Netflix : « Sense8 » de Lana et Lilly Wachowski Saison 2


0040778.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire :
Huit individus éparpillés aux quatre coins du monde sont connectés par une soudaine et violente vision. Désormais liés, ils se retrouvent capables du jour au lendemain de se voir, de se sentir, de s’entendre et de se parler comme s’ils étaient au même endroit, et ainsi accéder aux plus sombres secrets des uns et des autres. Les huit doivent dès lors s’adapter à ce nouveau don, mais aussi comprendre le pourquoi du comment. Fuyant une organisation qui veut les capturer, les tuer ou faire d’eux des cobayes, ils cherchent quelles conséquences ce bouleversement pourrait avoir sur l’humanité.

« Sense 8 » est sans nul doute l’expérience la plus édifiante que j’ai pu connaître grâce à Netflix. La réussite de « Sense 8 », c’est cette alchimie entre les acteurs/actrices qui s’éclatent ensemble, qui s’aiment et un scénario machiavélique signé des soeurs Lana et Lilly Wachowski. Les effets spéciaux, les cascades, la qualité de la photographie, les dialogues, la Bande Originale, tout concourent pour faire de « Sense 8 » une série culte et emblématique de Netflix. L’attachement aux personnages des 8 sensitifs est incroyable. On ressent de l’empathie pour eux, on est ému quand ils leurs arrivent quelque chose (ils ne sont pas épargnés..), on souri aussi beaucoup.. Ils ne forment plus qu’un et répondent présents pour chacun(e). Ode à l’amitié, à la tolérance, à l’amour sous toutes ses formes, « Sense 8 » aborde les thématiques de l’homosexualité masculine ou féminine, des transgenres, avec à chaque fois, une délicatesse et une justesse du propos qui font honneur à cette cause si importante, à cette prise de conscience qu’aimer c’est la plus belle des choses et ce quelque soit nos attirances. La scène de fin à Paris avec ce mariage entre Nomi et Amanita est, de ce point de vue, très touchante. Que des séries telles que « Sense 8 » puissent véhiculer ce message de tolérance me fais plaisir. Alors à l’heure de quitter nos huit ami(e)s sensitifs pour voguer sous d’autres cieux Netflixien, je ne peux dire qu’une seule chose : jetez vous (pour les rares qui ne l’auraient pas encore vu) sur la saison 2 et sur cet épisode final qui tient toutes ces promesses. Whispers est définitivement le méchant le plus antipathique qui soit.. tandis que Amanita et Nomi, Lito et Hernando (n’oublions pas Daniela..), Will et Riley, Capheus et Zakia, Sun Bak et le détective Mun, et enfin le trio Wolfgang, Kala et son « mari » Rajan filent le parfait amour.. mention spéciale à la très méchante mais néanmoins véritable réincarnation de la madone, j’ai nommé : Valeria Bilello.. Je souris. Voilà pour les retardataires, « Sense 8 » Saison 2 c’est LA série à ne pas manquer sur Netflix !

Ma note:5/5.

124188.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxS8_2_-35499.dng252602.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités