Littérature Jeunesse : Christelle Dabos « La Passe Miroir, les fiancés de l’hiver » Tome 1 – « La Passe Miroir, les disparus du Clairdelune » Tome 2

GF-ReimpCouvPasseMiroir-T1_A65376.indd

L’Histoire : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Christelle Dabos est l’auteure de la saga fantastique « La Passe Miroir« . Elle a été lauréate du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama. Le premier tome a pour titre : « Les fiancés de l’Hiver« . J’ai été séduis par la couverture qui est une invitation à la découverte d’un univers riche et foisonnant. Le parcours de Christelle Dabos me touche également. Elle a souffert d’une grave maladie qui l’a amenée à repenser sa vie. L’écriture allait devenir l’élément central de cette dernière. Je trouve cela profondément juste. On écrit pas pour vendre forcément des millions de livres (certains le font néanmoins.. pas de noms je suis gentil), mais bien avant tout pour se faire plaisir et faire plaisir autour de soi. L’écriture est un viatique. On éprouve beaucoup de plaisir à lire « Les fiancés de l’Hiver« . Pour plusieurs raisons : l’originalité de l’univers bâti par Christelle Dabos, l’attachement ressenti pour son héroïne Ophélie (maladroite, timide, pas forcément très jolie mais éprise de liberté, sincère, courageuse..) modèle de maladresse enveloppée de persévérance. L’humour, l’intrigue, la puissance d’évocation de l’imaginaire de son auteure font de ce premier tome une franche réussite. Tout juste peut-on lui reprocher de mettre lentement en place son histoire, mais ensuite on se régale. Un univers où pointe la cruauté, l’illusion, le mensonge mais également l’amitié et l’amour.. Je ne vous dévoile rien de l’intrigue afin de vous laisser le plaisir intact de la découverte. Envoûtant. Ma note:♥♥♥♥♥/5. 

Ce document a ŽtŽ crŽŽ et certifiŽ chez IGS-CP, Charente (16)

L’Histoire : Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé? Et que signifient les mystérieuses disparitions des personnalités influentes à la cour? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Un second tome « La Passe Miroir, les disparus du Clairdelune » qui surpasse encore le premier, Christelle Dabos s’impose comme une auteure majeure du roman jeunesse. Pas de délai d’adaptation à l’univers ici, l’histoire est addictive et notre héroïne toujours aussi attachante. Une lecture récréative qui fait un bien fou. Je vous conseille vraiment « La Passe Miroir ». Une expérience de lecture et un univers foisonnant à souhait. Je n’ai plus qu’un seul souhait que le troisième tome sorte le plus tôt possible. A ranger dans les classiques du genre. Un coup de cœur.
Ma note:♥♥♥♥♥/5. 

Publicités