Musique : Yann Tiersen « All » – LCD Soundsystem : « Electric Lady Sessions »

cover


Yann Tiersen « All »
Yann Tiersen signe son dixième album « All », comprenez le en Anglais « Tous » mais aussi en Breton « Les autres ». Une Bretagne où il vit, plus précisément à Ouessant, une île qui a son âme propre comme ce disque sublime créé dans son nouveau studio d’enregistrement, qui fait aussi office de salle de concert sur cette île, « An Eskall » ou l' »Escale ». On retrouve les sonorités de différentes langues dont le Breton que parle couramment Yann Tiersen. Une langue et une façon d’appréhender, de penser le monde bien différente du Français. Son grand ami Denez, un artiste très connu en Bretagne, chante d’ailleurs dans cette si jolie langue sur le titre « Gwennilied ». Que dire, que penser de ce LP d’une profondeur, d’une sincérité désarmante. On l’écoute et on voyage. On est ému, touché comme sur le très réussi « Usal Road », un titre envoûtant que n’aurait pas renié Max Richter. Emilie Tiersen interprète « Pell » un des sommets du disque. Envoûtant, atmosphérique, ce disque Yann Tiersen l’a voulu ancré dans la nature. Une œuvre élégiaque, mystique, transcendante. Une expérience et une immersion dans un univers dont lui seul à le secret. Plus que jamais, c’est à Ouessant et en Breton que bat le cœur de Yann Tiersen. Mélancolique et dans un même élan plein de vie comme lorsque l’on entend les bruits d’un bébé.. L’océan, l’ancrage dans une terre où Yann Tiersen se sent plus que jamais partie prenante d’un grand tout car la Bretagne est et demeure une terre d’ouverture sur le monde. Ce disque de Yann Tiersen en est la vibrante démonstration !

Ma note: 5/5.

lcd_s

LCD Soundsystem : « Electric Lady Sessions »
James Murphy revisite les plus beaux titres de ces deux derniers albums dans les studios de l’Electric Lady à New York. Le tout en condition live. Jimi Hendrix, David Bowie et John Lennon ont enregistrés à l’Electric Lady. Au milieu de ces mythes qui ont nourris sa gargantuesque créativité de surdoué de l’électro, Murphy nous offre un disque pleins d’énergie, d’effervescence. Volontiers foutraque, l’hurluberlu sait aussi se montrer sensible comme sur les très jolies « American Dream » et « Oh Baby » mes deux titres préférés du LP.

Ma note: 4/5.