Cinéma : « Maléfique »


160545
L’Histoire :
Maléfique est une belle jeune femme au coeur pur qui mène une  vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son coeur pur en un coeur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…

Suite au succès conséquent en 2012 de « Blanche neige et le chasseur » avec au casting la sublime Kristen Stewart et la non moins jolie Charlize Theron, Disney a mesuré tout le potentiel qu’il y avait à faire une relecture plus moderne, plus « adulte » de ses œuvres au cinéma. Le travail de lifting est cette fois tombé sur l’histoire de « La Belle au bois dormant » et de son personnage de la méchante par excellence, la bien nommée : Maléfique. Pour l’incarner, le choix c’est porté sur la co-productrice du film (ça aide..) Angelina Jolie. Celle-ci nous livre une prestation de tout premier ordre tant sa beauté glaciale colle parfaitement au rôle de « Maléfique ». C’est simple, elle est juste parfaite et troublante de ressemblance avec son auguste aïeule de presque 60 ans.. L’ambiance, les décors sont féeriques à souhait, à tel point que certaines images semblent tout droit sorties d’une sorte de mixe entre « Le magicien d’Oz » et « Le Seigneur des Anneaux ». Ceci étant dit, j’ai pour ma part regretté que les personnages secondaires soient aussi peu travaillés. On reste franchement sur notre faim quant au rôle donné à Elle Fanning en princesse Aurore. Une Elle Fanning que j’ai senti plus à l’aise dans d’autres productions. Je l’ai trouvé ici plutôt « grimaçante » avec ce sourire niais au possible collé aux lèvres. Alors certes le film demandait à ce qu’il y ait le pendant « gentille » de la « méchante ».. Maléfique, mais là désolé trop c’est trop. Reste donc à voir ce long métrage, pour ce qu’il est, une œuvre familiale qui plaira aux enfants et aux plus grands qui ont su conserver une part d’enfance en eux. Angelina Jolie à elle seule, ainsi que la maestria des décors et autres effets spéciaux, suffisent à emporter nos faveurs. Le carton aux USA le prouve, Disney semble avoir trouvé la bonne recette, reste à savoir si contrairement à l’œuvre originelle l’on se souviendra encore de ce film dans 60 ans..  Ma note:4/5.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19544147&cfilm=201429.html

197673.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx 235747.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx21057538_20131113180906739.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités