Cinéma : « Au revoir là-Haut » Albert Dupontel

196053.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire : Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

Qu’ils sont rares les films de cette essence là. Autant de précieux moments cueillis au gré d’une séance élégiaque ou comment Albert Dupontel nous offre une nouvelle fois, une véritable proposition en matière de cinéma. Un film d’époque en costume et qui ne sent pas la naphtaline. Un film qui remue les entrailles tels les chamans, intercesseurs entre une nature humaine veule, lâche, éprise du sang des autres que l’on sacrifie ainsi au gré des humeurs et de la volonté des puissants de ce monde et celui des rêveurs, des pures et humbles âmes. En ce sens, la Première guerre mondiale et la « Belle époque » (qui lui a succédé) ne sont pas si éloignés des horreurs commises en divers endroits du globe aujourd’hui. Une horreur mêlée d’insouciance, de crédulité, on s’amuse, on danse pendant que d’autres crèvent la gueule béante. La machinerie absurde des nationalisme, des souverains, des présidents de la République, des dictatures et autres régimes autoritaires de tout poil, le sacrifice des plus humbles au profit des élites. Le lieutenant Pradelle a ces émules, ces va t’en guerre prêt à sacrifier le monde pour satisfaire leurs ambitions, leur folie, leur cruauté. Pamphlet, brûlot contre ceux qui veulent embraser le monde à nouveau. « Au revoir là-haut » d’Albert Dupontel est un film hors du temps et pourtant terriblement, magnifiquement contemporain, comme si l’histoire bégayait sempiternellement, abusant des mêmes artifices, des mêmes relents pour pousser au suicide la civilisation ou tout du moins ce qu’il en reste. A mi chemin d’un Jean Pierre Jeunet et son « Un long dimanche de Fiançailles » mais avec ces aspérités propre au cinéma du plus anarchiste de nos rêveurs. Contempteur d’un monde qui n’a pas fini de s’avilir dans la fange, nous voilà glacé mais aussi volontiers souriant devant le long métrage et son histoire tout en finesse réalisé par Albert Dupontel qui, on ne le dira jamais assez est un acteur génial. Il y a du Charlie Chaplin chez lui. On ri, on pleure, on est révolté. Théâtre de l’absurdité du monde, Dupontel multiplie les clins d’œil, comme toujours dans son cinéma, contre les institutions jouant les apprentis sorciers avec la vie de millions d’hommes tenu entre leurs mains. La finance, le monde de l’argent, les dirigeants politiques, militaires, les religions.. personne n’est épargné. Il y a aussi des bulles de situations ubuesques à la Terry Gilliam dont Dupontel est le plus proche représentant de cette race là de réalisateur loin, très loin des conventions sclérosées codifiant le milieu du cinéma. Les acteurs, actrices sont exceptionnelles : Mélanie Thierry, Laurent Lafitte, Nahuel Perez Biscayart, Emilie Dequenne, tous au diapason d’un Dupontel qui nous livre là sa performance d’acteur la plus aboutie. Ne nous y trompons pas, « Au revoir là-haut » est un film majeur d’un réalisateur qui a une véritable perception de l’expérience qu’il veut proposer aux spectateurs. A des années lumières des errements nombrilistes, de la vulgarité d’autres, du manque de profondeur érigé en modèle écœurant d’un cinéma qui ne se conçoit trop souvent que comme étant ou d’auteur ou populaire, Dupontel est la quintessence d’un cinéma qui a des choses à dire et qui se donne les moyens, le talent pour les partager. Au milieu du marasme, du désert, une oasis, un point d’eau salutaire ou s’abreuver. « Au revoir là-haut » d’Albert Dupontel, c’est tout cela !

Ma note:♥♥♥♥♥/5.

018270.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx« AU REVOIR LÀ-HAUT » Réalisé par Albert DUPONTEL« AU REVOIR LÀ-HAUT » Réalisé par Albert DUPONTEL

Publicités

27 réflexions sur “Cinéma : « Au revoir là-Haut » Albert Dupontel

  1. Enfin un film français qui a l’air de faire une véritable proposition de cinéma, qui ne lésine pas sur la mise en scène et sur l’audace ! Dupontel a vraiment quelque chose à offrir au cinéma français et c’est lui qu’on devrait aller voir plutôt que ces énièmes comédies qui n’ont rien à filmer et rien à dire ! Merci pour cette critique Frédéric, il faut que j’aille voir ce film !
    A très bientôt ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Emilie ! ah ce film est un régal ! je pense que cela devrait te plaire. Hâte d’avoir ton sentiment en tout cas. Je suis navré tout comme toi par les comédies du type « Alibi.com » ou « Epouse moi mon pote » ce dernier qui est, au vu de la bande annonce, un tissu de propos homophobes et situations sensées être drôle. Pour ma part, je préfère tout comme toi les frères Coen ! rare les comédies françaises drôles et qui me donnent envie d’aller au cinéma. Mis à part les films de Dupontel je ne vois pas 😉 Il a un véritable univers, c’est notre Terry Gilliam à nous. J’adore les Monty Python 😉 Je te dis @très vite Emilie ! un plaisir d’échanger avec toi sur notre passion commune le cinéma 🙂

      J'aime

    1. excellent ! tu as regardé mon film fétiche par dessus tout, mon « Taxi Driver » à moi ^^ loll « The big Lebowski » 😉 quel film, quels acteurs. Tu ne peux pas savoir le nombre de fois où je l’ai vu et je ne m’en lasse toujours pas ! c’est pour cela que j’ai appelé mon blog « thedude524.com ». Je cherchais un nom, il y a dix ans déjà et j’ai eu cette idée en regardant le poster dans ma chambre, qui m’a suivi depuis à l’appartement où il est à nouveau.. dans ma chambre. On ne change pas les bonnes habitudes. Le Dude c’est l’antihéros absolu, un Don Quichotte du quotidien..J’avais un pote qui avait le même style de coiffure que le Dude. J’étais au lycée quand il est sorti. Que de souvenirs. C’est gentil merci pour le clin d’œil, bon après midi Carole, Gros bisous 🙂 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Merci c’est gentil ! c’est un très grand film. Le meilleur vu cette année au cinéma. On ri, on est ému, les images sont belles, les acteurs et actrices sont au diapason d’un Dupontel toujours aussi juste et touchant. Je suis pareil que toi Cat, Dupontel c’est le top ! Bises bretonnes, excellent weekend à toi 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Super critique! J’aime l’humour de Dupontel. De ses films, je ne connais que “neuf mois ferme”. Apparemment celui-ci transcende tout ça. Je viens de vérifier: il passe en ce moment au cinéma du coin! Si on va le voir, je te dirai comment on l’aura trouvé.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! avec plaisir Joëlle 🙂 pour moi c’est Le film de l’année ni plus ni moins. J’espère qu’il sera récompensé aux césars tant il le mérite. C’est le réalisateur, l’acteur français que je préfère. On est ému, on ri, on pense à tous ces abus des puissants envoyant le peuple à l’assaut sous la mitraille.. tu l’auras compris j’ai presque viré anarchiste ^^ plus sérieusement, le propos m’a plu. En fait, j’ai tout aimé même la musique, Passe un excellent weekend Joëlle, Bises de notre Bretagne 🙂 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Ah ce film est une petite merveille ! je te le recommande vraiment. J’ai passé un moment de cinéma comme rarement. On rit, on est ému, on réfléchit, l’image est belle, les acteurs formidables et Dupontel toujours aussi touchant. Je l’adore ce Dupontel ! Merci à toi ! Excellent weekend Carole, Gros bisous de ma Bretagne 🙂 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir, Je suis tout à fait d’accord avec ton (votre) analyse sur ce magnifique film. Et le livre de l’auteur, Pierre Lemaître, dont le film est issu, est encore plus intéressant à lire dans son intégralité, voire même à relire plusieurs fois, avant et après avoir vu le film. Un très grand film et livre. Cordialement. Francoise ROCAFORT.

      Aimé par 1 personne

      1. Bonsoir Françoise ! on peut se tutoyer, aucun soucis. Merci, c’est très gentil ! Je n’ai pas lu le livre mais je n’ai qu’une hâte le dévorer après avoir été séduit, emballé, par ce très grand film d’Albert Dupontel. Très bon weekend Françoise, @bientôt ! 🙂

        J'aime

  3. J’ai adoré te lire Frédéric, comment ne pas te rejoindre devant ce talent qui semblait avoir fuit le cinéma français ? Dupontel est un homme avant d’être un artiste et sa personnalité si particulière transpire dans chacune de ses œuvres, peut être encore plus dans celle-ci. Bon WE.

    Aimé par 2 people

    1. Merci beaucoup Serge, c’est cool de ta part ! Je te rejoins totalement sur ta perception de Dupontel. C’est un humaniste, un vrai ! il est au dessus de la mêlée en matière de cinéma car il réussit à être populaire sans faire de concession sur le fond et la forme de ses films. Il réconcilie cinéma d’auteur et cinéma populaire. Chose rare, on ne s’ennuie pas devant ses films.. pas comme certains long métrage de ces collègues dont nous ne donnerons pas le nom par bonté d’âme ^^ ;)J’avais lu ta très belle critique avant d’allez le voir et ça m’avais décidé définitivement. Passe un excellent weekend Serge ! 🙂 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s