Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « Le Manufacturier » de Mattias Köping

61I-+O+qPnLL’Histoire : Le 19 novembre 1991, une poignée de paramilitaires serbes massacrent une famille à Erdut, un village de Croatie. Laissé pour mort, un garçonnet échappe aux griffes des tortionnaires, les Lions de Serbie. Un quart-de-siècle plus tard, l’avocate Irena Ilić tente de remonter la piste jusqu’à la tête du commando, le sinistre Dragoljub. Le 1er avril 2017, les cadavres d’une femme et de son bébé sont retrouvés dans la banlieue du Havre, atrocement mutilés. Niché dans le dark Web, un inconnu sous pseudonyme revendique le double meurtre et propose les vidéos de ses crimes à la vente sur son site Internet… Depuis quand sévit-il ? Prêt à transgresser la loi, le capitaine de police Vladimir Radiche s’empare de l’affaire qui sème la panique sur le pays, au risque de voir l’inimaginable s’en échapper. Les deux investigations vont se percuter avec une violence inouïe. L’avocate et le flic ont des intérêts divergents et sont prêts à se livrer une guerre sans merci. Emportés dans l’abîme du terrifiant conflit yougoslave, les enquêteurs évoluent dans un vertige noir, gangrené par la violence et la corruption, où les plus pourris ne sont peut-être pas ceux que l’on croit. Crimes contre l’humanité, meurtres en série, fanatismes religieux, trafics entre mafias sans scrupules, l’étau se resserre au fil des chapitres. Les égouts de l’Histoire finiront par déborder, et vomir des monstres trop vite oubliés.

Mattias Köping est LE nom d’auteur de thriller à retenir. Après « Les Démoniaques » qui en avait secoué plus d’un(e), moi y compris, le voici de retour avec son second thriller, toujours édité chez Ring, le fascinant « Le Manufacturier« . Un ovni, un objet littéraire d’une noirceur totale qui est aussi une réussite éclatante. Mattias Köping repousse les limites de l’ultra violence dans un récit envoûtant, un véritable page-turner où l’on s’enfonce dans une histoire aux rebondissements machiavéliques. Il y a plusieurs récits qui s’entrecroisent pour ne former plus qu’un par la suite. C’est absolument captivant et on ne peut plus lâcher « Le Manufacturier » avant d’avoir compris tous les ressorts de ce dernier. On plonge ainsi dans les méandres de la psychée de Milovan, un jeune homme qui a survécu par miracle au massacre de sa famille en novembre 1991 à Erdut, un village de Croatie. Ceux qui ont agis avec une inhumanité totale s’appellent « les Lions de Serbie ». Dragoljub est à leur tête. Milovan souhaite le retrouver et fait alors appel à une ONG avec à sa tête une avocate d’un courage remarquable. Mais ce n’est pas tout, au Havre, en avril 2017, une mère et son bébé sont retrouvés atrocement mutilés. L’enquête s’annonce longue car ce tueur qui s’appelle « Le manufacturier » est un génie du Dark web qui vend les vidéos de ses crimes abominables à des initiés qui ont soif de sensations fortes. Au même moment, toujours au Havre, Vladimir Radiche, un flic pas comme les autres, insensible, froid, véritable force de la nature enquête sur un important trafic de drogues et de traites d’esclaves sexuelles adolescentes.. Bienvenue dans le monde apocalyptique de Mattias Köping qui noue les fils de ces trois histoires intimement imbriquées. Véritable somme, ce livre est un coup de poing dans l’estomac, une claque monumentale qui renverse les données du bien et du mal. On lit peu de thrillers de cette trempe. Attention cependant aux âmes sensibles car « Le manufacturier » est un livre extrêmement violent qui peut mettre mal à l’aise, mais l’ensemble est tellement maîtrisé de bout en bout, que l’on en ressort exténué mais heureux d’avoir connu une telle expérience de lecture. Thriller sur le mal, la fascination qu’il exerce, ces multiples visages et facettes, réflexion aussi sur ce qui peut faire de nous des monstres, des voyeurs tout aussi abject.. J’ai aimé le style d’écriture percutant, l’absence de temps mort, la parfaite imbrication des différentes histoires.. Si vous ne deviez lire qu’un thriller cette année, je vous recommanderais, sans aucune hésitation, celui-ci. On touche du doigt le génie d’un Mattias Köping qui fait désormais partie des plus grands auteurs de thriller. Remarquable.

Ma note: 5/5.

Broché: 548 pages
Éditeur : Ring (25 octobre 2018)
Collection : Ring noir

tous les livres sur Babelio.com

 

ob_efde62_capture-d-e-cran-2016-11-25-a-13

Publicités

(40 commentaires)

  1. Coucou mon ami! Je l’attendais impatiemment celle-ci et tu m’en vois ravie! Tu as adoré et nous recommande chaudement un génie du thriller! Tu me mets l’eau à la bouche et les avis unanimes à son sujet me confortent dans mon envie de me le procurer ! Visiblement, l’auteur a tout pour plaire et persister dans le monde du thriller.
    Merci à toi pour ces belles chroniques toutes plus passionnantes les unes que les autres ☺️ plein de bisous!

    Aimé par 2 personnes

  2. Le sujet m’intéresse énormément ! Cette guerre fratricide, dernière en Europe, a laissé des marques de fractures immenses ! Et, pour avoir pu visiter Sarajevo avant et après le siège et la Serbie, Bosnie Herzégovie et la Croatie…Bon, peut-être qu’il faudra que je mette de côté le côté trash et violent…mais je pense que je vais essayer ! Merci pour cette présentation !

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou Cat ! le soleil a montré le petit bout de son nez cet après midi. Oui je comprends surtout que c’est un thriller assez spécial de part sa violence mais c’est un très grand livre. Vraiment un coup de cœur pour moi , Douce soirée, bises bretonnes 🙂

    J'aime

  4. Je comprends … Par contre, une chose m’interpelle lorsque je vois tant de séries violentes à la télé et que les enseignants ne s’en sortent pas avec la violence en classe. Moi, je peine la bienveillance et le respect pourtant ce n’est pas ce qui est montré !
    Il y a du boulot mais peut-être de la part de l’audiovisuel !
    Bisous 🌻 ensoleillés

    Aimé par 1 personne

  5. C’est gentil merci à toi de me lire. Le livre est exceptionnel et la violence n’est pas gratuite mais elle est là pour signifier l’horreur de cette guerre qu’on a trop vite oublier, évacué de notre souvenir collectif selon moi. C’est à coup sûr un auteur de thriller qui va compter dans les années à venir comme un R.J. Ellory ou Un Franck Thilliez, Niko Tackian.. un gros coup de cœur ! 🙂

    J'aime

  6. Tu soulèves un problème inquiétant. L’impact des images de violence, de pornographie et j’en passe sur les cerveaux, les esprits d’enfants ou de jeune adolescents. C’est un vrai sujet. A mon époque, j’ai 37 ans, il y avait beaucoup moins de chance de tomber sur ces images, voir pas du tout. On était plutôt protégé. Sur internet, il faut prôner la vigilance et éduquer contre les violences, le harcèlement.. Netflix n’est clairement pas fait pour les enfants. Il existe d’ailleurs des systèmes de contrôles parentaux. Aux parents, aux éducateurs, aux enseignants, aux thérapeutes de leur enseigner que diffuser des images ou des vidéos de petits camarades cela peut détruire des vies. On était clairement plus protégé à notre époque. C’est un fait. Bisous ensoleillés Cat 🙂

    J'aime

  7. Coucou ma chère Gwen ! Ah cet auteur, il est clairement à ranger dans les tous meilleurs du genre polar noir, très noir. Son second livre est encore plus abouti que le premier et c’est une vraie tuerie. Je n’ai pas encore trouvé une mauvaise critique sur ce livre « Le manufacturier ».. c’est un signe. Moi ce livre il m’a mis une énorme claque, on en ressort sonné et en le lisant je me disais que toi Gwen qui aime les univers un peu bizarre, sombre, angoissant et bien là ce livre est clairement pour toi. Je te le recommande et tu vas voir que cet écrivain a un truc spécial pour tisser des histoires. Gros bisous pour toi Gwen 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Merci pour ce partage…
    Quand je donne des cours de yoga en maternelle, il m’est déjà arrivé d’entendre un animateur dire qu’on était pas dans un monde de Bisounours ! J’en suis restée comme deux ronds de flans !
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  9. Je comprends. La réflexion de cet animateur est celle de quelqu’un qui abdique face à une situation donnée.. il est plus facile d’être cynique aujourd’hui, c’est la grande mode.. Le monde est ce que nous en faisons tous individuellement et collectivement. On a tous un rôle à jouer. C’est tellement dommage devoir certains éducateurs baisser les bras. Tu es dans le vrai Cat, Bises de Bretagne et excellente soirée à toi 🙂

    J'aime

  10. Oui, tu as raison et c’est grave lorsqu’on s’occupe d’enfants… Notre rôle est de montrer le chemin vers le bonheur et je ne pense pas qu’il passe par la case Cynisme ! Enfin le sujet est vaste. Bonne soirée Frédéric 🌻

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

La viduité

Lecture écriture

Moonlight Symphony

Nina Gorlier. Blogueuse littéraire. Autrice chez Magic Mirror Editions

Boho Bijoux Waksu

Bijoux boho, amérindiens, passion des perles

Litterama, les femmes en littérature

Femmes de lettres et histoire littéraire

La Bouche à Oreilles

Bric à brac culturel

MaVoixAuChapitre

L’envie de partager mes lectures et de parler également des auto-édités

Lisez moi ça

conseils de lecture

darkjeanblackshirtduskyshoes.wordpress.com/

Blog mode, beauté, mode de vie.

Livresque78

Notre passion des livres que nous partageons avec vous. Instagram:Bloglivresque78 Twitter:magdon8

Mes Lectures du Dimanche

Le dimanche au coin du feu, je bouquine donc je suis...

Palette d'expressions-Laurence Délis

Ecriture et peinture - Le reflet de mon travail quotidien dans l’art.

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Un Livre Toujours

Un livre est un outil de liberté - Jean Guéhenno

Vagabondageautourdesoi

Livre - Expo - Voyage

LIRE EST LE PROPRE DE L'HOMME

lire pour oublier voyager, moi et la sclérose en plaques

LE TOUR D'ECRAN

le cinéma partout et pour tous

Sin City

Romans - BD - Comics - Manga

News from Ibonoco

Moments de vie, fragments de textes et quelques notes...

lacavernedupolar.wordpress.com/

Le blog des passionnés de polars, romans noirs & thrillers

"Les livres d'Eve"

Je vais vous parler des livres que j'aime, de mes auteurs préférés, des trésors littéraires que je peux découvrir, de mes coups de cœur ou de mes déceptions.

Lire&vous

Partageons nos lectures...

livres d'un jour

Lire c'est bien, partager c'est mieux !

L’avis du Néophyte

Partagez votre passion du cinéma !

ma cuisine sans sulfites

des recettes sans gluten, sans laitages, sans additifs ni conservateurs!

Ju & Vous

Blog lifestyle

LES LIVRES DE K79

Les lectures et les avis d'Anthony

Cat's eyes

Blog sur la Pop Culture

LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore...

LE BOUQUIN IVRE

Ode aux mots, ode à l'imaginaire, évasion et émotion

L'essen-ciel

Naturopathe et cours yoga enfants-ados

Les secrets pour rayonner

« Tout mouvement de quelque nature qu’il soit est créateur » Edgar Allan Poe

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

Just a Story

‑ The diary of your heart ‑

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

Lettres exprès

Des choix de lectures autour du monde

%d blogueurs aiment cette page :