Littérature : »La Fille d’Avant » de J.P. Delaney


la-fille-davantL’Histoire :
Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’œuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique. Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

Mon profil sur Babelio.com

 

Deux éléments m’ont conduis à lire ce livre addictif au possible : premièrement, j’ai découvert « La Fille d’Avant«  de J.P. Delaney grâce à l’excellent blog https://lireetcourir.wordpress.com/ que je vous recommande chaudement ! Je te remercie de m’avoir transmis l’envie de me plonger dans cette histoire invraisemblable qui va changer votre regard sur l’architecture et les maisons high-tech. Deuxièmement, une couverture qui comprend les mots suivants : « Tout ce qui est à toi lui a un jour appartenu ».. moi cela m’interpelle. Je précise que l’auteur utilise un pseudonyme. Il a déjà publié plusieurs romans à succès et c’est son premier thriller psychologique. Voilà pour les présentations. L’efficacité redoutable de ce récit tient au fait que nous suivons alternativement l’histoire d’Emma qui a vécu dans cet étrange « One Folgate Street » et de Jane qui y vit.. A cela, on ajoute un mystérieux et un brin barré architecte qui a conçu cet endroit qu’il souhaite être parfait, épuré au possible et high tech. Un lieu qui vous transforme en profondeur.. Le loyer est modéré mais en échange, il faut répondre à de très nombreux questionnaires pour le moins étranges.. L’atmosphère est de plus en plus oppressante alors que les rebondissements nous amènent à vouloir achever le livre en quelques heures. On est pris par le récit et l’on souhaite comprendre ce qui arrivent à ces jeunes femmes. Un thriller psychologique très efficace. On est assez proche ici de l’univers d’une Paula Hawkins « La fille du train » ou d’un Harlan Coben.. Si je vous dis que l’adaptation cinéma par Ron Howard est en cours, c’est aussi pour vous signifier le potentiel de ce livre. Néanmoins, j’émets un petit bémol qui m’empêche de considérer « La fille d’avant » comme un véritable « très grand thriller » : le style d’écriture ne m’a pas emballé. Son atout réside vraiment dans son histoire. Je vous mets au défi de le commencer et de ne pas vouloir connaître la fin.. Je souris. Un thriller parfait pour cet été qui s’achève.

Ma note:4/5.

Broché: 512 pages
Editeur : Le Livre de Poche (28 février 2018)
Collection : Thrillers

Publicités