Littérature : « Les chiens de Détroit » de Jérôme Loubry – Histoire : « Comment notre monde est devenu chrétien » de Marie-Françoise Baslez


couv63182824L’Histoire :
Mars 2013, à Détroit. Cette ville qui a été la gloire de l’Amérique n’est plus qu’une ruine déserte, un cimetière de buildings. Une nuit, la jeune inspectrice Sarah Berkhamp mène le groupe d’intervention qui encercle une maison et donne l’assaut. Mais aucun recours à la violence n’est nécessaire : le suspect attend, assis à l’intérieur. Il a enlevé cinq enfants. Et il est sans doute le Géant de brume, le tueur insaisissable qui a laissé derrière lui sept petits corps, il y a quinze ans. Alors pourquoi supplie-t-il Sarah : « Aidez-moi… » ?

Le premier roman de Jérôme Loubry « Les chiens de Détroit » est remarquablement construit tel un puzzle ou s’agglomère peu à peu les différentes pièces ou éléments de l’histoire. D’un écheveau assez simple finalement, l’auteur tisse sa toile pour un final en forme d’apothéose tant le suspens est ménagé tout au long du récit. Les deux inspecteurs chargés de l’enquête sont des êtres brisés par la vie. On est loin des stéréotypes des super flics sans faille. Ici, l’armure est fendue et elle nous offre des instantanés tout en émotion. Enfin, il est difficile de parler de ce roman sans évoquer ce « Géant de brume » qui à coup sûr restera dans vos mémoires de lecteurs. Le fait de situer cette histoire à Détroit créé une atmosphère bien particulière, celle d’une ville déchue de son statut et vidée de sa substantifique moëlle, à savoir ses habitants. Le plaisir de lecture est réel, le style d’écriture privilégie le fait d’aller à l’essentiel. Jérôme Loubry nous offre un thriller désenchanté où rôde les fantôme des maîtres du genre. Une réussite et une évidence : on n’a pas fini d’entendre parler et de lire Jérôme Loubry.

Merci à Gwen (https://lebouquinivre.wordpress.com/) et Courir et lire (https://lireetcourir.wordpress.com/) pour la découverte de ce roman ! 

Ma note:5/5.

Broché: 312 pages
Editeur : Le Livre de Poche (26 septembre 2018)
Collection : Thrillers

tous les livres sur Babelio.com

 


Comment notre monde est devenu chrétienL’Histoire :
En trois siècles, le christianisme, religion minoritaire, illégale et parfois persécutée, dispersée et très hétérogène, a acquis le statut d’une puissante religion d’empire dotée d’une Église unifiée. Comment un tel événement a-t-il pu se produire ? Est-il le fruit d’un changement brutal et inattendu ? Est-ce Constantin qui transforma en religion d’État une secte parmi d’autres ? Ne s’agit-il pas plutôt d’une évolution de longue durée, menée par des chrétiens qui surent mettre à profit réseaux et moyens de communication pour médiatiser le message évangélique, à l’instar de saint Paul ? Ce débat, dont les enjeux restent encore profondément actuels, méritait d’être tranché de façon claire et synthétique. C’est tout l’objet de cet ouvrage qui met enfin au jour les véritables racines chrétiennes de l’Europe.

« Comment notre monde est devenu chrétien » voit Marie-Françoise Baslez (Professeur d’histoire des religions à l’université Paris-Sorbonne (Paris-IV) et spécialiste des religions du monde gréco-romain) répondre à cette interrogation sur nos racines chrétiennes, dans un style clair et précis. Cette synthèse est un classique en histoire des religions. L’analyse, la réflexion puis la conclusion sont brillantes et expliqués avec un réel talent de conteuse. Cela se lit comme un roman ou presque, tant le style est limpide. On apprend sans s’ennuyer sur un sujet qui pourrait apparaître pour beaucoup comme étant rébarbatif. Marie-Françoise Baslez n’a pas écrit un livre de théologie mais un véritable outil au service d’une histoire complexe certes mais disséquée ici avec une véritable volonté de transmettre ce patrimoine culturel. Passionnant.

Ma note:5/5.

Poche: 224 pages
Editeur : Points (5 novembre 2015)
Collection : Points histoire

Publicités