Cinéma : « Marie Madeleine » de Garth Davis avec Joaquin Phoenix et Rooney Mara


4388125.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire :
Marie Madeleine est un portrait authentique et humaniste de l’un des personnages religieux les plus énigmatiques et incompris de l’histoire. Ce biopic biblique raconte l’histoire de Marie, une jeune femme en quête d’un nouveau chemin de vie. Soumise aux mœurs de l’époque, Marie défie les traditions de sa famille pour rejoindre un nouveau mouvement social mené par le charismatique Jésus de Nazareth. Elle trouve rapidement sa place au cœur d’un voyage qui va les conduire à Jérusalem.

Peu de films ont subi ces dernières années une telle somme de critiques. On a fait le procès du « Marie Madeleine » de Garth Davis comme on intente celui au fond de la foi, cette chose très intime qui nous constitue.. ou pas. Les critiques cinéma ont pour la plupart signifié leur désintérêt pour un sujet que je trouve pour ma part passionnant. Pour camper Marie Madeleine, il fallait une actrice exceptionnelle : Rooney Mara est de cette trempe là. Elle irradie la pellicule de sa présence lumineuse et éthérée. Jésus, lui est incarné par le charismatique Joaquin Phoenix qui nous offre ici une performance de choix avec ce Christ au regard habité, aux murmures et aux incantations d’un Dieu qui s’est fait homme. Joaquin Phoenix et Rooney Mara constituent l’atout maître de ce « Marie Madeleine » à hauteur d’homme et de femme. On a reproché au film, son rythme très lent, pourtant c’est ce qui m’a plu. Des acteurs au diapason de ces deux personnages principaux avec un Tahar Rahim jouant un Judas troublant et loin des clichés éculés. Marie Madeleine a assisté, d’après les Evangiles, à la Passion du Christ et à son enterrement. Elle est surtout la première à avoir été témoin de sa résurrection. Longtemps désignée comme une prostituée.. Marie Madeleine a dû attendre l’année 2016 et le pape François pour être officiellement reconnue comme étant l’apôtre des apôtres, leur égal et la première à avoir répandu la nouvelle de la résurrection du Christ. Il fallait bien un film pour témoigner de son rôle fondamental en tant que témoin clé de la Passion et de la Résurrection du Christ. Les décors, les regards échangés, les silences invitent à la réflexion. J’ai trouvé ce film poignant, libre dans son propos et dans les interprétations qu’il fait d’événements autrefois racontés que du seul point de vue patriarcal. Un grand film, n’en déplaise aux thuriféraires d’un cinéma où la thématique de la foi n’aurait plus sa place ou alors seulement dans son versant très critique. A découvrir !

Ma note:♥♥♥♥♥/5.

Mary MagdaleneMary MagdaleneMM_Day18_DSC01002.psd

Publicités