Sélection Musique du Dude : BO « The Big Lebowski » – Sheller « Live » – Radiohead « In rainbows »

Big lebowsky 2

Il fallait que je le fasse, écrire une note sur la bande originale de ce film culte « The big lebowski ». Le film des frères Coen.L’histoire, vous la connaissez tous, mais The dude nous avait concocté pour ce film une « fucking » bo (il faudrait un jour s’amuser à compter le nombre de « fuck », « fucking » prononcé par The dude dans le film en version originale) alors juste pour le plaisir séquence nostalgie avec Dylan, les Rolling Stones, Creedence Clearwater et nos indémodables (si si…) Gipsy Kings, la bo est vraiment cool, alors si vous ne l’avez pas encore, elle doit bien se trouver chez tous les bons disquaires ou alors sur internet…, je vous la recommande vivement, idéale pour accompagner le « white russian » quotidien que tout amateur du dude se doit d’ingurgiter histoire d’avoir les idées presque claires; et puis si on veut ne plus avoir les idées claires du tout (ce qui est mon cas à l’heure ou j’écris cette note…) limiter les glaçons dans le shaker, le lait et augmenter la dose de vous savez quoi.« The big lebowski » c’est plus qu’un film, c’est une façon de vivre, une philosophie (si si…je sais qu’Inuit66 ne me contredira pas). Rendez vous tous l’année prochaine pour la « lebowski fest » tous les détails sur : http://lebowskifest.com/default.asp. Et puis en ces temps moroses, cela fait du bien d’imaginer le dude, avec walter au bowling, avec quelques bières…, tranquilles, jésus qui chambre en survêtement rose avec des pompes incroyables « nobody f… with the Jesus ! » , le monde peut bien s’écrouler, eux ils sont là, le dude est là, l’homme le plus cool que la terre est jamais enfantée, le californien ultime, j’ose le dire un modèle pour les générations futures de « mini-dudes ». « I am the Dude, so that’s what you call me, that or « His dudeness » or « Duder » or « El Dudo » if you want to make short. »

Le Quatour Stevens: Live

Le Quatuor Stevens live » William Sheller (Octobre 2007)

La pochette sobre en noir et blanc représente parfaitement l’univers de Sheller, cet artiste unique dans le paysage musical français. Son dernier album studio « épures » était déjà très réussit, ce live ne fait que confirmer l’immense talent de ce musicien mélomane, au sens de la mélodie si évident. William Sheller est un des rares chanteurs français à avoir construit son répertoire sur la base d’une formation classique exceptionnelle. Du classique au rock, sheller a touché à tous les styles. Cet album live a été enregistré au Carré magique de Lannion en décembre 2005 lors de sa dernière tournée. L’artiste fêtait cette année là ces 30 ans de carrière, et ce live est l’occasion de se remémorer les classiques « shelleriens », ou pour les néophytes de découvrir l’oeuvre de l’artiste. La prise de son est incroyable et l’on sent toute l’émotion dégagée lors de ce concert. La voix de Sheller est parfaite, rappelant celle des albums (sa voix n’a pas bougé en trente ans de carrière), la formule piano-voix-quatuor fonctionne à merveille. En tout vingt chansons et deux instrumentaux : « Toutes les choses qu’on lui donne », « Maman est folle », « Les mots qui viennent tout bas », « Simplement », « Cuir de Russie », « Le carnet à spirale », « Nicolas », « Les filles de l’aurore », « Mon hôtel », « To You », « A l’après-minuit », « Le capitaine », « Les orgueilleuses », « J’cours tout seul », « Les machines absurdes », « A franchement parler », « Un homme heureux », « Dans un vieux rock’n’roll » , « Chanson d’automne », « Babayaga » et « Un archet sur mes veines ».  Pour plus d’informations http://www.universheller.net/ Note:*****/5.


In Rainbows

Une nouvelle fois Radiohead est en avance sur son temps. En choisissant de mettre leur nouvel album en téléchargement sur leur site avec un prix libre, ils ont ouvert une brèche dans laquelle je l’espère de nombreux groupes vont s’engouffrer (à commencé par Oasis, on en parle sur le net). Bref ce choix du prix libre est courageux (on ne cherche pas à criminaliser l’internaute qui télécharge de temps en temps un album) et en plus très astucieux puisqu’il va permettre d’élargir la base des gens qui auront accès à la musique de Radiohead. Le but ici est très clair, attirer le maximum de personnes dans les concerts qui sont la principale source de profit dans la musique aujourd’hui (du moins pour ce qui savent jouer et chanter en live, on ne donnera pas de nom…). Cette initiative de Radiohead ne fait que renforcer mon estime du groupe. Maintenant parlons du contenu de l’album, si la valeur marchande du produit peut se discuter, sa valeur sur le plan artistique ne fera pas de débat, c’est un très grand album de Radiohead. Son titre est « In rainbows » et il se compose de 10 titres. Encore une fois, le perfectionnisme de Radiohead ne peut que laisser pantois (et c’est là que l’on se rend compte de la pauvreté de l’industrie musicale actuelle, à mon avis il faudrait plutôt chercher de ce côté là les raisons de l’effondrement du marché), à n’en pas douter les petits gars d’Oxford vont attirer du monde pour leur prochaine tournée parce que le moins que l’on puisse dire c’est que les chansons tiennent la route. Le son de Radiohead n’évolue pas beaucoup par rapport aux précédents albums, mais il s’est allégé, la tonalité musicale du disque est moins sombre même si les lyrics restent elles très noires. Ce qui ressort à l’écoute de cet album, c’est la grande cohésion de l’ensemble. Les titres « Nude » (mon préféré) ou encore « Reckoner », « All I need » sont promis à un grand avenir et ils resteront à n’en pas douter parmi les titres majeurs du groupe d’Oxford. Vous l’aurez compris l’album est excellent et il mérite un prix à la hauteur du travail de ces cinq garçons pétris de talent. Vivement la tournée et la sortie en décembre de la version limitée de l’album avec des bonus. Certainement le meilleur album de Radiohead depuis, j’ose le dire, « Ok Computer ».

Note:**** /5.


Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

Une réflexion sur “Sélection Musique du Dude : BO « The Big Lebowski » – Sheller « Live » – Radiohead « In rainbows »

Les commentaires sont fermés.