Littérature - Histoire - Poésie

Littérature : « L’Indésirable » de Sarah Waters – Histoire : « Idées reçues sur les croisades » de Jean Flori (1936-2018)

001354589L’Histoire : Au hasard d’une urgence, Faraday, médecin de campagne, pénètre dans la propriété délabrée qui a jadis hanté ses rêves d’enfant : il y découvre une famille aux abois, loin des fastes de l’avant-guerre. Mrs Ayres, la mère, s’efforce de maintenir les apparences malgré la débâcle pour mieux cacher le chagrin qui la ronge depuis la mort de sa fille aînée. Roderick, le fils, a été grièvement blessé pendant la guerre et tente au prix de sa santé de sauver ce qui peut encore l’être. Caroline, enfin, est une jeune femme étonnante d’indépendance et de force intérieure. Touché par l’isolement qui frappe la famille et le domaine, Faraday passe de plus en plus de temps à Hundreds. Au fil de ses visites, des événements étranges se succèdent : le chien des Ayres, un animal d’ordinaire docile, provoque un grave accident, la chambre de Roderick prend feu en pleine nuit, et bientôt d’étranges graffitis parsèment les murs de la vieille demeure. Se pourrait-il qu’Hundreds Hall abrite quelque autre occupant?

Sarah Waters nous plonge, avec « L’Indésirable« , dans un récit d’un grand clacissisme de par son style d’écriture et le sujet même de l’histoire qui nous est contée. Elle prend surtout le temps de distiller une atmosphère oppressante au cœur de cette propriété ancestrale de Hundreds Hall. Ce roman m’a rappelé les classiques de la littérature anglaise du XIXème siècle. L’écriture est ciselée, les descriptions des différents protagonistes de ce récit ainsi que celles de la propriété, suscitent nombre de questionnements qui nous amènent à tourner les pages avec ferveur jusqu’au dénouement final. Je ne vais pas trop insister sur l’histoire qui est somme toute assez classique, mais bien plutôt sur ce climat qui s’installe au fur et à mesure que l’histoire se déroule avec une maestria qui nous prouve s’il en était besoin que Sarah Waters est décidément une écrivaine au talent d’écriture immense. Si vous aimez les récits qui prennent leur temps, les atmosphères quelque peu surannées, je ne peux que vous recommandez « L’Indésirable » qui vient tout juste d’être adapté au cinéma. On est pas surpris de voir ce livre bénéficier d’une adaptation de la sorte, tant les décors de cette demeure plus que troublante forment un appel à l’imaginaire gothique. Le seul écueil que je pourrais soulever concerne les quelques longueurs qui parsèment ce roman fantasmatique, qui pour le reste, se lit avec avidité.

Ma note:4/5.

Poche: 672 pages
Editeur : 10 X 18 (20 octobre 2011)
Collection : LITT. ETRANGERE

9791031802688

 

 

L’Histoire : Les tensions récentes qui s’exaspèrent depuis quelques décennies entre le monde occidental et le monde musulman attirent l’attention croissante du public sur les croisades, lointaines et souvent très mal connues. D’autant que, si en Occident, on a depuis longtemps, et à tort, pris l’habitude d’associer la croisade à une entreprise légitime et morale, pour nombre d’autres populations, et ceux qui aujourd’hui s’en réclament, ce terme est au contraire synonyme de massacre et d’intolérance. Cette lecture antagoniste est source de nombreuses confusions et idées reçues que Jean Flori s’attache à déconstruire.

 

Jean Flori nous a quitté en avril dernier, à Carnac (Morbihan) à l’âge de 82 ans. Ce grand historien médiéviste était l’auteur de nombreux ouvrages sur les idéologies guerrières, la chevalerie, la croisade, la guerre sainte, le djihad, et sur les conflits entre l’islam et la chrétienté. La collection « Idées reçues » aux éditions Le Cavalier Bleu est une porte d’entrée pour aborder une thématique aussi complexe et riche que les croisades. C’est un moyen de faire le point sur nombre d’idées reçues en ces périodes de tensions communautaires et religieuses. L’auteur répond de façon succincte dans un style limpide et clair à une question posée. J’ai dévoré cet ouvrage de près de 130 pages. Passionnant, jamais redondant, on apprend ou l’on révise ce que l’on pensait savoir. Je vous recommande cette collection « Idées reçues ». Passionnant et ce que l’on soit novice en histoire, étudiant, amateur éclairé..

Ma note:5/5.

Poche: 131 pages
Editeur : Editions Le Cavalier Bleu; Édition : 2e édition (3 mai 2018)
Collection : Idées reçues

Publicités

(22 commentaires)

  1. Tes mots donnent une fois de plus envie de découvrir ces livres loin de mes lectures de prédilection pourtant… Mais d’autres bouquins m’attendent… Je sais, toutefois, vers qui me tourner quand j’aurai envie de me lancer enfin dans des romans historiques ou des livres historiques. Je commence déjà l’aventure de l’histoire et géographie par le biais de BD… Grâce au breton, Emmanuel Lepage.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci beaucoup Eléonore ! c’est gentil 🙂 Je comprends, j’ai moi même quelques livres en attente sur ma table de nuit 😉 Tu me fais découvrir cet auteur Emmanuel Lepage. J’ai regardé et les échos des lectrices /lecteurs sont très bons. Tu vois j’apprends aussi grâce à toi. La BD est un excellent moyen de découverte. Elles sont magnifiques pour la plupart. Je te souhaite une belle et douce soirée Eléonore ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Ravie de te faire découvrir Emmanuel Lepage.
    Lu « Un printemps à Tchernobyl » et ce samedimanche « La lune est blanche ».
    J’aimerais m’offrir « Ar-Men, L’Enfer des enfers ».
    Il est très talentueux ! (oui, je suis sous le charme… Admirative, j’avoue).
    Belle soirée, Frédéric !

    Aimé par 1 personne

  4. Hello Fred! Comment vas tu ?
    Je ne connaissais pas cette auteure, en tout cas ta chronique donne envie. Le côté littérature classique anglais me plaît beaucoup. Je note que tu ne parles pas de superficialité et ça me va d’autant plus! Concernant le livre sur les croisades, je trouve que c’est une question fort intéressante qui suscite des interrogations. J’apprécie que l’auteur réponde aux questions et enrichisse la connaissance des lecteurs, car certaines fois il y a de nombreuses redites lorsqu’il est question de transmettre un savoir ou d’étayer des propos. Ce n’est pas mon sujet de prédilection, mais je suis intriguée et persuadée que j’apprendrais beaucoup de choses!
    Merci encore pour tes chroniques fort lumineuses !
    Bisous mon cher Fred, à qui j’ai pensé à midi, car j’ai mangé dans une crêperie 😍😍

    Aimé par 1 personne

  5. Coucou ma chère Gwen ! écoute ça très bien puisque je viens de recevoir aujourd’hui le livre de Henri Lœvenbruck « J’irai tuer pour vous » qui sort le 24 octobre. C’est grâce à Babelio, je dois en faire une critique, c’est le premier livre que je reçois gratuitement et je suis trop content ! 😉 Le Sarah Waters est très sympa même s’il y a quelques longueurs.. mais j’ai été emporté par l’histoire 🙂 Tu es adorable, merci pour ta présence et tes mots qui me touchent. Génial tu as mangé dans une crêperie, je suis un fou de crêpes blé noir ou froment.. j’en mange souvent et je ne m’en lasse pas ^^ 😉 Tu es décidément la plus breizh des Alsaciennes Gwen et je suis sûr que le kouign amann tu adorerais ! Gros bisous de ma Bretagne pour toi 🙂 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Coucou mon cher Fred!
    Aaaah super 😊 tu me diras ce que tu en auras pense hein ! Le premier ça se fête!!! 😉
    Merci à toi Fred, je suis ravie de t’avoir rencontré sur la blogo, t’es au top!!!
    Tu m’étonnes impossible de se lasser des crêpes… j’en mangerais bien d’ailleurs!! Tu dois bien les faire 🙂
    J’en doute pas! J’aurais bien envie de goûter d’ailleurs miiiiaaaam
    Gros bisous de mon Alsace pour toi et très bon samedi soir 😊

    Aimé par 1 personne

  7. un très beau livre. Le rythme est volontairement lent et le style suranné rappelle les classiques de la littérature anglaise du XIXème siècle. Sarah Waters m’a emporté avec son récit Je l’ai découvert un peu par hasard ce livre car il vient d’être adapté au cinéma. J’ai vu la bande annonce et je me suis dis : il faut que je le lise 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Les idées reçues sur les croisades seront peut-être sous le sapin cette année…
    Merci pour tous ces partages, que du temps passé pour nous, Frédéric!
    Bisous bourbonnais reconnaissants… ah, ça fait un peu pierre tombale, alors je reprends: Bisous, tregaruz et kenavo Fred 😊

    Aimé par 1 personne

  9. Merci à toi de me lire Joëlle ! 🙂 Oui Jean Flori était un historien médiéviste et notamment un immense spécialiste des croisades. Cet ouvrage permet de réviser ces connaissances mais aussi de battre en brèche nombre d’idées reçues. D’ailleurs, c’est une collection que je te recommande. Sinon, il y a un autre livre que je lis sur les croisades dont je te reparlerais avant noël 😉 toujours un plaisir de partager avec toi ces coups de cœur. Bisous brezhoneg, trugarez vras hag ar wech all, kenavo Joëlle 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.