Cinéma : « Mud » de Jeff Nichols


AFFICHE1
L’Histoire :
Ellis et Neckbone, 14 ans, découvrent lors d’une de leurs escapades quotidiennes, un homme réfugié sur une île au milieu du Mississipi. C’est Mud : un serpent tatoué sur le bras, un flingue et une chemise porte-bonheur. Mud, c’est aussi un homme qui croit en l’amour, une croyance à laquelle Ellis a désespérément besoin de se raccrocher pour tenter d’oublier les tensions quotidiennes entre ses parents. Très vite, Mud met les deux adolescents à contribution pour réparer un bateau qui lui permettra de quitter l’île. Difficile cependant pour les garçons de déceler le vrai du faux dans les paroles de Mud. A-t-il vraiment tué un homme, est-il poursuivi par la justice, par des chasseurs de primes ? Et qui est donc cette fille mystérieuse qui vient de débarquer dans leur petite ville de l’Arkansas ?

« Mud » est le troisième long métrage du réalisateur américain Jeff Nichols. Ce dernier s’est notamment fait connaître grâce à son précédent film « Take Shelter » qui n’avait pas laissé insensible la critique, moi y compris. Il réussit un nouveau tour de force en filmant le fleuve Mississipi comme peut l’on fait avant lui. S’appuyant sur un Matthew McConaughey au sommet et sur un duo d’acteurs adolescents d’une grande fraîcheur, Jeff Nichols nous entraîne dans cette histoire sans coup férir malgré une certaine tendance à la lenteur dans la forme qui ne va pas sans provoquer quelques longueurs qui ne sont néanmoins pas handicapantes tant l’âme de ce film est belle, profonde, énigmatique. Sombre, intemporel car sonnant d’ors et déjà comme un classique, c’est avec un réel plaisir que nous attendons le dénouement d’un ensemble pas révolutionnaire mais suffisamment maîtrisé et abouti pour nous procurer à nouveau un réel plaisir de cinéma. A découvrir dans vos salles préférées. Ma note :4/5.

20090463.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMud

Publicités