Cinéma : « Jason Bourne, l’héritage »

L’Histoire : On croyait tout connaître de l’histoire de Jason Bourne et de son passé d’agent tueur malgré lui. Mais l’essentiel restait à découvrir. Le programme Treadstone dont Jason était le cobaye n’était que la partie émergée d’une conspiration plus ténébreuse, ourdie par d’autres branches du gouvernement et mettant en jeu d’autres agences de renseignement, d’autres programmes militaires, d’autres laboratoires secrets..

Y a-t-il une vie après Matt Damon alias Jason Bourne dans la trilogie d’espionnage du même nom ? Jeremy Renner a eu la lourde tâche de succéder à la star qui il faut bien le reconnaître avait donné une certaine épaisseur à son personnage. Charismatique ? non à l’évidence, crédible ? oui sans hésitation, Renner s’est donné les moyens de ses ambitions, s’il n’a pas l’aura du précédent acteur, il ne manque néanmoins pas à sa tâche qui est celle de conduire ce film honnête sous tout rapport, sorte de produit banal à gros budget avec deux ou trois grosses séquences d’actions sensées calmer les ardeurs d’un public friand de ce type d’invraisemblances. Car de la vraisemblance ici vous n’en trouverez point, tout est toc et tout sonne toc du début à la fin. On voit ainsi s’égrener les scènes où Renner et Rachel Weisz tente de s’élever contre cet énième complot made in CIA (je ne vous dévoile rien ici puisqu’on devine dès le début qui est le « méchant » de service). Un rythme soutenu qui plaira peut-être  aux aficionados du film d’espionnage à la sauce Mission Impossible et autre fantaisies de ce style mais qui laissera sur sa faim ce qui auront vu en Thomas Alfredson et son sublime « La taupe » bien plus de cinéma que dans ces 2h15 un peu vaine de cinoche pop corn faiblard. Sans originalité aucune, le réalisateur ne fait ici qu’énumérer les clichés éculés du genre. La longue séquence finale fait ainsi pschitt suscitant davantage les sourires goguenards que la peur. Au final, on reste sur sa faim et on en demande plus pour la suite qui ne manquera pas de survenir. Ma note :♥♥♥    /5.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19349726&cfilm=134373.html

6 réflexions sur “Cinéma : « Jason Bourne, l’héritage »

  1. Je dois admettre que j’ai seulement vu le premier film de la série, que j’avais trouvé comme toi propice à la consommation de popcorn et sans plus.

    Je suis encore surpris de voir chez le libraire de « nouveaux livres » de Robert Ludlum, qui bien que mort depuis plus de 10 ans, semble avoir laissé un amas de notes comme source d’inspiration. Serait-ce le Notorious B.I.G. du monde littéraire?

    J'aime

    1. Salut longeyesamurai ! ce que tu dis est juste mais à t’ont le droit de publier encore des livres que l’auteur n’a apparemment pas souhaité mettre en valeur parce que peut-être il ne les jugeait pas assez bons. Aujourd’hui, on publie même des livres inachevés d’auteurs morts pour se faire du fric, ça pose question. Passe une bonne semaine, @plus tard sur wordpress et merci de ton passage toujours fidèle ici ! 🙂 The Dude.

      J'aime

  2. I was just seeking this info for a while. After 6 hours of continuous Googleing, at last I got it in your website. I wonder what is the lack of Google strategy that don’t rank this type of informative sites in top of the list. Normally the top sites are full of garbage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s