Cinéma : « Alice de l’autre côté du miroir »

221143.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx


 

L’Histoire : Les nouvelles aventures d’Alice et du Chapelier Fou. Alice replonge au pays des merveilles pour aider ses amis à combattre le Maître du Temps.
« Alice de l’autre côté du miroir » de James Bobin n’est autre que la suite du « Alice au pays des merveilles » de Tim Burton. Ce dernier produit d’ailleurs le nouveau film. Si vous avez aimé la folie des effets spéciaux du premier, vous ne pourrez qu’apprécier avec délectation ce nouveau long métrage qui enfonce encore le clou du côté des graphismes pour le moins colorés. On aime ou l’on déteste c’est au choix. Bouillie pixélisée pour certains, trip hallucinogène pour d’autres, l’ensemble ne laisse pas indifférent c’est indéniable. Le film est un échec aux Etats-Unis et un semi échec en France, un de plus pour ce pauvre Johnny Depp qui décidément ne s’en sort pas. Parce que disons le franchement, sa performance dans « Alice de l’autre côté du miroir » est elle aussi à double tranchant. Notre homme y cabotine en effet comme jamais, chaque grimace pesant des tonnes. Mais là encore, ni plus ni moins que dans le précédent, ou que la plupart des autres acteurs du long métrage, Mia Wasikowska en tête ainsi que la délirante reine coupeuse de tête interprétée par la toujours talentueuse Helena Bonham Carter. A ce titre, Sacha Baron Cohen en maître du temps est juste excellent. Si je devais faire le jeu des comparaisons je dirais d’Alice qu’elle est une attraction de type montagne russe chez Disney. L’ensemble va à cent à l’heure et les effets spéciaux nous en mettent pleins la vue. On en a pour son argent.. Alice n’est pas plus mauvais que les 90% de la production hollywoodienne actuelle, alors pourquoi cet échec ? Surenchère graphique, Johnny Depp en perdition, absence du nom de Tim Burton sur l’affiche.. La question reste entière et il faut probablement expliquer cela par une somme des trois éléments qui ont à n’en pas douter joué contre ce film. A l’heure du verdict sans appel du public, j’appelle à considérer ce film pour ce qu’il est : un pur divertissement Disney sans queue ni tête, gonflé aux effets spéciaux. Le pop corn est obligatoire pour la séance et tant pis pour les voisins chagrins.

Ma note:♥♥♥♥  /5.

ALICE THROUGH THE LOOKING GLASS

ALICE THROUGH THE LOOKING GLASS

ALICE THROUGH THE LOOKING GLASS

Publicités