Réflexions, cinéma, musique, littérature, l’univers « Dudesque »

Littérature :

Syngué Sabour : Pierre de patience

En 2008, Atiq Rahimi obtenait le prix Goncourt pour son livre « Syngué Sabour, Pierre de patience ». Ayant toujours adopter une certaine défiance vis à vis de ses prix donnés dans des circonstances et pour des raisons assez troubles à certains écrivain(e)s alors que d’autres, en véritables pestiférés, restent désespérément ignorés de ce petit microcosme, c’est avec curiosité que j’ai souhaité me confronter à ce texte. L’histoire est la suivante : une femme veille son mari très grièvement blessé lors d’affrontements qui ont lieu en Afghanistan. Mais, ce récit pourrait tout aussi bien se dérouler en Palestine ou dans tout États musulmans souffrant de la guerre. L’homme ne se réveille pas, il est immobile, seule sa respiration indique qu’il est encore vivant. Atiq Rahimi souhaite ici aborder de front la condition de la femme dans les pays musulmans. La guerre n’est ainsi que le prétexte, la toile de fond d’un autre combat, se livrant cette fois-ci, au coeur de chaque famille, entre hommes et femmes. C’est parce que son mari ne se réveille pas que cette femme commence peu à peu à parler, à livrer ce qu’elle avait enfoui pendant trop longtemps. Elle se confesse à l’oreille de cet homme, de ce mari qui pour elle n’est qu’un étranger. Les mots sont parfois crus mais ils sonnent toujours justes. On découvre par la bouche de cette femme, le quotidien de toutes celles qui sont écrasées par le carcan de la foi musulmane, la violence et l’absurdité des mollahs, des hommes, leur hypocrisie aussi. Une société baignant dans la violence et l’aveuglement d’une foi les poussant chaque jour un peu plus dans l’abîme. Il existe assez peu de livres qui à ma connaissance, abordent aussi bien cette question de la condition de la femme dans des pays musulmans enferrés dans des conflits et des traditions d’un autre âge. Le fait qu’il soit écrit par un écrivain afghan ne donne qu’encore plus de véracité et de poids à ce roman en forme de témoignage qui porte en lui le message de ces femmes opprimées au nom de la foi musulmane et de son livre sacré, le coran.
Ma note:♥♥♥♥ /5.
Ps: Il est entendu que bien des femmes souffrent de violences, d’actes intolérables et barbares commis au coeur même de nos sociétés occidentales. Malgré tout, nous possédons tout de même une justice qui, malgré sa trop grande clémence à mon goût pour ce qui à trait à ces affaires, sanctionne et condamne ! La différence entre nos pays occidentaux et ces pays musulmans où la charia est de mise, c’est que dans ces derniers la condamnation de tels actes commis à l’encontre des femmes est inexistante et non à venu. On y encourage même les violences, les vexations et la ségrégation à l’égard des femmes. Les fondamentalistes instrumentalisent le Coran et s’appuie sur lui pour justifier la lapidation et les violences de toutes sortes commises à l’encontre des femmes. C’est en ce sens que le texte d’Atiq Rahimi est fondamental et singulier. Un homme, un musulman, prend la plume et imagine le calvaire enduré par ces femmes au nom d’Allah…

Dieu se cache sous les traits d'un enfant : Homélies de Noël

Autre très bel ouvrage, dans un registre plus spirituel, celui de Benoît XVI, qui n’était alors que connu que sous le nom du cardinal Ratzinger. « Dieu se cache sous les traits d’un enfant » regroupe différentes homélies prononcées depuis près de 40 ans par notre Saint-Père. Comme à son habitude, la rigueur intellectuelle, la maîtrise des sujets les plus épineux rendus soudain compréhensibles à qui veut bien se donner la peine d’aller au delà des basses attaques dont est victime de façon régulière notre Saint Père. Nos « Laïcards » s’en donnent  à coeur joie en ne reculant devant aucune vilénie, tout est bon pour ceux qui se croit toujours en 1905 au moment de la loi de séparation de l’Église et de l’État. Grand bien leur fasse, je garde foi en notre Seigneur et prie pour que ces attaques n’atteignent pas trop notre Saint-Père ! Les textes de « Dieu se cache sous les traits d’un enfant » sont autant d’étoiles dans la nuit. Je retiens tout particulièrement ces mots de Benoît XVI : »La mort de l’humilité est la véritable raison de notre incapacité à croire et, ainsi, le mal de notre époque. » Pour Saint Augustin « (…) l’humilité était le noyau du mystère du Christ. » Je ne peux que vous invitez, que vous soyez croyant ou non, à vous plonger dans cet ouvrage !

Cinéma-DVD :

L’événement DVD de ce mois de mars, c’est bien évidement la sortie de « THIS IS IT » le film sur les répétitions du spectacle que devait donner The king of Pop à Londres. Un objet d’ors et déjà culte pour tous les fans de Michael Jackson. Ce film a été chroniqué ici lors de sa sortie au cinéma et je ne peux qu’encourager ceux qui ne l’ont pas encore vu à acquérir ce « This is it » en tout point remarquable. De très nombreux produits dérivés de Michael Jackson sont sortis. Je trouve personnellement les t-shirt du king of Pop avec le logo de This is it très chouettes. Juste indispensable !
Ma note:♥♥♥♥♥/5.

« Les chèvres du Pentagone » avec George Clooney, Ewan Mc Gregor, Jeff Bridges, Kevin Spacey.
Sortie le 10/03/10
Doté d’un casting impressionnant, j’étais particulièrement curieux de voir ce que pouvait donner ce film au titre fort sympathique. Si vous avez besoin de rire, de vous détendre en laissant votre cerveau tranquillement en « stand by » alors ce film à l’humour très inspiré par les frangins Coen est pour vous ami(e)s de vox ! Les points forts du film résident incontestablement dans la présence d’un Clooney idéalement bête dans le rôle d’un soldat aux pouvoirs paranormaux et puis on ne peut que souligner une nouvelle fois l’immense talent de Jeff Bridges énorme dans son rôle de chef « peace and love » avec colliers de fleurs et guitare folk. Un film sans prétention qui fonctionne tout de même grâce à quelques séquences hilarantes de bêtise. Il ne dure qu’1h30 mais c’est amplement suffisant pour découvrir cette bande de loosers formant une unité de l’armée US très « spéciale ». Le pire c’est que certaines séquences sont directement inspirées de faits réels concernant la CIA et l’US ARMY. On passe un bon moment, ce n’est certes pas La comédie ultime, mais je vous le conseille tout de même, rien que pour le numéro de Jeff Bridges (Le Dude forever).
Ma Note:♥♥♥  /5.

Edito cinéma du Dude :

Le piratage est sans cesse montré du doigt par toute une ribambelle de producteurs, réalisateurs et exploitants de salles de cinéma qui n’ont de cesse de marteler le discours suivant : « Si vous piratez, vous empêcherez à terme l’éclosion de projets cinéma originaux… » Et bien moi mes ami(e)s je vous apporte la preuve que le piratage à bon dos. Cette semaine sortait sur nos écrans un navet à gros budget et un film salué par toute la critique mais au tout petit budget. Pour ce premier nous retrouvons donc un casting d’enfer avec Marion Cotillard, Daniel Day Lewis etPenelope Cruz dans un film malheureusement pour eux, totalement raté et donc par la même massacré par la critique. Pour le second, on célèbre des inrocks à télérama, la magnifique performance de Jeff Bridges (Le Dude ultime, véritable Dieu vivant du panthéon Dudesque) en loser ultime de la country. « Nine » et ses stars sans film contre « Crazy Heart » et l’immense Jeff Bridges. Quelle ne fût pas ma stupéfaction de découvrir qu’en Bretagne, seul le Gaumont de Rennes a eu le courage et l’intelligence de distribuer le film « Crazy heart » pendant que l’affreux navet « Nine » occupe les écrans de mon cinéville et autre complexe CGR de Lorient. Je n’ai qu’une seule chose à dire, continuer ainsi à prendre en otage le public cinéphile, continuer à vendre du navet à 8.50 euro la place mais ne vous étonnez pas en contrepartie que le cinéphile exigeant ne puisse assouvir sa soif de film de qualité qu’en téléchargeant son film sur internet !

Je pourrais multiplier les exemples de ces films excellents qui souffrent d’un manque d’audace honteux des exploitants de salle. Le film de l’année 2009 selon moi, à savoir « Morse », n’était sortis à l’époque que dans quatre salles… J’en profite pour préciser que Jeff Bridges était nominé dans la catégorie « meilleur acteur » aux Oscars pour sa performance dans « Crazy Heart. » Quel bonheur en ce matin du lundi 8 mars d’apprendre la victoire de notre Dude à tous, Jeff Bridges, élu meilleur acteur masculin aux oscars 2010 pour son rôle de chanteur country looser dans « Crazy Heart ». Bravo à toi Jeff, t’es le king man ! The Dude forever !
Rien que d’imaginer la tête de mes ami(e)s exploitant les salles de cinéma de Lorient, je jubile « comment allons nous faire pour réparer notre cruelle erreur, à savoir la non distribution dans nos salles du film du meilleur acteur masculin de l’année. » Continuez ainsi à ne pas diffuser les films de cinéphile, les vrais films de cinéma pour privilégier vos navets, mais ne venez pas pleurer ensuite face au piratage parce que vous êtes responsables de cette situation !
Pour les chanceux qui pourront voir ce film, courrez-y !

La Superbe - Edition Standard 2CD

Musique :
Juste avant la joie de voir Jeff Bridges triompher aux Oscars, c’est un autre de mes chouchous, l’immense Benjamin Biolay, défendu et chroniqué à chaque album sur ce blog, qui a remporté la victoire de la musique pour son album au nom éponyme « La Superbe ». Biolay est aussi l’artiste interprète masculin de l’année. Un grand bravo à lui, c’est amplement mérité parce que t’es un crack ! Je rêve de le voir live. Autre moment apprécié lors de ces victoires de la musique, la performance d’un calogero égale à lui-même, c’est à dire mauvais. Sa chanson fût un supplice qui fit même aboyer ma petite malzenn, pauvre petite chienne elle ne comprenait pas la raison de cette soudaine douleur auditive. Par chance grâce à la télécommande, j’ai pu couper le son… ouf. Je n’insiste pas sur le ridicule prix de la chanson de l’année… choisir Coeur de pirate plutôt que Benjamin Biolay révèle qu’il est indispensable pour beaucoup d’envisager l’achat d’un équipement auditif approprié.

L’anniversaire du Dude :

Quel plus beau cadeau pouvais-je espérer en ceJeudi 4 Mars, jour de mon vingt huitième anniversaire, que ce cri du coeur d’une mère pour celui qui restera à jamais la chair de sa chair. Ces mots ont jailli et se sont incarnés dans ce message d’amour et d’espérance qu’elle m’a adressé, autant de mots fondamentaux qui forment je l’espère la pierre angulaire de ce blog. Être bercé et nourri par cet amour, celui d’une mère pour son fils est une grâce ! Certaines représentations de la Vierge à l’enfant sont
à mon sens les seules images capable de retranscrire ce qui se lit dans le regard d’une mère pour son fils, et d’un fils pour sa mère. Cet agape, ce don gratuit de l’amour de celle qui me mit au monde en ce 4 mars 1982, est ma plus grande richesse sur cette terre. Elle est de celle qui n’ont pas de prix et elle me permet de mesurer l’incroyable puissance d’un amour qui peut renverser les montagnes. La foi et l’espérance qui m’anime, je la puise à cette source qui m’a permis dès mes tous premiers pas d’appréhender, inconsciemment puis consciemment, l’amour de Dieu notre père pour ses enfants !


« Vis lentement, Vis librement, Vis tendrement, Vis pleinement, Vis intensément, Vis légèrement, Vis passionnément, Vis religieusement, Vis drôlement…
Vis sans douleur, Vis sans rancœur, Vis sans aigreur, Vis avec couleur, Vis avec bonheur, Vis avec ton coeur…
Vis dans la joie, Vis dans ta foi, Vis pour moi, Vis pour toi. »
Ta maman qui t’aime.

Réflexions :

Il est parfois nécessaire de s’élever avec force afin de ne pas rester stoïque dans la tempête qui vous frappe de pleins fouet. L’émotion et la colère m’ont envahit lorsque j’ai appris qu’à nouveau des fondamentalistes de cette religion de « paix » qu’est l’Islam… ont massacré des femmes et des enfants qui ont le malheur il est vrai d’être chrétiens… Nous sommes dans le centre du pays, tout près de Jos la capitale de l’État du plateau. N’écoutant que leur courage légendaire, les nazi-slamistes ont attaqué des beroms chrétiens sans défense. Certes la dimension religieuse n’est pas le seul facteur pouvant expliquer l’horreur, mais tout de même il me faut signifier ici mon courroux face à cette  terreur islamiste que subisse nombre de chrétiens dans des pays à majorité musulmane. Ici le Nigeria mais n’oublions pas les massacres perpétrés par les musulmans fondamentalistes à l’égard des minorités chrétiennes en Indonésie, en Thaïlande…
Le fait d’être chrétien signifie à plus ou moins brève échéance la mort dans de nombreux pays musulmans où la liberté de culte n’est qu’une vaste fumisterie ! Jusqu’à quand nos pays de civilisation judéo-chrétiennes accepteront-ils cet état de fait, jusqu’à quand nous contenterons nous, par la voix de nos lâches représentants, de seulement condamner sans réagir, sans demander de contrepartie, en exigeant par exemple que les chrétiens soient traités dans ces pays comme le sont les musulmans dans nos pays occidentaux. Je rappelle pour mémoire que les États du Nord du Nigeria ont instauré la charia en 2000.
Plus que jamais je pense qu’il est essentiel pour nous chrétiens de nous unir face à ces crimes abominables perpétrés par des barbares qui tuent au nom de Dieu. Je n’ai pas peur d’aborder ce qui peut paraître tabou. L’islam est à mes yeux la seule religion qui au XXIème siècle tue  au nom de la foi, c’est La réalité qu’il n’est pas bon d’exprimer, sous peine d’être taxé d’islamophobe. Je dénie à quiconque le droit de m’imposer ce que je dois penser sur ces questions. Un groupe de vox dont je préfère taire le nom  est venu ici sur ce blog pour me dire que je « pensais mal. » Le fait d’exprimer librement et avec tolérance ma foi chrétienne en a semble t’il gêné certains.
Soit, je pense mal, mais alors pourquoi cette sois-disant religion de l’amour professe  et tolère la lapidation des femmes, l’excision, la burqa, l’avilissement de la femme traité moins qu’un animal, pourquoi cette religion est la seule a pratiqué le terrorisme, le djihad au nom de la foi, pourquoi cette religion est la seule à ne pas respecter la liberté de culte dans les pays où elle est dominante ?

Je suis chrétien, catholique et je ne compte pas faire partie de ces relaps reniant Dieu pour avoir une tranquillité provisoire auprès de vos ami(e)s ! Je vais continuer plus que jamais à exprimer mes convictions les plus profondes, mon soutien indéfectible à notre Saint-Père Benoît XVI, ma foi en ce Verbe qui s’est fait chair, en ce Dieu qui se cache à chaque noël sous les traits d’un enfant !
Je ne peux m’empêcher pour clore ce texte de citer le Saint-Père qui dans une homélie de Noël 1978, alors qu’il n’était encore connu que sous le nom de Joseph Ratzinger, écrivait ceci :
« Nous nous sommes fais une telle idée de la tolérance et du pluralisme que de croire à une vérité vraiment révélée passe pour être une atteinte à la tolérance. »


Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

2 réflexions sur “Réflexions, cinéma, musique, littérature, l’univers « Dudesque »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s