Littérature : Anne Sophie Brasme « Respire »

147896352L’Histoire : Charlène est une enfant comme les autres, qui vit sans trop se poser de questions, prend ce qu’on lui donne et ne demande rien. Elle habite un immense appartement à Paris avec ses parents, pas très aimants ni très amoureux. Charlène souffre : elle est asthmatique, se sent incomprise, mal aimée. Avec l’entrée au collège commencent de longs mois difficiles, de solitude et d’attente. Jusqu’à l’arrivée de Sarah, brillante, magnétique. Une amitié naît, qui pour Charlène est un don inespéré de la vie, un émerveillement. Avant les petites déceptions, les souffrances, la passion puis le désespoir.

Anne-Sophie Brasme signe avec « Respire » un premier roman envoûtant sur la dépendance psychique vis à vis de l’autre. Le sentiment d’amitié « amoureuse » est ici parfaitement décrit, tout comme la lente descente aux enfers de l’héroïne confrontée à une autre adolescente qui elle est manipulatrice. On est saisit par la justesse des mots dépeignant l’adolescence, la découverte d’aspiration nouvelle, la sensation d’absolue et de transgression de l’interdit. L’auteure est une jeune fille de 17 ans, cela se ressent dans le style d’écriture employé ici, mais loin d’être une gêne, cet aspect nous donne au contraire la sensation d’une vérité qui affleure au plus près des mots choisis. L’ensemble se lit comme une tragédie grecque se dessinant peu à peu sous nos yeux. Même si l’issue du livre ne fait aucun doute puisque dès les premières pages l’on connaît la fin tragique de l’histoire, il est impossible de lâcher le livre. J’ai été profondément touché par ce livre et sa sincérité lisible jusque dans les petites maladresses du style qui font le charme de cette plongée angoissante dans les affres de l’adolescence. Ma note:♥♥♥♥♥/5.

Publicités