Netflix : « The OA » – « Love, Death + Robots » de David Fincher et Tim Miller -« Triple frontière » de J.C. Chandor avec Ben Affleck, Oscar Isaac.. – « The Umbrella Academy »

-Mes coup de cœur de MARS 2019 sur NETFLIX :

202749.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxRoulements de tambour, j’ai ENFIN débuté la saison 1 de « The OA » alors que la saison 2 vient de sortir sur NETFLIX et qu’on en parle beaucoup. Je trouve cette série géniale. Je ferais d’ailleurs une note spéciale « The OA » quand j’aurais fini les deux saisons. Brit Marling est incroyable et si troublante dans son rôle ! Bande Annonce SAISON 1 ici :

3274407.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire : Un yaourt susceptible, des soldats lycanthropes, des robots déchaînés, des monstres-poubelles, des chasseurs de primes cyborgs, des araignées extraterrestres et des démons de l’enfer assoiffés de sang : tout ce beau monde est réuni dans 18 courts d’animation déconseillés aux âmes sensibles.

Si vous ne deviez voir qu’un seul programme sur Netflix en ce mois de mars, je vous recommanderais sans la moindre hésitation : « Love, Death + Robots » ! Cette anthologie de courts métrages d’animation est une réussite totale ! Un projet ambitieux piloté et produit par David Fincher et Tim Miller. Deux studios français sont parmi les équipes aux manettes de cette première saison qui a tout pour devenir un rendez-vous incontournable et culte pour les Geek de tous poils. 18 épisodes abordant plusieurs thématiques essentiellement axées sur le fantastique et la science fiction. 18 histoires originales et des effets spéciaux dingues. Bien sûr, il y a des épisodes plus faibles que d’autres mais quelle claque devant, au hasard, « Derrière La Faille » (l’épisode 7) aux effets spéciaux de chez nous « Unit Image », ou bien encore « Les Trois Robots » (épisode 2) mais aussi le dernier épisode de cette anthologie d’animation, très réussi sur ces soldats de l’armée rouge affrontant des hordes de créatures démoniaques. Le format, tous les épisodes font moins de 20mn, est idéal pour le binge-watching du weekend. Impossible de décrocher. Du grand art. Certains épisodes ne manquent pas d’humour comme celui où un yaourt géant contrôle le monde (rien que ça).. Attention, ce programme est interdit aux moins de 18 ans (en même temps sur WordPress on a tous passé ce cap depuis plus ou moins longtemps..) parce qu’il contient des scènes de violence et de sexe, des propos et des scènes assez crues. De ce point de vue, je dois vous avouez que l’épisode 3 « Le Témoin », je l’ai trouvé un peu « malsain ». Mais la diversité des histoires, des univers, la qualité des effets spéciaux en font un incontournable, en ce printemps, sur Netflix. J’ai adoré !

Ma note: 5/5.

03202690.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx03499100.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx2199716.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx03046690.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

– Autres sorties NETFLIX moins indispensable :

4373897.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire : D’anciens soldats des forces spéciales peinant à joindre les deux bouts se réunissent pour préparer un coup risqué : piller un baron de la drogue sud-américain.

J.C. Chandor signe avec « Triple frontière« , un film d’action mené de main de maître au casting impressionnant comprenant notamment Ben Affleck, Oscar Isaac et Charlie Hunnam. Rien que ça et le moins que l’on puisse dire c’est que NETFLIX a mis les petits plats dans les grands prouvant ainsi une nouvelle fois sa capacité à rivaliser avec les studios hollywoodiens. J.C. Chandor est un réalisateur qui monte. « A most violent year » était un joli film. Ici, nous pouvons diviser ce dernier en deux parties. Une première heure sans réelle surprise qui se contente d’être efficace, avant que le scénario ne prenne des tours moins évidents pour au final accoucher d’un thriller fort agréable, qui sans être révolutionnaire, assure le spectacle avec talent. Les paysages sont superbes, l’immersion dans cet univers est évidente et moi de me surprendre à regarder « Triple frontière » avec un certain plaisir (coupable). On est dans une sorte de « Sicario » (en moins abouti quand même), de « Narcos » où l’action est particulièrement mise en avant. Un film de facture classique, sans fioriture, qui va donc droit au but et qui fait mouche. Mention spéciale à Oscar Isaac et Charlie Hunnam toujours aussi bons. J’ai été moins séduit par un Ben Affleck empâté, qui reste décidément une énigme souffrant de la comparaison avec son frère Casey. Sans être un grand film, « Triple frontière » remplit son rôle de divertissement d’action. C’est assurément, un des films à voir sur Netflix en ce mois de mars !

Ma note: 3,5 /5.

1255658.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx1269699.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx1283739.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 -Au rayon  déception sur NETFLIX :

1917843.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai essayé mais malheureusement cette série ne m’a pas accroché. « The Umbrella Academy » commence plutôt bien mais très vite, j’ai perdu le fil. J’aime bien Ellen Page pourtant mais là le vide..