Cinéma : « Silence » de Martin Scorsese

018918-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire : XVIIème siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves.

Et si Scorsese avait signé avec son dernier film « Silence » l’exact opposé du très décrié « La Passion du Christ » de Mel Gibson. A la radicalité, la violence, la souffrance jusque boutiste de Mel Gibson, Scorsese oppose la réflexion, la méditation même, l’aridité d’une œuvre qui doit beaucoup à l’un de ses maîtres le cinéaste japonais Akira Kurosawa. C’est sans doute ce qui nous touche le plus dans « Silence« , le choix d’une histoire à hauteur d’homme là ou Gibson nous présentait un supplice, un long baiser de la mort offert à un homme qui n’a plus rien d’humain, un Dieu qui endure le supplice jusqu’à la lie sans qu’on en recherche le sens, le pourquoi de tout cela ? Chez Scorsese, le supplice est une impasse. Il ne célèbre pas le sacrifice de ces hommes et femmes au Japon au XVIIème siècle face à l’inquisition menée alors. La première heure est sublime, elle voit Andrew Garfield et Adam Driver, deux Jésuites voulant retrouver le père Jésuite interprété par Liam Neeson, disparu quelques années auparavant, dans ce japon aux traditions ancestrales. On est touché par la grâce des images qui hantent pendant longtemps le spectateur. Filmer à hauteur d’homme, c’est aussi prendre le parti de ne pas juger la faiblesse des uns, la vacuité des autres, l’envie irrépressible de survivre ou de mourir selon ses croyances. Il interroge le sens même du mot sacrifice. Y a t’il un sens à donner à cet acte, est-il le signe d’un amour profond pour Dieu ou bien au contraire celui d’une suffisance, d’un orgueil de celui qui veut mourir en martyr au nom de sa foi ? La seconde heure voit la confrontation de deux mondes qui ne peuvent se comprendre. Les  inquisiteurs japonais ne sont pas caricaturés sous les traits d’affreuses brutes sans âme et c’est toute l’intelligence du propos qui n’est pas manichéen mais nuancé, mesuré. Ils défendent leurs traditions, leurs coutumes, est ce mal ? Le christianisme y est vu par certains d’entre eux comme un poison, une menace pour leur culture et non un signe de rédemption et de paix. Le casting est au diapason de ce qui constitue à n’en pas douter un des sommets de la filmographie du cinéaste. Andrew Garfield (déjà vu dans le dernier film de Mel Gibson « Tu ne tueras point« ..) est impressionnant dans son rôle. Comme je n’ai aucune volonté de vous voler le plaisir de la découverte je tairais la fin de « Silence« . Le dernier Scorsese est un film profondément touchant, marquant même. Il a une dimension réflexive passionnante. Le rythme est très lent, le film est long (près de 2h40) mais il s’en dégage une rare puissance d’évocation. Une leçon magistrale de cinéma !

Ma note:♥♥♥♥♥/5. 

083436-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx289447-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx317528-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

37 réflexions sur “Cinéma : « Silence » de Martin Scorsese

  1. Une déception en ce qui me concerne. C’est un film très bien filmé, mais avec une voix-off tellement envahissante que plus d’une fois elle m’a fait sortir du film. Un comble cette voix-off trop littérale pour un film qui s’appelle Silence et qui raconte l’histoire d’un prêtre qui chemine d’une foi extérieure et doloriste à une foi intérieure et silencieuse.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci Frédéric pour ta critique éclairée. Je ‘ai vu il y a déjà plusieurs semaines et doit avouer que je l’ai encore présent dans un coin de ma tête, ce qui veut sans doute dire « retournes-y ». Sans doute l’un des plus beaux films de Scorcese et même du 7ème art. Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Serge ! merci beaucoup !entièrement d’accord avec toi, c’est un très grand Scorsese et c’est le film que j’ai préféré pour l’instant depuis le début de l’année. Belle journée à toi Serge 🙂 🙂

      J'aime

  3. Comme tu le sais, je vais très peu au cinéma mais depuis que je t’ai rencontré (virtuellement!), je note dans un petit carnet les titres de certains films dont tu fais la critique. Ce film-là a l’air puissant, je note donc! Bises.

    Aimé par 1 personne

    1. merci c’est gentil ! c’est un film de Scorsese, mon préféré de ce début d’année. Le rythme est très lent mais on ne s’ennuie pas du tout bien au contraire et cela soulève en outre de nombreuses questions sur notre rapport à la foi. Bonne soirée Nadège ! Bises de Bretagne 🙂 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. c’est un plaisir de partager ce coup de cœur avec une cinéphile telle que toi Emilie ! oui c’est un très bon Scorsese, les acteurs sont formidables et le rythme n’est pas celui d’un film hollywoodien, ça ressemble bien plus au cinéma asiatique. Il y a des scènes bouleversantes tu verras. J’ai préféré « Silence » à « Loving », juste pour te situer mon degré d’adhésion au « Silence ». La première heure est magistrale, hâte d’avoir ton sentiment sur ce film 🙂 Bon weekend Emilie, plus que vendredi.. 🙂 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir ! c’est un film qui prend son temps mais je ne me suis pas du tout ennuyé bien au contraire. Après le sujet peut ne pas intéresser c’est une question de goût. Tu auras peut-être l’occasion de le regarder lors de sa sortie blu ray. bonne soirée à toi 🙂

      J'aime

  4. J’hésitais à aller le voir après des semaines éprouvantes d’analyses de violence dans le monde… Mais ta critique me fait douter de ma décision. D’autant que j’ai pas vu les deux derniers! A voir…….

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai vu la passion du Christ. Et pleuré pleuré…. Celui-là pas encore. En fait, pour tout te dire, j’attends que les films passent sur Canal. Je vais rarement en salle. Il fut un temps, je voyais les films avant même qu’ils sortent. Au centre national du cinéma. Pour la censure. Le boulot de mon papa. Mais je ne suis plus sur Paris.
    En tout cas superbe article. C’est pro, bravo.
    Bonne journée Fred, a bientôt.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Solène ! ton papa s’occupait de cela, cool de voir les films en avance.. ça me plairais bien 🙂 C’est un film à l’atmosphère lente mais qui ne cesse de susciter l’interrogation pour notre plus grand plaisir. Du grand Scorsese ! Bises et bonne soirée à toi Solène 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Scorcese, c’est géant!
        Oui le centre national du cinéma dépend du ministère de la culture. Et lors de ces censures, il y avait les réalisateurs; les acteurs, la presse autour d’un buffet après la projection. J’en ai bien profité et rencontré du beau monde. 😃
        Bonne soirée Frédéric, à très bientôt!

        Aimé par 1 personne

  6. Bonjour Frédéric, j’espère que tu vas bien ?
    J’ai du mal avec les films qui ont en trame de fond une histoire de religion… Je les trouve très éprouvant et j’ai beaucoup de difficulté à apprécier l’esthétisme, le scénario. Même si c’est un Scorsese et que tu en fais une bonne description, je ne pense pas me laisser tenter… J’espère que tu ne m’en veux pas ;o) A bientôt, bises.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! le cinéma est aussi une histoire de goût. J’ai fais des études d’histoire donc pour moi ce film est du pain bénit. C’est un film exigeant et c’est vrai que si l’on n’est pas intéressé par le sujet on peut trouver cela long 😉 Non je ne t’en veux pas loll c’est toujours un plaisir d’échanger avec toi. Passe une belle après midi ! Bises 🙂 🙂

      J'aime

  7. Coucou Frédéric,
    Franchement j’adore ce genre de film, mais je ne l’ai pas encore vu
    Merci pour ta revue, ca fait toujours plaisir de la lire et puis donne très envie de voir le film tout de suite
    Et puis comme tu le recommandes, je n’ai aucun doute que ca soit un bon film
    Passe une belle journée
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Anita ! merci c’est très gentil à toi. J’ai adoré ce film. Le rythme très lent et la longueur de ce dernier (2h40 quand même) ne m’ont pas gêné. Du grand cinéma comme on l’aime. Bon après midi à toi, merci pour nos échanges toujours si riches. Bisous 😉 🙂

      J'aime

    1. coucou ! c’est un très beau film… long 😉 mais on ne s’ennuie pas promis juré 😉 C’est très gentil de m’avoir nominé pour les Liebster Award. J’ai été nominé aussi par Solène. Je répondrais avec plaisir aux questions de toutes les deux. Passe une bonne soirée Soraya ! Bises ps: je ferais cette note d’ici quelques jours 🙂

      Aimé par 1 personne

  8. J’ai un grand intérêt pour tout ce qui touche ou parle des religions.
    Ce film m’intéresse, j’espère le voir.
    Merci Frédéric, tu es passionnant lorsque tu nous parles de tes coups de cœur !
    Bon après midi, bisous.

    Aimé par 2 people

  9. C’est un film dont on a déjà parlé à la maison, très parlant pour nous à cause de l’Histoire qui a lié, bien avant mon mariage puis celui de mon fils, celle du Portugal et du Japon. Ironie du sort, sa belle-mère japonaise est liée d’amitié à une religieuse anglaise, et lui est devenu boudhiste!
    J’aimerais bien le voir, et comme tu le recommandes, si l’ai l’occasion, on ira!

    Aimé par 2 people

    1. quelle histoire ! c’est riche comme parcours de vie. C’est un très beau film sur un sujet qui ne peut que t’intéresser. Scorsese prend son temps 2h40.. quand même mais » Dieu » que c’est intéressant ! Bonne soirée Joëlle 🙂 Bises bretonnes pour toi !

      Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s