ce XXème siècle, lieu de toutes les confrontations. De Riga, en Lituanie au début du XXème siècle, en passant par les années de montée du nazisme dans les années 1920-1930, le second conflit mondial, la Shoah, la reconfiguration des rapports de force après 1945 dans un monde devenu bi-polaire entre l’Ouest pro Américain et l’Est soumis au communisme et à l’URSS, la fondation de l’État d’Israël, la traque des criminels de guerre nazis mêlée des compromissions de l’État fédéral allemand avec ces derniers.. c’est tout ce magma d’évènements écrasant les individus sous leurs poids, dont Koja fût le témoin. On suit son destin et celui de son frère Hub et de sa sœur Ev dans ce roman foisonnant et passionnant, véritable réflexion sur « la banalité du mal » chère à Hannah Arendt, les compromissions de ceux qui, à chaque échelon, du plus infime au plus élevé, ont permis ces crimes contre l’humanité durant la guerre 1939-1945. C’est aussi un roman sur la fin d’un monde et l’irruption d’un autre non moins inquiétant. On ne peut s’empêcher de songer à Jonathan Littell en lisant ce roman crépusculaire, envoûtant, magnétique. Si vous aimez les romans historiques, d’espionnages, les fresques familiales, le tout servi par un style d’écriture plein de souffle et d’une puissance d’évocation rare, alors « La Fabrique des salauds » devrait vous emportez. C’est, à mon sens, un des romans majeurs de cette rentrée littéraire.

Ma note: 5/5.

Broché: 880 pages
Éditeur : Belfond (22 août 2019)

kraus_chris_700130259_beschnitten

(43 commentaires)

  1. Coucou Fred!
    Oh que ta chronique est chouette. Très tentant cet ouvrage! J’aime les fresques familiales, qui t’emmènent partout. J’imagine que tu as bien été servi!
    Merci à toi pour ce partage !!! Bisous au plus cool des Bretons 😁

    Aimé par 1 personne

  2. « La fabrique des salauds » me tente. Et pas qu’un peu. Allez, on rajoute, la PAL s’agrandit, et mon ami Frédéric y participe quelque peu. 😉
    De belles chroniques, encore une fois. Comment ne pas être tenté après ça. Merci Frédéric de partager ta…. que dis-je tes passions et tes coups de coeur avec nous.
    Je continue ma lecture des billets…. au suivant !

    Aimé par 2 personnes

  3. C’est donc le fameux pavé ^^(Sur liseuse on a moins cette impression de brique en revanche, je ne sais pas si c’est juste mon impression …)
    Un livre qui comptabilise toutes les choses que je n’aime pas dans les livres et pourtant celui-ci à l’air intéressant, je ne sais pas si c’est le fait que le vieil homme réchappe d’une mort certaine (comme un signe du destin pour confier son secret), ou la fresque familiale, mais en tout cas c’est un ouvrage qui peut me plaire ^^

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis très intéressée car j’aime lire ces parcours d’hommes qui passent du « mauvais côté ». Je pense à la chanson de Goldman : « né en 17 à Leidenstadt »
    « On saura jamais c’qu’on a vraiment dans nos ventres
    Cachés derrière nos apparences
    L’âme d’un brave ou d’un complice ou d’un bourreau?
    Ou le pire ou le plus beau?
    Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d’un
    troupeau?
    S’il fallait plus que des mots »…
    Merci Frédéric 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. C’est très juste. Tout est dit et si bien dans ce texte de Jean-Jacques Goldman. J’aime beaucoup cette chanson. C’est un excellent livre sur ce qui fait que l’on devient un « salaud », traître à soi-même et aux autres. Magnifiquement écrit. Une formidable plongée dans l’âme humaine dans ce qu’elle a de plus sombre. De gros bisous 😊☀️

    J'aime

  6. Oui tu as vu un peu le pavé, heureusement que c’était sur liseuse ^^ C’est un très beau livre sur ce qui se cache au fond de l’âme de chacun d’entre nous. Nous sommes capable du meilleur mais aussi du pire. Les personnages de ce livre se sont compromis dans le mensonge, ils passent leur vie à se mentir et à mentir aux autres. Il y est aussi question de sentiments amoureux et il y a même des traits d’humour ce que j’ai apprécié car ça allège l’ensemble ^^ Passe un excellent weekend Asciena ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. C’est un excellent livre sur ce qui fait que l’on devient un « salaud », traître à soi-même et aux autres. Il est magnifiquement écrit. Une formidable plongée, vertigineuse, dans l’âme humaine dans ce qu’elle a de plus sombre. C’est le livre qui m’a le plus marqué dans cette rentrée littéraire ! Tu vas voir le style est très travaillé. Gros coup de cœur. 🙂

    J'aime

  8. Coucou Fred!
    Ah oui j’en ai beaucoup entendu parler du Coulon 🙂
    Écoute je termine le premier tome d’Elena Ferrante L’amie prodigieuse, j’ai été curieuse car il a été mis sous le feu des projecteurs depuis longtemps et moi qui aime beaucoup la littérature italienne, je t’avoue que j’adore!!! Et je poursuivrai avec un bouquin de la rentrée littéraire de Sylvain… ( j’ai perdu le nom mais ce n’est pas Prudhomme, 😅) il m’a beaucoup plus, j’ai trouvé un article à son sujet dans le magazine Lire!
    Et toi Fred ? Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  9. Coucou Gwen ! Je publie le weekend prochain ma note sur le Cécile Coulon. C’est un livre magnifique. Elle a une très belle plume. Ah Elena Ferrante, oui on en parle énormément. Génial que tu adores cette auteure. Je lirais ta chronique avec plaisir ! J’aime beaucoup Alessandro Baricco en littérature italienne et Giosue Calaciura sans compter Roberto Saviano.
    Mdr ah sylvain quelque chose ^^😅 Le magazine Lire est très bien. Tu es abonnée en plus. ça permet de découvrir des auteur(e)s. Alors moi je vais lire le Emmanuelle Pirotte que j’apprécie beaucoup et j’ai commencé un livre de Madeleine St John « les petites robes noires », deux livres reçus avec Babelio. Ensuite je lirais le Sébastien Spitzer que j’ai acheté. Gros bisous pour la plus chouette des Alsaciennes 😊☀️

    Aimé par 1 personne

  10. Pourquoi pas ? J’admets avoir une longue pile à lire déjà, mais bon… ton article donne bien envie tout de même ! Je suis sur Black No More en ce moment, et ce n’est pas un sujet facile, je trouve l’écriture un peu trop lourde et irrégulière dans le ton.

    XOXO LOVE,
    notrecarnetdaventures.com blog de deux amoureux des belles adresses, gourmandes ou culturelles.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Collectif polar : chronique de nuit

Lectures noires, polar, coups de coeur, coup de gueule d'une simple bibliothécaire férue de littératures policières et de l'imaginaire

La viduité

Lecture écriture

Boho Bijoux Waksu

Bijoux boho, amérindiens, passion des perles

Litterama, les femmes en littérature

Femmes de lettres et histoire littéraire

La Bouche à Oreilles

Bric à brac culturel

MaVoixAuChapitre

L’envie de partager mes lectures et de parler également des auto-édités

Lisez moi ça

conseils de lecture

darkjeanblackshirtduskyshoes.wordpress.com/

Blog mode, beauté, mode de vie.

Mes Lectures du Dimanche

Le dimanche au coin du feu, je bouquine donc je suis...

Palette d'expressions-Laurence Délis

Ecriture et peinture - Le reflet de mon travail quotidien dans l’art.

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Un Livre Toujours

Un livre est un outil de liberté - Jean Guéhenno

Vagabondageautourdesoi

Livre - Expo - Voyage

LIRE EST LE PROPRE DE L'HOMME

lire pour oublier voyager, moi et la sclérose en plaques

LE TOUR D'ECRAN

le cinéma partout et pour tous

Sin City

Romans - BD - Comics - Manga

News from Ibonoco

Moments de vie, fragments de textes et quelques notes...

lacavernedupolar.wordpress.com/

Le blog des passionnés de polars, romans noirs & thrillers

"Les livres d'Eve"

Je vais vous parler des livres que j'aime, de mes auteurs préférés, des trésors littéraires que je peux découvrir, de mes coups de cœur ou de mes déceptions.

Lire&vous

Partageons nos lectures...

livres d'un jour

Lire c'est bien, partager c'est mieux !

L’avis du Néophyte

Partagez votre passion du cinéma !

ma cuisine sans sulfites

des recettes sans gluten, sans laitages, sans additifs ni conservateurs!

LES LIVRES DE K79

Les lectures et les avis d'Anthony

Cat's eyes

Blog sur la Pop Culture

LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore...

LE BOUQUIN IVRE

Ode aux mots, ode à l'imaginaire, évasion et émotion

L'essen-ciel

Naturopathe et cours yoga enfants-ados

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

julitlesmots.wordpress.com/

Polars, Thrillers, Romans Noirs, horreurs et encore d'autres choses bien sombres...

Just a Story

‑ The diary of your heart ‑

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

Lettres exprès

Des choix de lectures autour du monde

%d blogueurs aiment cette page :