Littérature : Jesse Kellerman « Les visages »

Des nouvelles de Maurice G Dantec à présent. L’on en sait un peu plus sur le prochain ouvrage du maître de la SF, il s’agira ni plus ni moins que de la suite de l’excellent « Babylon Babies » avec pour titre « Satellite Sisters ». Ce dernier sortira le 23 août 2012 aux éditions Ring et sera disponible dans toutes les bonnes librairies francophones. Une tournée promotionnelle en France est programmée (télévision, radio, presse papier) ainsi qu’une tournée de dédicaces en 2012 dans plusieurs villes. Qu’on se le dise, après cinq années d’absence sur le territoire français, Maurice Dantec sera plus que jamais présent en 2012 et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre. Qui sait peut-être aurais je la chance de rencontrer le maître du roman noir et du cyber punk dans l’une de ces nombreuses librairies visitées. Plus d’infos à partir du 6 juin prochain sur le tout nouveau site des éditions Ring.

Lorsqu’Ethan Muller, propriétaire d’une galerie, met la main sur une série de dessins d’une qualité exceptionnelle, il sait qu’il va enfin pouvoir se faire un nom dans l’univers impitoyable des marchands d’art. Leur mystérieux auteur, Victor Cracke, a disparu corps et âme après avoir vécu reclus près de quarante ans dans un appartement miteux de New York. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c’est le travail d’un génie. La mécanique se dérègle le jour où un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes, des années plus tôt, d’un mystérieux tueur en série. Ethan se lance alors dans une enquête qui va bientôt virer à l’obsession.

Jesse Kellerman est l’auteur de « Les visages », un thriller captivant qui constitue ici son premier roman. Nulle envie de vous dévoiler les dessous d’une histoire bien emmenée, je pourrais seulement ajouter que je situerais Kellerman à mi chemin entre Harlan Coben et R.J. Ellory. Bien meilleur que le premier mais encore en dessous du second, Kellerman réussit tout de même l’essai grâce notamment à une galerie de personnages des plus savoureuses. Les intrigues s’entrecroisent avec délice tandis que l’on se surprend à en dévorer les pages. Tous les ingrédients du thriller sont réunis même si je regrette pour le traitement d’un tel sujet, la pointe de noirceur d’un R.J.Ellory.

Ma note :4/5.

Publicités