Cinéma : « Jupiter, le destin de l’univers » des Wachowski


434735
L’Histoire :
Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais enchaîne les coups durs et n’a d’autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n’est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l’attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d’un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l’équilibre du cosmos…

« Jupiter, le destin de l’univers » est le nom du dernier projet en date des frères Wachowski. Il est sorti mercredi dans un anonymat presque complet alors qu’il s’agit pourtant là d’un retour aux sources pour les créateurs de Matrix. Échaudé par les errances de leur dernier long métrage, le public doit-il croire en une planche de salut pour eux, doit-il se jeter corps et âmes dans des files d’attentes interminables pour le voir ? Ma réponse va s’avérer plus nuancée que pour le désastreux « Cloud Atlas ». Parlons tout d’abord du casting. Channing Tatum est à l’aise dans son rôle, je suis beaucoup plus sceptique sur le choix de l’actrice Mila Kunis qui fait ce qu’elle peut pour paraître crédible mais qui moi, et j’en suis le premier désolé, me file un sacré mal de crâne tant son jeu est indigeste. Elle est avec le scénario famélique du film, le point faible essentiel de « Jupiter.. ». Les rebondissements ne manquent pas mais soyons honnêtes, ils sont vraiment trop prévisibles. L’ensemble manque de profondeur et l’on ressent parfaitement que les contraintes du format cinéma (2h de durée pas plus) ont été difficile à assumer, et nous de nous demander ce que cela pourrait donner en série pour la télévision. Vous l’aurez compris, il manque un supplément d’âme à ce blockbuster où tout n’est pourtant pas à jeter. A commencer par les effets spéciaux et la capacité toujours aussi bluffante qu’ont les Wachowski à construire des univers insensés. Les séquences d’action sont rondement menées et nous scotchent littéralement à notre fauteuil, mais les faiblesses énumérées ci-dessus me semblent rédhibitoires et empêchent ce film de sortir de l’ornière de l’honnête divertissement qu’il est.

Ma note:3 /5.

172029.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 362346.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 524472.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités