Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « Grand frère » de Mahir Guven, Goncourt du premier roman 2018 !


livre_galerie_356L’Histoire :
Grand frère est chauffeur de VTC. Enfermé onze heures par jour dans sa « carlingue », branché en permanence sur la radio, il rumine sur sa vie et le monde qui s’offre à lui de l’autre côté du pare-brise. Petit frère est parti par idéalisme en Syrie depuis de nombreux mois. Engagé comme infirmier par une organisation humanitaire musulmane, il ne donne plus aucune nouvelle. Ce silence ronge son père et son frère, suspendus à la question restée sans réponse : pourquoi est-il parti ? Un soir, l’interphone sonne. Petit frère est de retour..

Mahir Guven signe, avec « Grand frère« , un roman singulier sur un sujet difficile mais ô combien actuel : deux frères issus des quartiers difficiles, deux trajectoires de vie qui vont être diamétralement opposées, l’un « Grand frère » est chauffeur de VTC, l’autre « Petit frère » est infirmier et décide de partir en Syrie par conviction idéologique pour mener le Djihad et retrouver le pays de ses racines, de sa famille.. Le plus beau dans « Grand frère » s’est sans nulle doute le récit de ce mélange d’amour et de haine entre ces deux frères que tout semblent opposer. La description de ce qui relie ou sépare ces deux êtres est très belle. Il décrit avec talent le contexte familial, la vie de tous ces paumés dans les quartiers qui peuvent basculer du bon ou du mauvais côté selon les aléas de la vie. Mahir Guven exprime parfaitement la différence entre ceux qui vivent un islam modéré et ceux qui partent vers la radicalisation qui les conduis à mener le Djihad en Syrie.. Mahir Guven décrit  de façon limpide le rapport conflictuel à la France de ces jeunes des quartiers. Sans simplifier ou transiger avec la vérité, il nous démontre la complexité de ce drame qui déchire des familles entières. La radicalisation se fait progressivement jusqu’au jour où tout bascule dans un sens ou dans l’autre. Mahir Guven ne juge pas. Le récit est enlevé, soulève de nombreux questionnements. Goncourt du premier roman 2018, « Grand frère » est un livre qui s’apprivoise. On rentre progressivement dans cette histoire de famille déchirée par ce cocktail explosif de problèmes sociaux, économiques, familiaux, un rapport conflictuel à leur identité, au pays où ils vivent mais qui semblent ne pas les reconnaître.. L’idéalisation du pays d’origine de leurs parents et la réalité de la situation une fois qu’ils y retournent et qu’ils voient, de leurs yeux, les crimes commis au nom d’une idéologie mortifère, tout cela est parfaitement démontré. Le plus surprenant, c’est qu’on se surprend à rire de situations ubuesques qui démontrent combien certains de ces jeunes sont paumés et tombent d’autant plus facilement dans le piège du radicalisme. Je dois reconnaître que le style d’écriture m’a un peu heurté au départ. Il m’a fallut rentrer dans cet univers si éloigné du nôtre. « Grand frère » est un roman à découvrir absolument.
Ma note:5/5.

Publicités

(28 commentaires)

  1. Ouah…! Sacré sujet et comme d’habitude dans tes mots transparaissent la sensibilité et la profondeur. J’ai très envie de lire ce livre et je te remercie pour cela Fred! Comme toujours, à la hauteur ! Des bises d’Alsace pour mon ami breton ! 😊

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai eu la chair de poule dès ton introduction, Frédéric. Très tentée de le lire, en version Kindle si je peux. Ce ne sera pas tout de suite: ma Moitié a accaparé le Kindle en question, absorbé (et franchement écœuré) par le livre d’un journaliste sur Mike Pence. C’est ça l’inconvénient du Kindle, il en faudrait un par personne! En attendant, je découvre Éric-Emmanuel Schmitt (prêt de ma belle-sœur). Très bien écrit, ce recueil de nouvelles est fait pour déranger. Il s’intitule “La vengeance du pardon”; tu connais?
    Merci une fois de plus pour ce partage. Bisous.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Frédéric,
    Tu me donnes envie de lire ce livre.
    J’espère que tu vas bien et que la reprise n’est pas trop difficile.
    On a installé Titi à Montpellier car il démarrait en entreprise lundi. Fin de mois, on remet ça pour l’école.
    Pardon de ne pas avoir pu commenter tous tes articles, tu étais en forme ces derniers jours !
    Je te souhaite une belle journée.
    Gros bisous.

    Aimé par 1 personne

  4. C’est très gentil Colette, merci vraiment ! Ah c’est un livre qui m’a ému, touché sur un sujet pas évident mais abordé avec une honnêteté intellectuelle qu’il convient de saluer. Il faut s’immerger dans cet univers, cette langue faite de quelques mots d’arabes, de français bien sûr, d’expressions très imagées et parfois crus.. mais une fois franchi ce cap on découvre un livre fort ! Belle soirée à toi, soleil ici en Bretagne.. et si l’arrière saison était belle, croisons les doigts 😉 🙂

    J'aime

  5. Merci beaucoup Cat ! oui un livre qui m’a touché profondément. Le style d’écriture est très imagé voir cru, argotique avec ce mélange d’expressions des quartiers, d’arabe, de français bien sûr.. une fois franchi ce cap on s’immerge avec bonheur dans cette histoire très belle sur deux frères qui ont choisis deux chemins de vie différents.. L’auteur est très honnête, il n’oublie pas de parler d’une réalité qui nous échappe souvent, mais qui ici est parfaitement analysé. Impressionnant. Belle soirée à toi Cat, Bisous d’une Bretagne ensoleillée 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Je comprends tout à fait.. un livre c’est aussi une rencontre entre un sujet, un auteur et nous lecteurs. Il faut attendre le bon moment pour découvrir cet univers pas facile.. mais le voyage m’a plu 🙂 la lucidité de cet auteur est saisissante ! belle soirée à toi, merci pour ces échanges c’est cool 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Coucou Carole ! Un livre saisissant par la justesse de son propos. L’auteur n’occulte rien de la réalité. C’est effrayant et en même temps salutaire comme lecture. Oui ça va merci c’est gentil 🙂 Cool pour Titi la rentrée des petites s’est bien passé aussi. On est content. C’est bien les formations en alternance entreprise/école. Je trouve cette démarche très intéressante. Ne t’inquiètes pas, ce n’est pas grave du tout je comprends tu sais. J’ai pensé à ce que tu m’avais dis : la maison, le notaire etc.. ça prend du temps. Oui tu as vu ça un peu, j’ai décidé de publier davantage ! Je prends tellement de plaisir à tenir ce blog, à tous ces échanges.. je suis sur Babelio depuis dix jours et c’est sympa aussi. Belle soirée à toi Carole ! Gros bisous d’une Bretagne ensoleillée 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Merci à toi de me lire Joëlle ! Oui c’est clair pour le Kindle 🙂 Non je n’ai pas lu ce recueil de nouvelles mais j’ai une confiance absolue en cet auteur qui est talentueux au possible. J’aime beaucoup. Le livre dont je parle est violent, cru même.. il décrit une réalité complexe que l’auteur aborde avec une honnêteté intellectuelle que je salue. Il faut s’immerger dans ce monde terrifiant.. une lecture salutaire ! Bisous de notre Bretagne où le soleil est de la partie. Pourvu que cela dure, ah si l’arrière saison était belle se serait cool 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Coucou Gwen ! Tu es adorable, un grand merci pour tes mots ! Une lecture salvatrice et un auteur qui ne cache rien d’une réalité effrayante.. C’est si complexe mais il explique avec brio le contexte où vivent ces personnes qui se radicalisent.. On est ému, touché, meurtri. Après le livre de Philippe lançon (charlie hebdo) je trouve que ce livre est le bienvenu. Les deux abordent les versants opposés d’une même pièce. Des bisous bretons pour toi Gwen, vive l’amitié Alsacienne/bretonne 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Merci beaucoup Nadège ! C’est un livre qui dépeint une réalité complexe. L’auteur a réussi ce tour de force de rendre ce monde qui nous est si éloigné, compréhensible. Il donne des clés importantes pour saisir ce qui peut pousser certains jeunes de ces quartiers ghettos vers la radicalisation, le djihad, le terrorisme. Très franchement, ce livre m’a cueilli car je trouve l’auteur d’une honnêteté intellectuelle rare. Le style d’écriture est déroutant mais encore une fois, l’immersion dans ce magma de mots, d’expressions, d’argot.. est d’autant plus édifiante. Belle soirée à toi Nadège, Bises bretonnes 🙂

    Aimé par 1 personne

  11. Coucou Fred! Mais je t’en prie c’est tout simplement sincère!
    Comme tu l’écris, je pense bien que la lecture de ces deux livres qui semblent bien se compléter est très judicieuse. Je suis très sensible à ces sujets et je te remercie pour ce partage. Je me le note précieusement ! Bisous Fred d’une Alsace bien chaude aujourd’hui !☀️ 🙂

    Aimé par 1 personne

  12. merci beaucoup Solène, c’est un plaisir de partager ce coup de cœur avec toi. Un très beau livre sur un sujet difficile mais ô combien d’actualité. Je te le recommande chaudement. Il a eu le Goncourt du premier roman et c’est amplement mérité ! 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.