Musique : Julien Doré « & » – Agnès Obel « Citizen Of Glass » – Oasis « Be Here Now » Remastered

julien-dore-publie-aujourd-hui-son-nouvelJulien Doré nous revient avec « & » son troisième album studio, trois ans après l’énorme succès du disque et de la tournée « Love« . J’ai toujours apprécié le côté décalé de cet artiste. Le fait qu’il sorte d’une émission télé de M6, un télé crochet sans saveur n’enlève rien à son talent bien au contraire. « Love » était réussi, celui-ci est à mon sens encore meilleur, plus homogène tout du moins. Si vous avez aimé « Love » vous aimerez « & » à n’en pas douter. Parmi les titres forts « Coco Câline » ma préférée ou bien encore « Caresse« , « Mon écho » et le déjà très prisé « Le Lac« . Le succès va être une nouvelle fois au rendez vous pour celui qui fait désormais parti des meilleurs auteurs compositeurs, interprètes de sa génération. Ne boudons pas notre plaisir.
Ma note:♥♥♥♥♥/5.

arton27817

Pour Agnès Obel, « Citizen Of Glass » est aussi son troisième album studio. On y retrouve sa voix si caractéristique et des arrangements, des atmosphères très éthérés pour une formule qui est une nouvelle fois gagnante. On prend plaisir à l’écouter, comme la Bande originale d’un film mélancolique et aérien. Son écriture est d’ailleurs très cinématographique et ce dès ses débuts en 2010. Une musique qui nous emporte loin, idéal pour laisser vagabonder son âme. Une réussite. Ma note:♥♥♥♥♥/5.

dd95523b-ac31-4e5b-b64a-9ec8db6a6dbf_grandeCe 14 Octobre voyait un drôle d’évènement advenir et clore en beauté un chapitre de l’histoire du groupe anglais le plus populaire de ces 20 dernières années. Oasis, c’est l’histoire de deux frères aussi fantasques que doués, Noel Gallagher (compositeur de tous les titres) et Liam Gallagher (le chanteur et sa morgue arrogante célèbre entre toute). En deux albums, « Definitely Maybe » en 1994 et « What’s The Story Morning Glory » en 1996, Oasis est sur le toit du monde, propulsé à la vitesse grand v par des titres comme « Wonderwall » ou bien encore « Don’t Look Back In Anger » etc.. Rockstar adulé ou détesté c’est selon, mais une chose est sûr, en ce milieu des années 90, tout le monde parlent d’eux. Knebworth en août 1996 constitue l’acmé du groupe avec ces deux concerts sold out devant près de 250 000 personnes. En août 1997, « Be Here Now » est l’album le plus attendu, c’est leur troisième album et il doit confirmer qu’ils sont bien « le meilleur groupe du monde », phrase qu’il se plaisait à répéter à l’envie. Oui mais voilà, l’abus de drogue, les disputes incessantes, l’ego surdimensionné des deux frangins, tout cela mine l’enregistrement de ce qui sera pour beaucoup l’album de la démesure, de l’hybris. C’est aussi le premier album que j’ai acheté à sa sortie à l’âge de 15 ans, celui que j’écoutais sur ma chaîne hifi à fond pour faire trembler les murs.. 20 ans ont passé, les frères se sont séparés après une énième dispute à Paris pour le festival Rock En Seine en 2009, chacun d’entre eux suit son propre chemin mais l’enthousiasme autour du groupe lui ne c’est pas tari. Les lycéens de l’époque se sont mués en trentenaires à barbe et les frangins de se dire qu’une réédition des trois premiers albums du groupe accompagnée de bonus conséquents serait une bonne idée. Le projet « Chasing The Sun » nom donné à cette remasterisation des trois premiers albums des frères Gallagher prend fin avec cette ressortie. Vous l’aurez compris, l’écoute en bon trentenaire que je suis a un peu évolué mais le plaisir lui est intact. L’album n’est pas leur meilleur c’est un fait, mais les moustiques démos chantées par Noel Gallagher donnent une idée de ce qu’aurait pu être l’album avec tous ces si et ces si.. Les face B et autres raretés sont de mises, le packaging est chouette donnant à cette réédition un aspect incontournable pour tout bons amateurs de musique pop ou rock anglais. Trois CD et une furieuse envie de se réécouter ce qui a pu faire vibrer musicalement toute une jeunesse, ma jeunesse. J’ai eu la chance de voir le groupe en live en mars 2009 à Bercy à Paris le soir de mes 27 ans.. un des plus beaux jours de ma vie (cf. ma note de l’époque sur ce blog). « Be Here Now » c’est un mur, une cathédrale de sons de guitares, des refrains à rallonge et une morgue assénée et assumée. Dernier album entièrement composé par Noel Gallagher, il constitue à mon sens un pion essentiel dans l’histoire du groupe. Ma note:♥♥♥♥♥/5.
oasisOASIS_97_-BEHERENOW2.jpg
Publicités