Littérature : « Les Lois du Ciel » de Grégoire Courtois – « Fais-le pour maman » de François-Xavier DILLARD

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)


G00981_Courtois_lois-ciel.inddL’Histoire :
Les enfants de la classe de CP de l’école primaire de Claincy, dans l’Yonne, partent pour deux jours d’excursion en forêt. Aucun n’en reviendra. Parents d’élèves et instituteurs sont à leurs côtés. Mais même les adultes ne peuvent rien face aux lois de la nature. Pour les enfants, le froid, la faim, l’obscurité, un simple grincement deviennent le terreau de l’imagination. Bientôt la terreur s’insinue au cœur de l’équipée. Les barrières entre le monde des contes et la réalité s’effritent, jusqu’à ce que l’impensable se produise. Et ce n’est que le début de la fin.

Mon profil sur Babelio.com

Comment décrire un tel objet littéraire ? En vous disant que rarement une expérience de lecture n’aura été aussi terrifiante pour moi. Vous dire aussi que le sujet et le point de vue adopté sont profondément destabilisants. Je n’ose imaginer cette lecture alors que l’on est parent et que nos enfants partent en centre aéré et autres colonies de vacances.. L’histoire se veut être un croisement entre le conte et l’horreur la plus absolue. C’est diablement efficace car on est secoué, meurtri, troublé par ce récit qui ne laisse que peu de répit au lecteur pour souffler. Avec Grégoire Courtois et « Les Lois du Ciel » on plonge dans l’angoisse à l’état pur. Elle vous saisi à la gorge dès le premier chapitre pour ne plus vous lâcher. Si vous n’aimez pas les livres dérangeants passez votre chemin parce qu’ici rien ne nous est épargné de la souffrance, de la peur la plus intime et profondément ancrée, de l’abandon enfin de ces enfants.. La terreur est nichée au coeur de ce livre, le malaise aussi parfois lorsque les descriptions se font chirurgicales.. mais impossible d’être indifférent à cet univers torturé voir traumatisant (j’ose le terme). J’ai été happé dès les premières pages par « Les Lois du Ciel » et ne regrette pas cette expérience de lecture fascinante à plus d’un titre. Un excellent livre qui me donne envie de me plonger à nouveau dans l’univers complètement barré de cet auteur. Ame sensible s’abstenir.. pour les autres, le voyage en vaut la peine !

Ma note:5/5.

Poche: 208 pages
Editeur : Folio (15 février 2018)
Collection : Folio Policier

fais-le-pour-mamanL’Histoire : Au début des années 70, Sébastien, 7 ans, vit seul avec sa sœur adolescente, Valérie, et leur mère. Cette dernière arrive tant bien que mal à joindre les deux bouts, occupant un job ingrat qui lui prend tout son temps et toute son énergie. Une dispute de trop avec sa fille, et c’est le drame familial. Valérie survivra à ses blessures mais la police ne croit pas à la version de la mère : elle accuse son petit garçon d’avoir blessé sa sœur. Elle sera condamnée à cinq de prison. Des années plus tard, alors que sa sœur vit dans un institut spécialisé et que sa mère n’est jamais reparue, Sébastien est devenu un père et un médecin exemplaires… Mais de mystérieux décès d’enfants parmi ses patients annoncent le retour funeste des voix du passé…

Mon profil sur Babelio.com

 

« Fais-le pour maman » de François-Xavier DILLARD nous convie à une histoire intéressante tant sur le plan psychologique que purement récréatif avec du suspens, des rebondissements, bref tout ce que l’on attend d’un bon thriller. Le style est agréable et j’ai surtout apprécié l’immersion dans la psychiatrie telle qu’elle a pu et qu’elle peut encore se pratiquer aujourd’hui. Il est beaucoup question de folie, de survivance des traumatismes psychiques, des moyens de résiliences qui peuvent quelque fois amener une personne à « allez mieux »… On tourne les pages avec avidité en attendant de connaître l’issue. De ce point de vue, le livre est une réussite. Maintenant, j’émets une réserve qui pourrait apparaitre comme une « critique » alors qu’au fond je dresse plutôt un constat sur la façon dont j’ai appréhender cette lecture et ce qu’elle m’a apporté. Une réserve, disais-je, sur l’intrigue en elle même qui à trop vouloir jouer la carte de la surenchère dans les révélations apportées tout au long du récit, en perd de sa substantifique moëlle et lui donne un côté légèrement surfait. Je ne suis pas un grand lecteur de thriller et pourtant j’ai deviné l’issue du livre assez vite.. Après, nous reste le choix d’être malgré tout emporté.. ou pas. Si vous aimez les thrillers psychologiques, les rebondissements nombreux alors ce livre est pour vous à condition de ne pas avoir de don de préscience.. (je souris bien sûr).

Ma note: 4/5.

Poche: 320 pages
Editeur : Pocket (13 juillet 2016)
Collection : THRILLER

Publicités