Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « Lab Girl, Une histoire de science, d’arbres et d’amour » de Hope Jahren

978-2-88915-284-1_largeL’Histoire : Géobiologiste, l’auteure raconte son parcours, de son enfance dans le Minnesota avec ses premiers jeux dans le laboratoire de son père à ses expéditions avec son collègue Bill à travers les Etats-Unis, la Norvège et l’Irlande. A travers ce témoignage se dessine un plaidoyer pour la protection de la nature et de l’environnement.

Je remercie chaleureusement les éditions Quanto ainsi que la Masse critique et Babelio pour leur confiance !

Hope Jahren est géobiologiste, spécialiste de l’étude des arbres, du sol, des fleurs et des semences. Elle est la seule femme et l’une des quatre scientifiques à avoir obtenu les deux « Young Investigator Medals » en science de la Terre. « Lab Girl, Une histoire de science, d’arbres et d’amour » est son tout premier livre paru chez Quanto. Ce titre est merveilleusement bien choisi, car il s’agit ici avant tout du récit autobiographique d’une scientifique certes, mais c’est surtout le très beau portrait, sans tabou, d’une femme qui a dû se battre pour exister dans ce milieu d’homme. Si vous pensiez que la vie de scientifique aux Etats-Unis était une sinécure, à la lecture de « Lab Girl » vous changerez très certainement d’avis. L’obsession du chercheur n’est pas seulement de trouver des réponses à ces questionnements intellectuels mais bien plutôt de s’évertuer à trouver les financements pour faire survivre son laboratoire. Elle raconte ainsi avec une grande franchise ses années de galère où sans presque aucun moyen financier, avec l’hostilité d’une partie de ses consœurs qui trouvaient ses théories abracadabrantesques, elle a dû avec Bill, son fidèle acolyte, trouver la force de poursuivre sa lutte pour exister. Le récit alterne les tranches de vie, des anecdotes fort intéressantes sur les arbres, les plantes et les problèmes très concrets d’une femme souffrant de bipolarité. Cette dernière thématique m’a beaucoup touché car il faut un sacré courage pour avouer ainsi sa maladie psychique et parler sans tabou de ces séjours en hôpital psychiatrique. J’ai trouvé le livre de Hope Jarhen courageux car elle y fait preuve d’une envie de lutter contre la maladie, contre les problèmes financiers de son laboratoire, contre certains de ses collègues masculins qui ne voyaient en elle qu’une femme pas à sa place dans ce milieu hyper masculinisé.. Elle a affronté un nombre incalculable d’épreuves. L’écriture est pleine de malice et d’humour, Hope Jarhen y croque des moments savoureux avec ses élèves. On rit, on est ému comme lorsqu’elle rencontre l’homme de sa vie, mais aussi son amitié indéfectible avec Bill, un drôle de luron à l’humour ravageur. Le plus beau moment du livre est sans nulle doute le récit de l’accouchement de Hope Jarhen et l’irruption d’un petit garçon dans sa vie, fruit de son amour avec Clint. Maman comblée, femme amoureuse, épanouie à présent dans sa vie intime mais aussi professionnelle car elle enseigne en Norvège à l’université Oslo, elle est aujourd’hui reconnu comme étant l’une des plus grandes spécialistes des arbres et des végétaux. Son histoire est passionnante, sa franchise, son honnêteté, l’aspect très direct de son style d’écriture, son côté décalé, font de Hope Jahren une témoin précieuse car elle nous montre la réalité de la vie d’une chercheuse américaine, loin des clichés que l’ont peut avoir sur cette profession. Si vous aimez les portraits de femme engagée, si vous voulez en apprendre davantage sur les arbres et les végétaux qui nous entourent et que nous oublions parfois de contempler, alors je vous recommande chaudement ce livre « Lab Girl » édité chez Quanto.

Ma note: 5/5.

Éditeur : QUANTO
Broché: 406 pages
Date de parution : 18/04/2019

0513.Hope2_

 

Publicités

(36 commentaires)

  1. La couverture est très colorée et fraîche. Il n’est pas simple de trouver sa place et encore moins pour une femme dans certains milieux encore très masculins.
    Mais lorsqu’elle y arrive la femme acquiert un statut à part et une belle reconnaissance 🙂
    Pas fana des biographies, mais je comprends que le sujet t’ai plu 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai aimé la sincérité désarmante de Hope Jahren sur son parcours semé d’embûches parce qu’elle est une femme dans un milieux où cela détonne. La couverture est à l’image du livre. Ce n’est pas une énième recette du bonheur mais le portrait d’une femme de caractère, de conviction, une amoureuse de la vie (malgré la bipolarité dont elle souffre).. Son amour des arbres, des végétaux est communicatif. Je te souhaite une excellente soirée Julie 🙂

    J'aime

  3. Coucou Fred!
    Tiens tu es très « vert » en ce moment 😉
    J’aime beaucoup tes retours. Entre les difficultés et les épreuves de la vie qu’a affrontées l’auteur, puis les moments chargés d’amour et d’ondes positives, cet ouvrage semble très fort!
    Merci à toi pour cette belle découverte!
    Et désolée je devais quand même te le dire, mais … allez Nantes!!!! 😁
    Joyeuses fêtes de Pâques 🐣 ! Bisous au plus cool des Bretons!

    Aimé par 2 personnes

  4. Coucou Gwen ! « Je s’appelle Groot » comme dans les gardiens de la galaxie.. ^^ oui une lecture qui m’a plu et une thématique essentielle. C’est un beau portrait d’une femme qui parle avec une sincérité désarmante. Oui c’est un livre gorgé de bonnes ondes qui fait du bien !
    Ah mdr oui je suis découragé avec mon PSG.. la fin de saison va être longue ^^ Joyeuses fêtes de Pâques Gwen ! Bisous à la plus chouette des Alsaciennes !! 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Tu vois c’est un livre où l’on sent une profonde envie de transmettre, de témoigner avec une profonde sincérité. Hope Jahren fend l’armure pour nous montrer qu’elle est une femme qui pour arriver là où elle en est, a dû mener des combats et s’armer de courage. Je me suis laissé porté. J’ai parlé dernièrement du Richard Powers qui vient d’avoir le prix Pulitzer d’ailleurs.. et bien l’ouvrage de Hope Jahren s’inscrit dans un questionnement analogue. Merci beaucoup Joëlle, Bisous bretons ensoleillés 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Coucou Eléonore,
    C’est gentil merci à toi ! ah ce livre est d’une telle sincérité. C’est un beau portrait de femme doublé d’anecdotes sur les arbres, les expériences qu’elle a mené.. ça se lit très vite. Son témoignage sur la bipolarité m’a touché, tout comme le récit de son accouchement..
    Le temps est magnifique ici en Bretagne du coup oui je me sens veinard 😉 j’ai pu balader Malzenn et chose rarissime j’ai vu une biche tôt ce matin avec Malzenn qui bien sûr a fait du bruit donc elle s’est enfuie loll Je te souhaite un beau weekend ensoleillé Eléonore ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. J’aime bien ces personnes qui fonctionnent ‘à la passion’; cette énergie qui les anime sans arrêt, leur montre le chemin, les aide à affronter d’adversité, à supporter ce qui est négatif….
    Hope Jahren, comme tu en parles, semble être comme ça.
    Tu me donnes envie de la lire. Merci.
    Belles fêtes de Pâques.

    J'aime

  8. Avec L’Arbre-Monde, c’est le livre qui me fait le plus envie en ce moment ! On a cruellement besoin d’écrits sur la nature qui nous entoure, pour mieux la comprendre et la respecter. Hâte de lire ce roman qui a l’air excellent. Merci à toi Frédéric de m’avoir fait découvrir Babelio, je déniche des oeuvres superbes et me refais une petite culture littéraire par la même occasion ! À très bientôt et bon dimanche ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. C’est très gentil Emilie ! Ah BABELIO on s’y sent bien et c’est vrai qu’on y déniche des pépites. Je t’ai fais découvrir BABELIO et toi Emilie tu m’as fais découvrir NETFLIX. C’est génial ! J’ai offert « l’Arbre-Monde » autour de moi. C’est un chef d’œuvre et c’est vraiment LE livre à découvrir car Richard Powers est un auteur incroyable. « Lab girl » est un beau témoignage, c’est un portrait de femme d’une grande sincérité. Belle semaine Emilie et @très vite !

    J'aime

  10. (Et je rattrape mon retard…)
    Il doit être très intéressant, effectivement.
    Du soleil en Bretagne, en ce moment ? Ici, nous avons le temps de Bretagne… manque l’océan…
    Instant en suspend, j’imagine…
    Douce fin de journée, Frédéric.

    Aimé par 1 personne

  11. Je l’ai reçu avec BABELIO. Un coup de coeur et un très beau portrait d’une femme qui parle sans tabou des drames de sa vie mais aussi de sa passion pour son métier qui l’a toujours poussé à vouloir se dépasser. Elle parle de ses failles, sa maladie.. j’ai beaucoup aimé, Bises 🙂

    Aimé par 1 personne

  12. Coucou Frédéric, j’espère que tu vas bien. Ce livre a l’air très intéressant et encore plus lorsqu’on sait que c’est un récit autobiographique. Je note le titre 😉 Merci pour ce partage et bonne après-midi à toi. Bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

  13. Coucou Pauline ! grand soleil ici, ça donne la pêche. Ce livre je l’ai reçu grâce à BABELIO et c’est un vrai beau témoignage d’une femme qui a dû affronter les écueils de la vie pour se réaliser en tant que géobiologiste. C’est léger mais aussi émouvant, drôle, piquant, jamais ennuyeux. Il plait beaucoup ce livre de Hope Jahren 😉 Merci pour tes commentaires. Toujours cool d’échanger avec toi Pauline, Bisous bretons 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.