LITTERATURE ET HISTOIRE

Littérature : « Trio » de William Boyd (Seuil)

L’Histoire : À travers ces trois personnages complexes et attachants, Boyd nous entraîne dans les coulisses où se trame le scénario imprévisible de nos vies secrètes, et nous livre un roman d’une allégresse contagieuse, dont la légèreté apparente n’est que la politesse de la tragédie.

Ma Note :

Note : 3.5 sur 5.

Je remercie chaleureusement Babelio et les éditions du Seuil pour cette lecture et leur confiance !

Nul besoin de présenter l’Anglais William Boyd, auteur de seize romans, de recueils de nouvelles, de pièces de théâtre mais aussi scénariste et réalisateur. Autant de rôles où il n’a pas son pareil pour nous divertir. Avec « Trio » son tout nouveau roman paru aux éditions du Seuil, il nous convoque à Brighton, une station balnéaire où se déroule, à l’été 1968, le tournage d’un film qui fait fi de l’état tumultueux du monde à ce moment là. Comme son titre l’indique, nous retrouvons trois personnages principaux, mais également trois parties dans cette histoire rocambolesque où il faut accepter de se laisser porter par le récit un brin tiré par les cheveux, mais totalement loufoque concocté par William Boyd. de l’humour, des situations cocasses, un parfum de nostalgie, la description d’un monde du cinéma et de ses tourments à une époque charnière de son histoire, tout cela dans un même roman et je dois dire que c’est plutôt réussi. C’est un roman sur les faux semblants, les mensonges, les doubles vies, les travestissements et les rôles que nous empruntons dans la vie professionnelle comme dans celle de l’intimité. La métaphore de l’acteur, de l’écrivain qui joue un rôle où invente une autre réalité qui sied mieux à son créateur que les affres de la vie au quotidien. C’est un roman léger, printanier, écrit avec finesse, sans aucune autre prétention que celle de nous divertir. On sent que Boyd a pris beaucoup de plaisir à l’écrire et à nous faire partager son univers fantasque. A ce titre, la traduction d’Isabelle Perrin est savoureuse, pleine d’esprit et elle restitue parfaitement cet humour décalé, ces personnages fissurés derrière leur apparente réussite. On retrouve donc dans cette histoire, ce trio, Talbot Kydd, le producteur qui doit affronter les tempêtes d’un tournage qui vire au fiasco : l’actrice principale fait faux bond, le casting est un immense gâchis avec certaines actrices comme cette extravagante Sylvia Slaye, aux mensurations plus vraiment en rapport avec son statut d’ex starlette, un scénario qui n’a de cesse d’être réécris, bref vous l’aurez compris pour ce pauvre Talbot ce n’est pas la joie. Nous retrouvons également avec plaisir Elfrida Wing, l’épouse du metteur en scène qui la trompe ouvertement tandis qu’elle cherche, se noyant dans l’alcool (la vodka, le gin tonic) depuis dix ans, l’inspiration pour son nouveau roman qui doit faire d’elle l’égale de Virginia Woolf, à qui tout le monde la compare. Tout du moins à ces débuts.. Elle cherche l’inspiration dans les derniers jours tragiques de la vie de la romancière si talentueuse et pourtant maudite qui se suicida en 1941. Enfin, Anny Viklund, une actrice américaine d’origine suédoise sublime mais qui a une vie amoureuse des plus compliquées. Elle sort avec Jacques un philosophe français, mais aussi Troy, l’acteur principal et amant passionné et son ex-mari. Ce dernier est poursuivi par la CIA après avoir commis trois attentats sur le sol américain qui eurent pour effet de rendre un pauvre soldat cul de jatte.. Vous l’avez compris, William Boyd ne se prend pas au sérieux et nous divertis durant un peu plus de quatre cents pages. Mission réussie, que demander de plus à un romancier.

Éditeur : Le Seuil (6 mai 2021)

Broché : 432 pages

(47 commentaires)

  1. J’ai déjà entendu dire beaucoup de bien de cet écrivain et, avec cette chronique, tu nous mets l’eau à la bouche 🙂 Ce livre a l’air vraiment très divertissant et plein de rebondissements surprenants. Ca pourrait me plaire !

    Aimé par 2 personnes

  2. Voilà une histoire qui a l’air bien mouvementée 🤭 J’avais adoré la ville de Brighton, je me laisserais bien tenter par ce décor le temps d’un roman ! 😉 Merci pour la découverte Frédéric, ta chronique est pleine d’entrain, ça donne envie 😊 bonne soirée ✨

    Aimé par 1 personne

  3. Pour moi, il n’était pas du tout inutile de présenter l’auteur… Et oui encor un que je ne connaissais pas… Tu nous fais un très joli retour plus que tentant (et oui Tentateur), mais ce qui m’interpelle c’est la note…

    Aimé par 1 personne

  4. Oh tu sais il y tellement d’auteur(e)s que je ne connais pas moi aussi😅. Willima Boyd je le connais surtout pour ses films😉. Merci beaucoup ! Alors la note est de 3,5 sur 5 parce que c’est une lecture détente mais qui ne marque pas durablement. Je préfère les romans plus profond, triste, mélancolique. Mais celui-ci dans son style est vraiment bien 😉 Belle après midi Maud 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. 🥶🥶🥶🥶🥶🥶 après si ma cagnotte est vide… faudra patienter jusqu en 2022 🤩 et m entendre ralouiller 🤩 en tout cas j adore les surprises 🤣🤣

    Aimé par 1 personne

  6. je vais peut-être rester sur « Orages ordinaires »ma PAL Sera ravie…
    Bon dimanche à toi aussi
    depuis hier je me régale avec le Tour en Bretagne, les images sont magnifiques j’aime bien retrouver F. Ferrand et le courage des coureurs 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Et comment que ça fait du bien surtout que tu l’auras remarqué mes lectures sont plutôt du genre « sombres » alors de temps en temps, un bol de lumière c’est génial ! Bises bretonnes pluvieuses aussi Geneviève ! Merci de ta visite et de tes commentaires, ça fait plaisir 😊

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :