Musique : Coldplay « Ghost Stories » – Oasis « Definitely Maybe »


MilaBlueWingF 2
Jolie surprise que ce sixième album studio de Coldplay, groupe que l’on ne présente plus. Souvent comparé à U2, on peut dire que pour une fois ils n’ont pas démérité en nous livrant ici un disque apaisé, très fleur bleu avec pour l’essentiel des titres ayant pour toile de fond la rupture très médiatique de Chris Martin avec Gwyneth Paltrow.. (pleurons braves gens) Les mélodies restent en tête, c’est frais et agréable à l’écoute, alors oui on atteint pas encore ici des sommets d’originalité mais c’est tout de même beaucoup moins gonflant (osons le dire) que leur précédent effort « Mylo Xyloto » qui touchait le fond avec une pop si sucrée et des collaborations improbables (cf. Rihanna). Alors oui, la voix de Chris Martin n’égalera jamais celle de Bono, mais force est de reconnaître que les neuf titres qui composent « Ghost Stories » ont de l’allure. Le carton est une nouvelle fois assuré. Ma note:4/5.

http://www.youtube.com/watch?v=BQeMxWjpr-Y

Definitely Maybe (Deluxe Edition) [Remastered] 1oasis_casebound_book_render_350Oasis et la nonchalance des frères Gallagher, l’attitude de Liam Gallagher, instinctif, animal rock’n roll circus s’il en est et l’esprit réfléchi du songwriter Noel Gallagher, tête pensante et véritable gourou du groupe de Manchester. C’est de cette formidable alchimie qu’a pu émerger au milieu des années 90, un groupe et des disques de cette ampleur. Sur les cendres encore chaudes d’un Kurt Cobain ayant choisi de tirer sa révérence trop tôt, Oasis chante l’hymne d’une génération « Live Forever », tout un programme. Sexes, drogues, déclarations tapageuses, attitude de lads made in Manchester avec cet accent à couper au couteau de l’inimitable Liam Gallagher. Aujourd’hui, nous fêtons les 20 ans déjà de ce disque « Definitely Maybe » qui a marqué toute une époque en devenant le disque culte d’Oasis, son plus rock’n roll sans aucun doute. L’édition remastérisé qui sort ces jours-ci comprend 3 disques : le premier est le LP, le second et le troisième contiennent pour leurs parts des faces B et des versions lives inédites. Le packaging est soigné, les photos très chouettes et l’ensemble se doit d’être présent dans la discothèque de tout amateur rock qui se respecte. Les compostions de Noel Gallagher à cette période de sa vie sont parmi les meilleures qu’il n’aura jamais écrite et l’on ne peut qu’être impressionné par la qualité intrinsèque des morceaux qui dénote un sens unique de la mélodie. A présent séparé, l’hydre d’Oasis ne semblant pas encore prêt à enterrer la hache de guerre, il nous reste alors, malgré tout, ce disque comme témoignage d’un âge d’or béni du rock anglais. Ma note:5/5.

tumblr_lmf1ywUF6z1qfvq2so1_500

Publicités